ESPLORALA MIA LIBRERIA
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Notizie e Politica
Le Journal du dimancheLe Journal du dimanche

Le Journal du dimanche No 3786

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Lagardere Media News
Leggi di piùkeyboard_arrow_down
COMPRA NUMERO
1,13 €(VAT inclusa)
ABBONATI
45,82 €(VAT inclusa)
50 Numeri

IN QUESTO NUMERO

access_time2 minuti
djihadistes français : ce qu’on ne dit pas

Que faut-il faire des Français djihadistes retenus dans les camps et les prisons du nord de la Syrie sous la surveillance des forces kurdes ? La question reste embarrassante pour le gouvernement français, défavorable au retour dans l’Hexagone de ces islamistes radicaux. Comme l’a confié le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, au JDD (lire par ailleurs l’entretien page 10), des discussions sont en cours pour la mise en œuvre d’une sorte de tribunal international. « Il faut trouver la forme d’un dispositif de justice spécifique, a-t-il confié. Nous y travaillons en ce moment même avec plusieurs partenaires européens. Cela nous paraît être la seule option possible. » La question est d’autant plus délicate que cette région n’est pas sous l’autorité d’un État reconnu. L’Irak voisin dispose, lui, de…

access_time7 minuti
jean-charles brisard, président du centre d’analyse du terrorisme « il y a eu 400 attaques de daech en quatre mois »

À l’occasion d’une conférence internationale organisée en juillet dans le nord-est de la Syrie sur le sort des djihadistes étrangers détenus par les forces kurdes, Jean-Charles Brisard a pu rencontrer des responsables locaux, des magistrats, des diplomates et des chefs militaires. Le président du Centre d’analyse du terrorisme a aussi pu se rendre à Raqqa, capitale reconquise de l’État islamique (EI) vaincu. Il alerte sur une situation qui reste tendue et préconise le retour en France, pour y être jugés, des Français soldats de l’EI actuellement détenus dans des camps dans le nord de la Syrie. S’il n’a pas pu accéder directement à eux, il a recueilli de précieux renseignements. Vous revenez de Syrie, de la zone contrôlée par les forces kurdes. Quelle est la situation sur place, un peu plus…

access_time1 minuti
qui est adrien guihal ?

IL EST CELUI QUI PERMET de matérialiser pour la première fois un lien entre l’État islamique (EI) et l’auteur de l’attentat de Nice, le 14 juillet 2016, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel. Né en 1985 à Paris, Adrien Guihal a été arrêté à Raqqa, le 19 mai 2018, avec sa femme et leurs six enfants. Il est aujourd’hui détenu par les forces kurdes, qui n’ont pas permis à ce jour aux Français de l’entendre. Proche des frères Clain, il est aussi soupçonné d’avoir été la voix française de l’EI lors de deux autres attentats commis sur le territoire national en 2016, l’assassinat d’un couple de policiers le 13 juin à Magnanville (Yvelines) et l’assassinat d’un prêtre le 26 juillet à Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). Il a déjà été condamné en France en janvier 2012 à…

access_time6 minuti
attentat du thalys : l’itinéraire secret d’un terroriste

Et soudain, il s’est mis à parler. Lui qui, pendant des mois, avait balancé entre droit au silence et histoire réinventée, lui qui se décrivait comme un Marocain d’Espagne en errance à travers l’Europe, a d’abord pleuré. Puis les mots se sont bousculés dans sa bouche. Et Ayoub El-Khazzani n’a plus arrêté. En ce 14 décembre 2016, presque un an et demi après l’attentat du Thalys entre Bruxelles et Paris, le 21 août 2015, manqué grâce à l’intervention de deux militaires et d’un voyageur américains, le jeune homme, alors âgé de 27 ans, tombe le masque. « Je veux expliquer qui je suis vraiment, dit-il au juge qui l’interroge. Je ne suis pas un massacreur. Je suis un noble combattant, je me considère comme tel. Je suis un soldat. » Cette…

access_time2 minuti
les islamistes en mots

L’ÉTAT ISLAMIQUE (EI), comme les autres groupes islamistes ayant recours au terrorisme, Al-Qaida, Boko Haram, les talibans, s’inspire du wahhabisme, doctrine religieuse fondamentaliste implantée en Arabie saoudite. Dans une note de recherche du mois de juillet, le géographe et spécialiste de l’islam politique Youssef Chiheb rappelle que « dans les écoles des territoires contrôlés par Daech, les programmes scolaires étaient calqués sur les manuels scolaires saoudiens ». Le chercheur publie également un glossaire du vocabulaire islamique, établi à partir de milliers de notes de policiers du renseignement territorial chargés de la surveillance des milieux islamistes radicaux. Les quelques exemples que nous reproduisons sont des marqueurs forts d’un islam radical. AT-TAKFIR : l’excommunication. Démarche intellectuelle théologique conduisant un groupe de savants ou de théologiens à rendre une ordonnance confirmant la mécréance d’un…

access_time4 minuti
comment les revenants sont suivis en milieu ouvert

Il y a trois ans, le père Jacques Hamel était égorgé par deux hommes dans l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray. L’un était pourtant suivi par la justice ; il portait un bracelet électronique. Afin d’éviter qu’une telle tragédie ne se reproduise, un centre a été créé à Paris à l’automne 2016 pour prendre en charge, hors de prison, des personnes suspectées de radicalisation ou mises en cause dans un dossier terroriste. La Direction de l’administration pénitentiaire (DAP) a ouvert la structure en toute discrétion afin de ne pas susciter l’opposition des riverains et de roder le dispositif en toute tranquillité. Aujourd’hui, alors que deux autres centres similaires ont été établis, l’un à Marseille l’an dernier et l’autre à Lyon début juillet, et qu’un quatrième verra le jour à Lille le 7 octobre,…

help