Gossip e celebritá
Paris Match

Paris Match No. 3705

Depuis plus de 60 ans, Match raconte le monde tel qu’il est. Entre les joies et les peines, les larmes et les sourires, l’Histoire s’écrit à travers les destins du quotidien, sur la scène internationale, et trouve chaque semaine un écho émouvant dans le magazine.

Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Lagardere Media News
Frequenza:
Weekly
Leggi di più
COMPRA NUMERO
2,33 €(VAT inclusa)
ABBONATI
66,20 €(VAT inclusa)
52 Numeri

in questo numero

7 minuti
concerts : les lendemains qui déchantent

LE SON EST COUPÉ. Pour au moins quatre mois encore, la France vivra sans festivals, sans concerts de plus de 5 000 personnes. Une décision nécessaire mais tragique pour l’industrie du live qui n’avait jamais connu une telle interruption d’activité. Producteur de Bruce Springsteen, Diana Krall, King Crimson, Joan Baez mais aussi de David Hallyday ou Ringo Starr, Gérard Drouot revient sur ce cataclysme qui risque de bouleverser à jamais le monde de la musique. Paris Match. Le 10 mars dernier, vous arriviez à convaincre Van Morrison de donner deux concerts dans la même soirée à l’Olympia, pour répondre aux exigences du gouvernement qui avait interdit les rassemblements de plus de 1 000 personnes. Imaginiez-vous alors que, deux mois plus tard, votre activité serait complètement à l’arrêt ? Gérard Drouot. Je n’imaginais…

3 minuti
« the eddy » au banc d’essai

POUR UNE AMBIANCE D’UNE RARE ORIGINALITÉ Avec « La La Land », Damien Chazelle a prouvé qu’on pouvait filmer les failles de l’âme humaine en CinémaScope. Après les Etats-Unis, on attendait donc avec impatience que le cinéaste vienne se frotter à la France, sa seconde culture. Dans « The Eddy », il filme pour la première fois Paris, ses rues cosmopolites, foisonnantes. Et en profite pour remettre les compteurs à zéro. Dès le début de la série, fini les plans léchés et les longs travellings. Pour montrer le club de jazz, épicentre d’un récit choral sur l’amour de l’art et les vicissitudes de la vie, il prend le parti d’une image chancelante, organique, hommage enamouré du jeune prodige à la nouvelle vague. Un parti pris qui déstabilisera peut-être certains de ses admirateurs……

1 minuti
apôtres de l’apocalypse

Ce sont des écolos allumés. Les « effondristes », ces porte-drapeaux modernes de l’angoissant message : « La fin est proche. » Les sceptiques ont ri. Mais ces dernières années, avec la Terre qui s’enflamme, les eaux qui grimpent et la pandémie mondiale, le scénario hollywoodien n’a jamais été aussi réaliste. Julien Blanc-Gras et Alfred de Montesquiou ont posé leurs caméras sur trois continents pour rencontrer survivalistes, politiques, historiens et activistes, et parler de l’apocalypse version XXIe siècle. Bunkers de luxe, stages d’autosuffisance ou de survie sur une île déserte… Autant d’initiatives pour contrer le dénouement tragique qui taraude l’humanité depuis toujours. Un documentaire garanti sans images catastrophe. « Effondrement ? Sauve qui peut le monde », le 12 mai à 20 h 50 sur France 5.…

5 minuti
a la recherche de ventes perdues

Ils sont dans les starting-blocks. Les éditeurs savent que les mois de mai et de juin s’annoncent périlleux. Le 17 mars, le livre n’était pas retenu comme « bien essentiel » par le gouvernement, et les librairies avaient dû baisser leur grille. Un drame pour toute la filière, déjà en souffrance. Avec leur réouverture, les éditeurs espèrent une reprise, comme s’il s’agissait d’une véritable rentrée littéraire. Mais tous sont tenaillés par cette angoisse : les Français reviendront-ils dans les librairies ? Les maisons ont dû redéfinir leurs priorités, être à l’écoute et ajuster leurs programmes. Après une période de sidération, les professionnels du livre ont passé leur temps entre « calls » et « visios » à préparer la suite. « Je n’ai jamais autant travaillé », avoue Cécile Boyer,…

1 minuti
critiques

CAMILLA GREBE CRIMES SEXISTES Banlieue de Stockholm, 1944 : un inconnu s’introduit au domicile d’une mère célibataire et la cloue au sol avant de la trucider. Trente ans plus tard, l’insaisissable tueur frappe à nouveau. Il va échapper encore longtemps à la justice… A travers cette traque d’un serial killer qui sévit sur plusieurs décennies, Camilla Grebe retrace la difficile émancipation des Suédoises face à l’hostilité des hommes qui ne veulent rien céder de leur pouvoir. Ses enquêtrices ont beau braver tous les dangers, elles affrontent à chaque époque mille vexations de leur hiérarchie qui les renverrait bien à la maison. Original et palpitant, son polar assassine avec fracas les misogynes de tout poil. François Lestavel « L’archipel des larmes », éd. Calmann-Lévy, 448 pages, 21,90 euros. GABINO IGLESIAS SANG ET SANGRIA Fernando a beau faire…

3 minuti
les sœurs ennemies

« Jackie et Lee », de Stéphanie des Horts, éd. Albin Michel, 272 pages, 19,90 euros. C’est un livre fait pour les époques confinées. De chapitre en chapitre, on bronze. On est à Gstaad, à Saint-Moritz, à Rapallo, à Martha’s Vineyard… Je ne parle pas des premières pages à Long Island. A part le sous-sol de l’Arabie, il n’y a pas plus riche que les gazons de cet immense jardin de campagne de Manhattan. C’est là que commence le parcours des héroïnes, deux New-Yorkaises. Leur vie s’annonce longue comme un tapis rouge. Jackie est l’aînée. Lee la suit quatre ans plus tard. La première est carrée, tout en force, belle et froide. Sous son casque de cheveux noirs, ses yeux écartés lui donnent le regard hypnotique d’une déesse inca. La seconde…