ESPLORALA MIA LIBRERIA
Notizie e Politica
Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche No 3834

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Lagardere Media News
Frequenza:
Weekly
Leggi di più
COMPRA NUMERO
1,13 €(VAT inclusa)
ABBONATI
45,82 €(VAT inclusa)
50 Numeri

in questo numero

13 minuti
« je m’intéresse à ce qui rassemble »

Cordial mais concentré, le nouveau Premier ministre nous accueille avec un large sourire – sans tendre la main, gestes barrière obligent, mais on sent que cela lui coûte. Son vaste bureau, à l’étage de l’hôtel de Matignon, n’est guère encombré pour l’instant, mais il y semble déjà à l’aise. Agé de 55 ans, le maire de Prades (Pyrénées-Orientales) vient tout juste de faire irruption sur la scène politique nationale, mais il connaît déjà les palais de la République. C’est ici, à Matignon, que le « Monsieur Déconfinement » d’Edouard Philippe tenait ses réunions jusqu’à ces derniers jours. Son passage à l’Élysée est plus ancien : il fut conseiller pour les questions sociales puis secrétaire général adjoint de la présidence sous Nicolas Sarkozy. Il y est souvent retourné dans la période…

3 minuti
un nouveau cheminement

À L’INVERSE d’un divorce, la séparation d’un couple exécutif est écrite d’avance, inévitable. Il arrive qu’elle soit précipitée par les circonstances : une élection perdue, un virage politique. Le plus souvent, elle n’a d’autre raison que l’usure du temps et des hommes, avec l’érosion produite par les épreuves sur la confiance qui les liait au départ. À une exception près – la démission en 1976 de Jacques Chirac, Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing –, elle est dictée par l’intérêt du Président, ou du moins par l’idée qu’il s’en fait. Entre Emmanuel Macron et Édouard Philippe, qu’importent donc les causes profondes de la rupture. Les zélotes du premier auront beau jeu de dénigrer le sortant ; les vestales du second défendront bec et ongles le bilan. Les deux camps seront en…

4 minuti
des ministres confiants, d’autres moins

Il veut « aller vite ». Tout juste nommé Premier ministre, Jean Castex espère finaliser demain la composition de son gouvernement. Le locataire de Matignon veut des personnalités opérationnelles dès leur nomination, capables d’incarner le « nouveau chemin » voulu par Emmanuel Macron. En attendant, les bureaux se vident, les cartons se remplissent. Plusieurs ministres ont improvisé un pot de départ vendredi matin, dans la foulée de la démission d’Édouard Philippe. Même si certains rechignent plus que d’autres à ranger leurs affaires, persuadés de leur maintien… C’est seulement « un nettoyage de printemps », assure même, bravache, un conseiller d’un des cinq locataires de Bercy. Bruno Le Maire (Économie et Finances), qui n’a jamais caché son souhait de rester cinq ans en poste, est loin d’être menacé. Il recueille d’ailleurs…

6 minuti
inconnu mais pas transparent

Jean Castex, « c’est Édouard Philippe mais avec un accent », selon le mot d’un conseiller ministériel. « C’est Philippe en moins bien », corrige un responsable des Républicains dubitatif. Quand certains annonçaient après les élections municipales la nomination d’une femme de gauche, Emmanuel Macron a opté, comme en 2017, pour un homme de droite de 55 ans, proche de Nicolas Sarkozy et de Xavier Bertrand, et pour un maire, celui de Prades (Pyrénées-Orientales). Il promeut aussi un haut fonctionnaire d’une redoutable efficacité, abonné aux missions délicates – c’est à lui qu’Édouard Philippe avait confié le 2 avril la mise en œuvre du déconfinement. L’homme connaît parfaitement les arcanes de l’État mais, pour le grand public, c’est un inconnu. Avec lui, Emmanuel Macron fait pour beaucoup le choix d’un superdirecteur de…

2 minuti
nicolas revel, le castex de gauche

« Le même, mais à gauche ! » C’est ainsi qu’un haut fonctionnaire, qui les connaît tous deux, compare les profils de Nicolas Revel, le tout frais directeur de cabinet du Premier ministre, et de son nouveau patron. Leurs trajectoires présentent de réelles similitudes – énarques, experts en questions hospitalières et en négociation sociale –, à l’exception de leurs engagements politiques. Alors que Jean Castex a été conseiller de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, Revel a occupé la même fonction après l’élection de François Hollande. Là où Castex fut localement élu sous l’étiquette de l’UMP, Revel, lui, demeure proche de Bertrand Delanoë, dont il fut le directeur de cabinet à la mairie de Paris. Taiseux et sérieux Dès 2017, le Président ambitionnait d’en faire le directeur de cabinet d’Édouard Philippe. Ce dernier avait…

5 minuti
les sept travaux de matignon

Jean Castex doit aller vite : il ne reste qu’un an utile au nouveau chef du gouvernement pour mener des réformes avant le démarrage de la campagne présidentielle. Mais la plupart des chantiers auxquels il s’attaque se révèlent des plus délicats. 1. LUTTER CONTRE LE CHÔMAGE Avec 843 000 chômeurs de plus en avril et un taux de chômage qui pourrait s’envoler à 11,5 % au printemps 2021, la dégradation du marché de l’emploi impose des mesures chocs. Les grandes lignes du plan de relance économique devraient être présentées mi-juillet, ainsi que celles en faveur de la jeunesse. Des exonérations de charges patronales sont à l’étude afin de réduire le coût des embauches. Tout comme une extension de la garantie jeunes et des anciens contrats aidés, appelés désormais les « parcours emploi…