Notizie e Politica
Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche No 3819

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Lagardere Media News
Leggi di più
COMPRA NUMERO
1,13 €(VAT inclusa)
ABBONATI
45,82 €(VAT inclusa)
50 Numeri

in questo numero

14 minuti
état de guerre

Plus personne ne pénètre à l’Élysée. Le dernier rendez-vous officiel remonte au lundi 16 mars, avec la visite des présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, Richard Ferrand et Gérard Larcher. Sans hommage de la garde républicaine, contrairement à l’usage. Depuis, plus personne. À l’exception du JDD, qui a pu s’y rendre pour rencontrer Emmanuel Macron et son équipe, au cœur de la plus grave crise sanitaire de notre histoire récente. Un seul véhicule dans la cour d’honneur ; un tiers des personnels présents ; et du gel hydroalcoolique partout, depuis le bureau des gendarmes, à l’accueil, jusqu’à l’entrée du Salon vert, au premier étage. C’est là qu’Emmanuel Macron retrouve quotidiennement sa garde rapprochée, pour surveiller, heure par heure, la diffusion de l’épidémie. Le dispositif élyséen a été allégé, mais…

3 minuti
la vague épidémique déferle

Le virus gagne du terrain. Et avec lui, l’inquiétude au sein du personnel soignant, qui presse le gouvernement de lui fournir des masques et de renforcer le confinement. Hier soir, la direction générale de la santé le constatait : « Nous évoluons rapidement vers une épidémie généralisée sur le territoire. » Elle décomptait 112 morts de plus en vingt-quatre heures, faisant grimper le total depuis le début de l’épidémie à 562 victimes ; 6 172 hospitalisations, dont près de 1 525 cas graves en réanimation. L’exemple italien n’a rien de rassurant : hier, un triste record était établi avec 795 décès de plus en vingt-quatre heures. Le pays, qui dénombre 4825 morts, est le plus touché – sur un bilan mondial de 12 000 décès, et de près d’un milliard…

2 minuti
« il faut toujours dire la vérité »

Il ne s’était jamais exprimé. Mais la gravité de la crise a incité Alexis Kohler à sortir de son habituelle réserve. D’abord, pour démentir l’idée que l’exécutif aurait tardé à organiser notre défense. « Dès le début, nous avons appliqué deux principes, explique le numéro deux de l’Élysée. D’une part, la confiance dans la science, et la nécessité de tirer les enseignements de ce que disent les experts et de ce qui se passe dans le monde ; d’autre part, le principe de proportionnalité, au regard d’un objectif sanitaire, la protection des Français, mais aussi des conséquences sur la continuité de la vie dans toutes ses dimensions, économique, sociale, mais aussi démocratique. » Quant à la fermeture des bars et restaurants, annoncée à la veille du premier tour des municipales, Alexis…

2 minuti
pourquoi les iraniens ont relâché l’otage marchal

Bien que l’entourage d’Emmanuel Macron se refuse à le confirmer, les autorités iraniennes insistent : si le chercheur français Roland Marchal a pu être libéré avant-hier et ramené à Paris hier, c’est le fruit d’un échange. Plutôt que d’extrader vers les États-Unis l’ingénieur iranien Jalal Rohollahnejad, détenu depuis un an en France, comme la justice française l’avait autorisé, le gouvernement a choisi de le renvoyer vendredi soir à Téhéran. Rohollahnejad était accusé par Washington d’avoir tenté de faire entrer du matériel technologique en Iran, en violation des sanctions américaines contre la République islamique. Roland Marchal, chercheur et enseignant au CNRS et à Sciences-Po, était, lui, accusé d’espionnage, ce que la France et son comité de soutien ont toujours nié. Cela faisait des semaines qu’on évoquait un tel échange à Paris…

2 minuti
les français inquiets et de plus en plus critiques

Les Français font toujours bloc autour du gouvernement, mais ils sont de plus en plus sévères sur sa gestion de l’épidémie du coronavirus. Quels que soient leur bord politique, leur profession ou leur âge, et y compris les plus jeunes, ils sont inquiets à 84 %. L’angoisse, qui a bondi de 40 points depuis fin janvier, atteint des sommets jamais connus lors des précédentes alertes sanitaires. Or, signe préoccupant pour le gouvernement, au même moment, « la défiance s’installe », souligne Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop. Les Français portent désormais un regard critique sur la gestion de la crise, reflet des polémiques sur le manque de masques ou la stratégie de dépistage. Pour 64 % d’entre eux, « le gouvernement a caché certaines informations ». Seuls 39 %…

3 minuti
« nous allons créer une commission d’enquête »

Sur la pénurie de masques ou la doctrine de tests de dépistage, des questions « légitimes » se posent selon Damien Abad, qui annonce au JDD le dépôt d’une résolution à l’automne. Que pensez-vous de la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement ? Nous vivons une crise sanitaire inédite et je mesure la difficulté de la tâche du gouvernement, mais il y a des interrogations qui sont légitimes. Je suis favorable au débat utile, pas à la polémique inutile. Le débat utile vise à poser les bonnes questions pour mettre un terme plus rapidement à la crise. Le débat utile, c’est demander pourquoi il y a une telle pénurie de masques ; pourquoi, contrairement à tous les pays européens, nous n’avons pas fait de dépistage massif avec des tests ;…