SCOPRILIBRERIA
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Notizie e Politica
Le Journal du dimancheLe Journal du dimanche

Le Journal du dimanche

No 3784

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Lagardere Media News
Leggi di piùkeyboard_arrow_down
COMPRA NUMERO
1,13 €(Incl. tax)
ABBONATI
45,82 €(Incl. tax)
50 Numeri

IN QUESTO NUMERO

access_time1 minuti
ils ont démissionné… et sont revenus

FRANÇOIS DE RUGY PEUT REGARDER leur sort avec envie. Sous la Ve République, deux ministres ont dû démissionner parce qu’ils étaient impliqués dans des affaires mais sont redevenus ministres par la suite. Le premier est Bernard Tapie, ministre de la Ville dans le gouvernement Bérégovoy, parti en mai 1992 avant son inculpation annoncée sur une plainte pour « escroquerie » de son ancien associé (et député RPR) Georges Tranchant. Ayant négocié avec le plaignant pour qu’il retire sa plainte,il obtiendra un non-lieu et sera renommé au même poste parFrançois Mitterrand en janvier 1993.Lesecond est Gérard Longuet, ministre de l’Industrie dans le gouvernement d’Édouard Balladur. Mis en cause dans l’enquête sur le financement du Parti républicain et la construction de sa villa à Saint-Tropez, il démissionne en octobre 1994. En 1998…

access_time5 minuti
tout ça pour ça ?

Une controverse, oui ; un scandale, sans doute pas. Alors que François de Rugy a démissionné mardi du ministère de la Transition écologique, les deux inspections commandées sur les travaux effectués dans son appartement de fonction ministériel et sur ses dîners à la présidence de l’Assemblée nationale s’annoncent clémentes. Leurs conclusions doivent être rendues mardi ou mercredi prochain et les premières informations qui ont filtré laissent augurer la mise hors de cause du ministre déchu, « à quelques points près », confient au JDD deux sources proches du dossier. « La clarté sera faite dans les prochains jours », a déclaré hier Emmanuel Macron, en visite sur le Tour de France dans les Hautes-Pyrénées. « Nous devons être attachés à la vérité et à la transparence pour les décideurs publics, mais…

access_time4 minuti
dans les coulisses d’une chute

Lundi soir 22 heures, François de Rugy est encore à son bureau. Il est convaincu d’avoir enfin repris la main après une semaine de tempête sur fond de homards. Le matin, il a reçu des journalistes de L’Obs et d’Ouest-France pour afficher sa combativité : pas question de quitter le gouvernement. La veille, il a d’ailleurs passé une partie de son 14 juillet avec son avocat pour rédiger une plainte contre Mediapart. Lors du défilé militaire, l’épouse du chef de l’État, Brigitte Macron, lui avait même glissé quelques mots de réconfort, l’incitant à tenir bon. Puis il a partagé sa soirée avec une dizaine de membres du gouvernement pour admirer le feu d’artifice depuis le ministère d’Agnès Buzyn, sa collègue de la Santé. Sa femme, Séverine de Rugy, était là,…

access_time2 minuti
séverine de rugy, entre politique et people

Depuis que l’affaire a éclaté, Séverine Servat est devenue aussi connue du grand public que son mari. Et les réseaux sociaux ont fait de l’épouse de l’ex-ministre de l’Écologie une de leurs cibles favorites. Ils se sont rencontrés sur Facebook : elle, Marcheuse de la « première heure », lui rallié dans la dernière ligne droite. La politique l’a toujours attirée. À 25 ans, elle se marie avec un énarque, membre du cabinet de Dominique Strauss-Kahn à Bercy. Quatorze ans plus tard, c’est avec un jeune espoir socialiste qu’elle a son premier enfant, un an avant la présidentielle de 2007. Début 2017, François de Rugy est un homme seul. Séparé de la mère de ses deux enfants, Emmanuelle Bouchaud, écolo converti à LREM, il est stigmatisé par ses anciens amis Verts…

access_time4 minuti
les députés entre malaise et colère

« Cette histoire va durer quarante-huit heures, disait-il. Il n’y a pas de débat, peut-être une maladresse, mais c’est comme ça depuis toujours à l’Assemblée : le président a table ouverte. » C’était il y a onze jours. Un pilier de la majorité parlementaire balayait d’un revers de main le premier article de Mediapart sur les dîners de François de Rugy. Moins d’une semaine plus tard, le ministre de la Transition écologique était acculé à la démission. Bien loin des empoignades parlementaires de l’affaire Benalla il y a un an, il n’y a eu, cette fois, que peu d’éclats de voix dans les couloirs du Palais-Bourbon, même du côté de l’opposition, plutôt discrète sur le sujet. Si les élus prennent acte devant les micros de l’exigence d’exemplarité des Français à…

access_time3 minuti
le monstre n’épargnera personne

LE PAYS DES PURS. Voilà l’ambitieux projet politique, pour lequel personne n’a jamais voté, mais sur le chemin duquel nous progressons allègrement, de gré ou de force, parce que c’est bien, bon et juste. Dans ce meilleur des mondes, on aura enfin compris les vertus de la transparence grâce aux publications d’enregistrements de conversations privées et de photos ridicules transmises par vos meilleurs amis ; on fera bouillir vivants des politiques, à petit feu, comme des homards, parce qu’ils l’ont bien mérité, et on exultera de bonheur à l’idée de les avoir poussés au bord du gouffre, détruits, hachés menu. Le droit de tout savoir est une chasse à courre obscène dont le gibier est humain On réclamera des enquêtes sur tout et rien, et ensuite des peines de prison toujours plus lourdes,…

help