ESPLORALA MIA LIBRERIA
Notizie e Politica
Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche No 3839

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Lagardere Media News
Frequenza:
Weekly
Leggi di più
SPECIALE: Économisez 40% sur votre abonnement!
COMPRA NUMERO
1,13 €(VAT inclusa)
ABBONATI
45,82 €27,50 €(VAT inclusa)
50 Numeri

in questo numero

1 minuti
l’adhésion au port du masque augmente

Souhaiteriez-vous que le port du masque (artisanal ou chirurgical) devienne obligatoire pour toute personne se rendant dans un lieu public ouvert (rues, parcs…) ? (Rappel 15-16 juillet)* Dans le cas où ils seraient testés positifs au Covid-19... 95% des Français seraient prêts à s’isoler durant 8 à 10 jours à compter de l’apparition des premiers symptômes 91% des Français seraient prêts à signaler les personnes en contact avec eux pour qu’elles s’isolent elles-mêmes (pour une durée d’environ 14 jours) (total « oui certainement » et « oui probablement») Sondage Ifop pour le JDD, réalisé du 5 au 7 août 2020 auprès d'un échantillon de 1 009 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). Interviews par questionnaire autoadministré en ligne. *Pour Ifop-Fiducial CNews et Sud radio…

2 minuti
un tiers des français veut la gratuité

Si Emmanuel Macron estime que « l’État n’a pas vocation à payer des masques pour tout le monde », beaucoup de Français pensent exactement le contraire : 37 % des personnes sondées par l’Ifop pour le JDD jugent que ces équipements devraient être distribués gratuitement à tous par les services publics ou territoriaux. Seuls 16 % partagent la vision du chef de l’État et estiment que c’est aux particuliers d’en assumer intégralement le coût. « Dans un tel contexte épidémique, nos concitoyens attendent de l’État providence qu’il assume cette responsabilité, analyse Jean-Philippe Dubrulle, directeur d’études à l’Ifop. Que la gratuité ne s’applique pas à tout le monde n’est, selon eux, pas cohérent avec notre modèle social. » Près de 50 % parmi les proches du RN et des Insoumis Néanmoins, de nombreux…

6 minuti
les prix enfin démasqués

A lors que la hantise d’une deuxième vague assombrit l’été brûlant et qu’un nouveau conseil de défense sur le Covid-19 doit avoir lieu jeudi, le port du masque, obligatoire dans les lieux publics clos depuis le 20 juillet, s’étend à l’extérieur : dans certaines rues bondées des stations balnéaires ou des grandes villes, comme à Paris dès demain, et même jusqu’en haut de la dune du Pilat, en Gironde. Pour l’instant, le gouvernement, qui ne s’interdit pas d’aller plus loin en cas d’aggravation de la situation sanitaire, laisse aux préfets le soin d’imposer cette coercition de plein air… qui a plutôt la faveur des Français. Selon notre sondage Ifop, 64 % d’entre eux y sont favorables (+ 20 points en trois semaines). Ou comment le masque chirurgical, au cœur de…

1 minuti
il en existe aussi des made in france

Au plus fort de la crise, la France a entrepris de fabriquer des masques en tissu mais aussi d’augmenter sa production de modèles chirurgicaux (4 millions par semaine avant l’épidémie). Aujourd’hui, les volumes made in France sont loin de pouvoir assurer l’autosuffisance mais,promet Bercy, ils auront été doublés d’ici à septembre. Par exemple, la société Savoy International vend sur Internet la boîte de 50 unités à 27,50 euros. Un tiers des commandes de Santé publique France destinées à reconstituer son stock stratégique sont issues de l’Hexagone.…

3 minuti
dans la jungle des étiquettes

Avant, quand on allait sur les marchés de Provence ou de Bretagne, on ramenait des santons ou de la fleur de sel. Aujourd’hui, le vacancier traque le masque pas cher. Car avec l’obligation de le porter en extérieur qui se répand, il va falloir massivement remplir ses tiroirs. Or, pour une famille de quatre personnes, l’addition peut atteindre 228 euros par mois pour deux masques à usage unique par jour, selon nos calculs. Les prix ne sont pas encadrés, mais plafonnés à 0,95 euro l’unité. Alors, entre les grandes surfaces, les officines et autres revendeurs, c’est la guerre des étiquettes. Et pour le consommateur, une véritable loterie dont il sort souvent perdant. Ainsi Xavier qui a payé le 17 juillet son lot de 50 masques au prix maximum : 47,50 euros…

4 minuti
les masques seront moins chers à la rentrée

« Les masques vont devenir un produit d’appel au même titre que le Coca-Cola ou le Nutella, toutes les enseignes s’apprêtent à faire des offres commerciales pour la rentrée. » Cette affirmation de Thierry Cotillard, président des enseignes Intermarché et Netto, souligne le changement de comportement des Français depuis le milieu du mois de juillet. Inquiets du risque de deuxième vague, obligés de se protéger dans les transports, les lieux publics clos et, maintenant, à l’air libre dans de nombreuses villes, les consommateurs se sont remis en chasse pour s’équiper. Les ventes de masques sont reparties nettement à la hausse. « La semaine du confinement, nous avons vendu jusqu’à 10 millions de masques par jour dans nos magasins, ce qui a représenté 50 % du marché de la distribution, assure Thierry…