Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche No 3878

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Leggi di più
Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Lagardere Media News
Frequenza:
Weekly
1,13 €(VAT inclusa)
45,82 €(VAT inclusa)
50 Numeri

in questo numero

4 min
à son référendum, macron vote non

Ce n’est pas encore officiel, mais c’est acté. Le référendum sur l’inscription de l’objectif écologique dans la Constitution n’aura pas lieu. Emmanuel Macron renonce ainsi à tenir la promesse faite en décembre 2020 devant la convention citoyenne pour le climat, dont les membres réclamaient un vote des Français. Après les épisodes de l’interdiction du glyphosate et de l’abandon de la taxe carbone, ce nouveau recul du chef de l’État l’expose aux critiques sur la fermeté de ses ambitions en matière environnementale. « On n’y arrivera pas, concède un poids lourd de la Macronie. Chacun campe sur ses positions, dont acte. Il faut passer à autre chose. » Avant d’être soumis au référendum, le texte destiné à compléter l’article 1 de la Constitution en ajoutant « la préservation de l’environnement » parmi…

4 min
pieyre-alexandre anglade, député lrem « les conditions ne sont pas réunies »

Mercredi en commission, les sénateurs ont réécrit la proposition de modification de la Constitution que les députés avaient adoptée. Un accord entre les deux chambres, indispensable pour que se tienne le référendum, est-il encore possible ? En l’état, les conditions du référendum ne sont pas réunies. La majorité sénatoriale de droite a fait le choix de vider de sa substance la proposition de la convention citoyenne pour le climat [CCC], et donc d’empêcher l’accord. Malgré nos nombreuses tentatives de faire prendre conscience aux sénateurs de l’urgence environnementale, ils s’opposent frontalement à la proposition citoyenne, et donc à la consultation des Français sur ce sujet. Le référendum est-il abandonné ? Nous voulons toujours offrir la possibilité aux Français de trancher la proposition des membres de la CCC d’inscrire la lutte pour le climat dans…

4 min
plusieurs nuances de vert depuis 2017

Les proches d’Emmanuel Macron eux-mêmes n’y croyaient pas. Jusque-là, Nicolas Hulot avait toujours refusé de sauter le pas pour devenir ministre. En ce printemps 2017 pourtant, quelque chose a changé. Arrivé de Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine), où il réside, Hulot se rend discrètement au siège parisien d’En marche, « caché sous une couverture, sur la banquette arrière d’une voiture », décrit Matthieu Orphelin dans son livre Je ne marche plus !. L’échange avec le candidat Macron se déroule bien. « J’espère que c’est moi qui vais vous inspirer, les ministres et toi, et non vous qui allez m’aspirer », lâche Hulot. Quelques semaines plus tard, il intègre, avec rang de ministre d’État, le gouvernement d’un président pour qui « la transition écologique n’était pas une priorité », relève Daniel Cohn-Bendit, qui complète…

4 min
avec les « 150 », un grand malentendu

« Joker », « sans filtre »… De la convention citoyenne pour le climat (CCC), il reste quelques expressions marquantes qui, depuis la création de cet objet institutionnel non identifié, ont jalonné la relation entre Emmanuel Macron et les 150 citoyens tirés au sort. Et, surtout, beaucoup de malentendus. L’abandon du référendum visant à modifier la Constitution représente un chapitre compliqué de plus dans une histoire déjà laborieuse. Le 14 décembre, c’est pourtant cette annonce qui avait fait applaudir le chef de l’État, certes après un silence pesant, par une centaine de conventionnels. Ce jour-là, beaucoup étaient arrivés au Conseil économique, social et environnemental (Cese) le visage fermé par la déception, jugeant leurs propositions détricotées. Le 4 décembre, nombreux avaient entendu le Président cingler sur le média en ligne Brut :…

4 min
bertrand piccard, psychiatre et aéronaute « macron m’a dit qu’il fallait changer profondément le système »

Quand Bertrand Piccard a présenté ses 1 000 solutions pour la transition écologique mi-avril, Emmanuel Macron lui a écrit pour lui dire son « enthousiasme ». Et lui a donné rendez-vous en juillet à l’Élysée pour étudier la façon dont certaines d’entre elles pourraient être mises en œuvre sur le territoire. À la tête de sa Fondation Solar Impulse, le Suisse de 62 ans assure que le Président voulait « changer le système », mais qu’il n’en a pas eu le temps. Vous échangez régulièrement avec Emmanuel Macron. Quel regard porte-t-il sur les travaux de la convention citoyenne ? J’ai l’impression qu’il s’attendait à ce qu’elle apporte davantage de grands sujets sur lesquels travailler. Et là, on lui a donné une liste de petites choses successives à mettre en place. Certes, chaque…

3 min
les indiscrets

Pour le droit au secret 93 % des Français jugent le secret des échanges avec son avocat au moins aussi important que le secret médical, selon un sondage MRCC-Actually pour le barreau de Paris qui sera dévoilé mardi. L’enquête s’inscrit dans le cadre du Baromètre des droits créé à l’initiative de son bâtonnier, Olivier Cousi, alors que les députés examinent la question du secret professionnel des avocats. Nos antisèches en podcast Après la sortie de sa nouvelle lettre numérique hebdomadaire, le Supplément Politique, le JDD lance cette semaine son podcast « L’antisèche ». Chaque lundi, mercredi et vendredi, il décryptera en trois minutes un mot ou une expression qui fait l’actualité… mais qu’on peine souvent à définir! À découvrir gratuitement sur toutes les plateformes et sur lejdd.fr. Muselier et Baroin de concert Sans rancune. Après…