ESPLORALA MIA LIBRERIARIVISTE
CATEGORIE
IN EVIDENZA
ESPLORALA MIA LIBRERIA
Notizie e Politica
Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche No 3811

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Lagardere Media News
Leggi di più
COMPRA NUMERO
1,13 €(VAT inclusa)
ABBONATI
45,82 €(VAT inclusa)
50 Numeri

In questo numero

1 minuti
le commando de la négociation

AU CINQUIÈME ÉTAGE de l’immeuble de la Commission européenne, il a fallu pousser les meubles. Pour négocier l’accord de retrait adopté en octobre, les équipes de Michel Barnier comptaient 35 personnes. Pour la phase qui démarre maintenant afin de bâtir la nouvelle relation de l’UE avec le Royaume-Uni, les effectifs sont passés à 60. Le négociateur en chef est assisté par l’Espagnole Clara Martínez Alberola, ex-directrice de cabinet de Jean-Claude Juncker, et la Tchéco-Suédoise Paulina Dejmek-Hack, une spécialiste de la régulation financière européenne. Toutes deux dirigent une demi-douzaine de chefs d’équipe chargés d’un domaine précis de la discussion avec Londres. Dix-huit nationalités de l’UE sont représentées dans cette task force avec une moyenne d’âge d’une trentaine d’années. Michel Barnier a tenu à ce que le couloir de son étage soit…

5 minuti
en attendant le divorce, la séparation

C’est l’un des premiers effets du divorce. À partir de la semaine prochaine, l’Europe enverra un ambassadeur à Londres, comme elle en a nommé depuis 2010 dans la grande majorité des pays situés en dehors de l’Union européenne. Oui, le Royaume-Uni sera, le 31 janvier à minuit, un pays étranger. Voisin et proche, mais étranger. Ses représentants au sein de la Commission de Bruxelles sont partis, ses députés au Parlement européen font leurs cartons et le Premier ministre de Sa Majesté ne se rendra plus au Conseil des chefs d’État de l’Union, même pour y discuter du Brexit, comme c’était le cas depuis le déclenchement de l’article 50 en mars 2017. Tout va changer, mais il faut encore patienter : une période de transition s’ouvre dès ce 1er février car…

10 minuti
michel barnier « nous défendrons notre identité et nos valeurs »

À cinq jours du divorce entre le Royaume-Uni et l’UE, le négociateur en chef du Brexit pour l’Union européenne explique les enjeux de la période de transition qui s’ouvre et qui durera jusqu’à la fin de l’année Qu’est-ce qui change désormais pour les Européens maintenant que le Brexit est acté ? « Après 2020, ce sera une autre histoire avec une nouvelle politique d’immigration » Les Britanniques ne sont plus autour de la table avec les 27 autres pays membres, ni au Parlement européen, et n’ont plus de représentant à la Commission. C’est un divorce, et cette séparation est source d’incertitudes juridiques innombrables, qui ont d’ailleurs été sous-estimées. En particulier pour les 3,5 millions d’Européens qui vivent au Royaume-Uni et pour le demi millions de Britanniques qui vivent dans l’UE. Notre priorité a…

4 minuti
comment paris en profite déjà

Trois ans après le référendum sur le Brexit, c’est de loin la plus belle prise de guerre bancaire de la place de Paris sur la City. Mi-novembre, Bank of America Merrill (dite BofA) inaugurait des bureaux dernier cri rue La Boétie à Paris en présence du Premier ministre, Édouard Philippe. Le géant américain y a installé 400 banquiers, dont 300 arrivent de Londres et de New York. Sanaz Zaimi, aux commandes des activités françaises de la banque, n’a pas oublié que la France l’a accueillie à Grenoble lorsqu’elle était une simple réfugiée iranienne. « On oscillait entre la fierté des distingués de la Légion d’honneur et l’embarras d’être regardés comme les tigres blancs du zoo de Beauval », se souvient un participant parmi les « revenants » de Londres. Merci…

2 minuti
la france va perdre ses élus anglais

Ils sont 757, selon le Répertoire national des élus. Dont Barbara Meunier, conseillère municipale à Chasselay (Rhône) qui réside depuis ving-neuf ans en France, où ses trois enfants sont nés. « Je suis très déçue du comportement des Anglais, jamais je n’aurais cru ça, j’ai honte », confie-t-elle. À 53 ans, elle n’a jamais ressenti le besoin de demander la nationalité française : « Je me considère quand même comme anglaise. Jusqu’à maintenant, j’étais très bien. » Aujourd’hui, au vu de la complexité de la procédure, il est trop tard pour les municipales de mars. Victor Miles, lui, a rendez-vous à la préfecture… fin mai. En octobre, cet élu municipal britannique de Saint-Germier (Gers) depuis dix-huit ans a écrit à Emmanuel Macron à ce sujet. Son dossier va être transmis au…

3 minuti
les pêcheurs bretons dans le flou

De bon matin, ce vendredi, à la criée du port du Guilvinec, les ventes s’enchaînent dans le calme. Une vingtaine d’hommes, chaudement vêtus, jaugent la récolte débarquée la veille et participent aux enchères en concurrence avec une centaine d’acheteurs en ligne. Dans ce troisième port de France, après Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et Lorient (Morbihan), 15 169 tonnes de poisson y ont été vendues l’an passé par les pêcheurs locaux. L’imminence du Brexit n’a pas encore affecté les professionnels de la pêche bretonne, qui ont relégué au second plan cette problématique : « Les sujets qui préoccupent les pêcheurs aujourd’hui sont les quotas et les nouvelles règles visant à protéger le cabillaud », affirme le directeur de la criée, Gregory Pennarun, au milieu des caisses de poissons. Néanmoins, les interrogations que suscite le…