Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche No 3879

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Leggi di più
Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Lagardere Media News
Frequenza:
Weekly
1,13 €(VAT inclusa)
45,82 €(VAT inclusa)
50 Numeri

in questo numero

1 min
l’avocat de le pen : « aucune fraude »

SOLLICITÉ PAR LE JDD, Rodolphe Bosselut, avocat de Marine Le Pen, a indiqué que sa cliente « n’a jamais mis en place de système frauduleux », comme elle le répète depuis le début de l’enquête, précise-t-il. « Tous les assistants parlementaires au Parlement européen cités dans l’instruction ont travaillé à un moment ou un autre. Nous ne sommes pas dans le cas de Mme Fillon », poursuit-il en référence à l’épouse de l’ancien Premier ministre et candidat à l’élection présidentielle à laquelle on reprochait un emploi fictif d’assistante parlementaire à l’Assemblée nationale. « Lorsque nous apportons des preuves du travail effectué, on nous dit qu’elles ne sont pas les bonnes, reprend l’avocat, comme si les sujets européens et nationaux n’étaient pas imbriqués ». « Ce n’est pas à la justice…

12 min
aux frais de l’europe

Au bout de cinq années d’enquête, la conclusion est accablante : selon les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), le Rassemblement national (RN) a « par l’intermédiaire de ses cadres et dirigeants, mis en place un système organisé frauduleux de détournement des fonds européens à son profit, par le biais d’emplois fictifs d’assistants parlementaires ». Ces mots figurent dans un rapport de synthèse de 98 pages daté du 15 février et adressé à la juge d’instruction parisienne Claire Thépaut. Les enquêteurs y résument leurs recherches (perquisitions, expertises, interrogatoires, documents) et estiment avoir découvert assez d’éléments probants pour que 17 dirigeants, élus et proches du parti d’extrême droite soient poursuivis pour « détournement de fonds publics » ou recel de ce délit…

2 min
la course de lenteur du rn pour faire durer l’enquête

Si l’instruction ouverte en 2016 pour caractériser d’éventuels « détournements de fonds publics » imputables au Rassemblement national (RN) au préjudice du Parlement européen est seulement en passe de se terminer, c’est que le parti de Marine Le Pen a tout fait pour la retarder. Pendant ces cinq années, ses avocats ont multiplié les recours – ce qui relève du droit de tout justiciable –, sans doute dans le but d’éviter un procès avant la campagne présidentielle de 2022. Avec succès : si la juge d’instruction devait renvoyer le dossier devant un tribunal, les délais procéduraux qui s’imposent aux juges interdisent d’ores et déjà qu’une audience puisse se tenir avant le printemps 2022. À l’automne dernier encore, la candidate d’extrême droite et des membres de son parti mis en examen ont…

1 min
le parlement européen veut son argent

SANS ATTENDRE la fin de la procédure pénale, le Parlement européen, qui s’estime floué par le système mis en place par le RN, a réclamé le remboursement des sommes indûment utilisées. Dès 2016, Marine Le Pen elle-même s’est vue réclamer 339 000 euros après une enquête de l’Office européen de lutte antifraude (Olaf), qui avait pointé deux cas d’assistants parlementaires irréguliers. Il s’agissait de sa plus proche collaboratrice, Catherine Griset, et de son garde du corps, Thierry Légier.La présidente du RN,censée restituer la somme avant le 31 janvier 2017, a été l’objet d’une procédure de mise en recouvrement. Chaque mois, le Parlement de Bruxelles effectuait une retenue sur ses indemnités d’eurodéputée. Quelque 60000 euros ont pu être récupérés ainsi. Mais au printemps 2017, Marine Le Pen a quitté le Parlement…

4 min
la dette sans fin du rassemblement national

Malgré des sondages flatteurs et une assise électorale en constante progression, le Rassemblement national (RN) est toujours en difficulté financière. La publication, le 18 avril, des comptes des partis politiques pour l’année 2019 par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) l’a rappelé : avec un déficit évalué à près de 23 millions d’euros, le RN se classe une nouvelle fois au premier rang des formations les plus endettées de France. Maigre consolation : sa dette tend à se stabiliser, puisque le parti de Marine Le Pen est déficitaire de 369 236 euros pour l’année 2019, contre 2,4 millions d’euros en 2018. Ces résultats laissent cependant planer l’incertitude sur la gestion de ses dirigeants. Depuis que Marine Le Pen en a pris la tête, en 2011,…

3 min
les indiscrets

Concerts tests : le non de l’Élysée L’annulation des concerts tests prévus à Marseille les 29 mai et 12 juin, où devait se produire le groupe IAM, aurait été décidée directement par l’Élysée, selon un proche du dossier, qui juge cette décision « purement politique ». Devant les sénateurs, Roselyne Bachelot a évoqué mercredi « des risques liés au protocole sanitaire », alors que ces événements avaient été validés par toutes les autorités en amont. Le protocole de cette étude pilotée par une équipe de l’Inserm et Aix-Marseille Université prévoyait de ne pas conditionner l’entrée des spectateurs (1 125 étudiants assis) à un test négatif, afin de mesurer l’efficacité des mesures barrière et d’hygiène déployées dans la salle. De quoi relativiser l’utilité du passe sanitaire voté dans la douleur cette semaine…