ZINIO logo
ESPLORALA MIA LIBRERIA
Auto e Moto
Moto Revue

Moto Revue

No. 4108

Témoin, acteur et précurseur, Moto Revue propose tous les mois un savant mélange de l’actualité de la moto : sportive, générale ou matérielle. Mais l’aspect pratique est aussi très présent, avec des astuces techniques pour mieux vivre son quotidien de motard et des conseils d’expérience pour se guider dans les dédales du marché de l’occasion ou dans l’achat de son équipement. Depuis 1913, « MR » décortique, mesure, jauge et compare toutes les nouvelles machines du marché. Tous les styles ont leur place ! Enfin, Moto Revue, c’est le partenaire historique du Bol d’Or, du Supercross de Paris-Bercy et du Guidon d’Or.

Leggi di più
Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Editions Lariviere SAS
Frequenza:
Monthly
COMPRA NUMERO
4,60 €(VAT inclusa)
ABBONATI
44,13 €(VAT inclusa)
12 Numeri

in questo numero

2 minuti
pas de canapé dans le salon?

Ben c’est dommage, déjà qu’il n’y a pas de salon tout court… logique donc qu’on nous vire le canapé, celui dans lequel on aime pourtant tellement s’enfoncer. Sans parler de ces autres canapés qui vont nous manquer, les salés ou les sucrés, parfois les deux, ceux qui s’étalent sur des plateaux volants promenés par de souriantes hôtesses qui nous les apportent jusqu’à portée de mandibules. Plus sérieusement, au-delà des canapés (à ressorts ou aux crevettes), c’est l’absence des salons automnaux qui sera, et de très loin, le plus triste en cette fin 2020. Dire que dans un monde normal, une année sans Covid-19, ça sentirait très bon ces jours-ci du côté de Cologne… Les Allemands de chez BMW, jouant à domicile, en auraient profité pour nous dévoiler leur catalogue 2021,…

1 minuti
on l’m déjà

Une appellation M reprise à la voiture, on pardonne, et on valide même. Avec cette M 1000 RR, BMW fait un – voire deux – pas vers toujours plus de sportivité, en utilisant le carbone à foison (mais ni pour le cadre, ni pour le bras oscillant), en optant pour des appuis aérodynamiques très tendance (ces ailettes qui écrasent l’avant à vitesse élevée: 13,4 kg sur la roue à 300 km/h), un moteur plus puissant (212 ch contre 207 à la S 1000 RR) et un poids en baisse de 5 kg (192 kg tous pleins faits contre 197 kg à la S 1000 RR). L’électronique est encore améliorée, offrant une interface toujours plus complète pour le pilote (parce que ce n’est pas une moto de conducteur hein, on est…

3 minuti
l’angleterre fait un bond dans le deux-temps

Non, vous ne tenez pas un vieux Moto Revue des années 90. Non, Alzheimer n’est pas venu mettre le bordel sous votre casque en mélangeant vieux souvenirs et fantasmes toujours présents. L’industrie moto, où actuellement les débats portent plutôt sur les normes de dépollution et le développement de l’électrique, vient d’accueillir en son sein une nouvelle enseigne qui ne jure que par le deux-temps. Bon, pas bien grosse l’enseigne: Langen Motorcycles ne compte qu’une poignée d’individus à la manoeuvre. Mais le fruit de leur travail est déjà mûr et vient d’être présenté de l’autre côté de la Manche. Alors à la regarder, peutêtre lui trouvez-vous un petit air de déjà-vu, à cette moto. Et même, pour être tout à fait précis, une allure de CCM du fait de ses volumes…

1 minuti
le tease-strip du trident

Le mois d’août nous l’avait découverte quasiment sous forme de silhouette: une maquette grandeur nature, mais complètement blanche, virginale, qui permettait toutefois à un oeil exercé de comprendre à quelle catégorie de machines cette nouvelle anglaise appartenait. Fin septembre, Triumph a décidé de poursuivre un peu plus en avant le dévoilement mais, subtil paradoxe à l’anglaise, en en rajoutant une couche. Sur les photos publiées par le constructeur britannique, c’est en effet une Trident garnie d’un revêtement camouflage qui apparaît. Cette robe, pas encore définitive (et trompeuse en ceci qu’elle lisse les volumes), laisse toutefois apparaître quelques éléments mécaniques, prompts à confirmer nos hypothèses initiales: l’anglaise est bel et bien un roadster grand public, dérivé de la Street Triple 660 (le moteur et le train avant – une fourche inversée…

1 minuti
la ninet ne manquera pas d’air

Même partie-cycle, mêmes liaisons au sol, même design: il faut avoir l’oeil sacrément affûté pour distinguer cette nineT de ses homologues de série. Et pourtant, différente, elle l’est. Et annonciatrice d’une très prochaine évolution de la gamme également. Aperçue courant septembre en phase de tests dynamiques, cette bavaroise révèle un moteur Boxer sensiblement modifié au niveau de l’injection (injecteur visiblement rapproché des soupapes d’admission) et désormais privé de capteur de position des volets d’admission. Deux indices qui laissent penser que la nineT profite d’une injection retravaillée et d’un Ride by Wire (autrement dit, une connexion électronique – et non plus par câble – entre la poignée de gaz et les papillons d’admission): un dispositif qui autorise l’implémentation de différents modes moteur mais aussi d’un régulateur de vitesse. L’important n’est toutefois…

4 minuti
marché moto « les difficultés sont devant nous »

Jean-Luc, à quel niveau se situe le marché moto hexagonal en ce début d’automne? Le marché va relativement bien. On a eu un bon été et, même s’ils révèlent un tassement, les chiffres de septembre sont encourageants eux aussi: actuellement, on est à peu près à - 5 % par rapport aux chiffres de 2019, qui a été une très belle année. Dès lors, on peut espérer finir à 0 en fin d’année. Ce sera une consolation. Mais ne nous voilons pas la face: nous n’avons pas rattrapé l’intégralité des 40 000 ventes que nous aurions pu faire pendant la période de confinement. Sans le Covid-19 et ses conséquences, l’année 2020 aurait probablement été exceptionnelle pour le marché français. Il ne faut pas oublier qu’avant mars, nous étions sur une croissance…