ESPLORALA MIA LIBRERIA
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Cultura e Letteratura
LireLire

Lire HS No. 23

Chaque mois, découvrez dans LIRE toute l'actualité des livres et des écrivains. Entretiens, dossiers thématiques, extraits de nouveauté et critiques, avec LIRE, vous vivrez plus passionnément votre amour de la littérature.

Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
EMC2
Leggi di piùkeyboard_arrow_down
SPECIALE: Économisez 50% sur votre abonnement!
COMPRA NUMERO
5,09 €(VAT inclusa)
ABBONATI
23,42 €14,05 €(VAT inclusa)
5 Numeri

IN QUESTO NUMERO

access_time3 minuti
l’édito

Napoléon n’est pas mort à Sainte-Hélène. Et cela n’a rien d’une théorie conspirationniste. En effet, près de deux siècles après son décès, la légende de l’Empereur n’a cessé de perdurer, de s’amplifier et son histoire semble plus vivace que jamais. Il n’y a qu’à fouiller dans les rayons des librairies et bibliothèques pour s’en rendre compte : on ne compte plus les fictions, essais, documents, poèmes et autres ouvrages évoquant, de près ou de loin, la figure du héros national. Qu’on qualifiera alors, aussi – et à plus d’un titre – de héros littéraire. Tel est l’objet de ce hors-série du magazine Lire, dont l’esprit peut se résumer à cette célèbre formule attribuée à Napoléon, et que nous avons choisie pour sous-titre de couverture : « Quel roman que ma…

access_time2 minuti
napoléon ? un « feelgood hero » !

On compte une production éditoriale énorme autour de Napoléon. Comment expliquez-vous cet intérêt des lecteurs pour le personnage? → CHRISTOPHE GUIAS : Napoléon représente, avec de Gaulle, la grandeur de la France. Et puis, je ne crois pas que nous ayons eu tant d’empereurs que cela, même autoproclamés… Revenir encore et toujours à ce mythe flamboyant, comme pour interroger une énigme, doit certainement réchauffer l’imaginaire de la plupart des lecteurs. On pourrait presque parler à son sujet de « feelgood hero ». Avez-vous l’impression que cette passion se tasse ou qu’elle perdure avec les années ? → L’admiration, la passion, l’amour qu’ont voués un Stendhal ou un Balzac à Napoléon diffèrent de ce que nos contemporains éprouvent. On passe des émotions liées à l’expérience à la nostalgie et au désir de comprendre. Il…

access_time2 minuti
napoléon et la vie culturelle de son temps

1769 Naissance, le 15 août, à Ajaccio Denis Diderot, Le Rêve de d’Alembert 1779 Entre à l’Ecole militaire de Brienne Wolfgang Amadeus Mozart, Messe du Couronnement 1785 Reçu sous-lieutenant, affecté dans l’artillerie Rudolf Eric Raspe, Les Aventures du baron de Münchhausen Friedrich von Schiller, Ode à la joie 1795 Général, commandant en chef de l’armée de l’Intérieur Emmanuel Kant, Projet de paix perpétuelle 1796 Mariage avec Joséphine de Beauharnais Joseph de Maistre, Considérations sur la France Diderot, Jacques le fataliste, La Religieuse (éditions posthumes) 1798 Début de la campagne d’Egypte Fondation de l’Institut d’Egypte 1799 Coup d’Etat du 18 brumaire. Napoléon, Premier consul En Egypte, découverte de la pierre de Rosette Naissance d’Honoré de Balzac et d’Alexandre Pouchkine 1800 Création de la Banque de France Madame de Staël, De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales 1802 Napoléon, consul à vie. Paix d’Amiens. Création de la Légion d’honneur François-René de Chateaubriand, Le Génie du christianisme 1804 Sacre de l’Empereur Publication…

access_time2 minuti
à l’écran

Le cinéma est une affaire de conquête (d’une époque, d’un espace, etc.) et, naturellement, les exploits de Napoléon ont inspiré le grand (ou le petit) écran – on parle de plus de 700 apparitions ! Ainsi, en 1897, les frères Lumière ont imaginé reconstituer l’Entrevue de Napoléon et du pape, qui a marqué le début d’une longue série de films muets, une quarantaine. Certains grands réalisateurs d’alors s’y sont d’ailleurs collés, parmi lesquels Louis Feuillade (1814, en 1910), Albert Capellani (L’Assassinat du duc d’Enghien, 1908) ou Léonce Perret (Madame Sans-Gêne, 1925). Les cinéastes étrangers n’échappent d’ailleurs pas à la règle et l’Autrichien Michael Curtiz (Le Jeune Medardus, 1923) ou John Ford (Napoleon’s Barber, 1928, d’après la pièce d’Arthur Caesar) ont pu mettre en scène l’Empereur. Mais le premier monument cinématographique…

access_time1 minuti
en chansons

La littérature ne se résume pas aux seuls livres et, à ce titre, les mots peuvent se mettre en musique. Dans le cas de Napoléon, il existe bien des airs ou comptines, aux auteurs anonymes, qui l’évoquent directement – parmi lesquels cette fameuse ritournelle enfantine : « Napoléon est mort à Sainte-Hélène... / Son fils Léon lui a crevé l’bidon ! / On l’a r’trouvé, assis sur une baleine / En train d’sucer les fils de son caleçon. » Plus récemment, on pourrait aussi citer des chansons aux titres variés, fredonnées par Nicolas Peyrac, Bérurier Noir, Jean Ferrat ou Annie Cordy. Sans oublier quelques tubes internationaux, dont l’inoxydable Waterloo d’Abba (1974) et le Napoleon Says (2006) de Phoenix. Mais il convient aussi d’évoquer la comédie musicale du duo Serge Lama-Yves Gilbert,…

access_time3 minuti
duels et batailles en bd

Il aurait été étonnant que le destin de Napoléon Bonaparte n’enflamme l’imagination des auteurs de bande dessinée après celle des peintres, des romanciers, des cinéastes. Force est cependant de reconnaître que, pendant longtemps, ils n’ont pas été si nombreux. Le personnage central écrase ses scénaristes et ses dessinateurs. Les sept albums de la collection « Jacques Martin présente » à lui consacrés n’ont pas laissé un souvenir impérissable, non plus que la série , pour lors interrompue, d’André Osi. Et les réels talents de Noël Simsolo et Fabrizio Fiorentino ne réussiront pas vraiment à surmonter la gageure d’une biographie intégrale en trois volumes . Qui trop embrasse mal étreint : à l’heure actuelle, les seules BD qui sortent du lot ont en commun d’aborder le personnage et son époque sous un…

help