ZINIO logo
ESPLORALA MIA LIBRERIA
Point de vue

Point de vue

No.3804

Ils règnent sur l’art, la science, la politique, la mode, la beauté, la littérature, les cours, les scènes du monde ou les soirées. Ils sont les princes de l’actualité internationale. Ils font l’Histoire, la grande et la petite. Leur destin nous fascine. Vous aussi.Chaque semaine, avec Point de Vue entrez dans le cercle des gens d’exception !

Leggi di più
Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Royalement Votre Editions SAS
Frequenza:
Weekly
2,03 €(VAT inclusa)
20,36 €(VAT inclusa)
12 Numeri

in questo numero

2 min
objectif rêve accompli !

A 82 ans, elle a toujours le sourire et l’énergie de celles qui brodent leurs rêves au fil de la vie. La trame de la sienne est remplie d’étoiles, de stratosphère et au-delà. Le 20 juillet, l’Américaine Mary Wallace Funk accompagnera Jeff Bezos dans l’aventure qui les fera décoller à bord de la fusée New Shepard, pour un premier vol habité de la compagnie Blue Origin. Auréolée d’une coupe de cheveux très courte de la couleur d’un cumulonimbus, elle tutoie les nuages depuis plus de soixante-dix ans. Pour l’octogénaire, voir la courbure de la Terre et quitter la gravité terrestre, en toute conscience, est l’ultime aboutissement d’une passion aérospatiale qui a guidé toute son existence. Née le 1er février 1939 à Las Vegas, elle commence sa carrière dans les airs…

5 min
7 jours en images

VINTAGE Quand elle était petite, Anne-Lise Delsol aimait collectionner les plus jolis cailloux qu’elle trouvait. Elle continue avec des aigues-marines, des émeraudes, des diamants. Sur son site Caillou Paris, elle sélectionne des bijoux anciens qui sont examinés, nettoyés et réparés si besoin par des artisans de confiance. Des trésors à découvrir sur caillou-paris.fr Faire un break À peine était-elle installée dans les tribunes de Wimbledon, pour la cinquième journée du tournoi de tennis du Grand Chelem, que la duchesse de Cambridge a appris qu’elle était déclarée cas contact à la Covid-19 et devait se placer à l’isolement, pour dix jours de quarantaine. Une fin de partie un peu rude. Haute allure Durant la Paris Fashion Week, au défilé Chanel haute couture, le spectacle n’était pas seulement sur le podium. Parmi les invités de marque, l’égérie…

9 min
« johnny a vu en moi un ami, un frère, un fils »

Comment avez-vous rencontré Johnny Hallyday ? Emanuele Filiberto de Savoie Il y a plus de vingt-cinq ans, j’ai été invité par Daniel Hechter à un concert à Genève où je vivais alors. Nous nous sommes ensuite retrouvés pour le dîner avec lui et Læticia. Alors que nous parlions des vacances d’été, je leur ai proposé de venir chez nous à Cavallo en Corse. Peu après, Læticia m’a rappelé pour me dire qu’elle serait ravie d’accepter mon invitation. Avec ce séjour, notre amitié commençait. Quelques années plus tard, ils nous ont aussi rendu visite à Gstaad. Johnny a eu envie d’y acheter un chalet et nous lui en avons trouvé un à côté du nôtre. C’est ainsi que nous sommes devenus voisins. La complicité entre vous fut-elle immédiate ? Ce fut le cas pour…

7 min
« je rêve d’une grande réconciliation de la maison de savoie »

En quoi la publication de ces deux lettres de votre grand-père, le roi Umberto II, constitue-t-elle un nouveau rebondissement dans l’histoire des relations entre les maisons de Savoie et d’Aoste ? C’est devenu tellement ridicule que cela m’a poussé à m’expliquer sur ma page Facebook. Il est très facile de faire parler les morts. Il ne s’agit malheureusement pas d’un nouveau rebondissement, car cela dure depuis longtemps. Historiquement, les Aoste ont toujours essayé de prendre la place de la branche principale Carignan. Le duc Amedeo d’Aoste [disparu le 1er juin dernier, ndlr] a pourtant reconnu à plusieurs reprises mon père comme successeur légitime, et ce même après la mort de mon grand-père. Il suffit de lire son livre Proposta per l’Italia (« Proposition pour l’Italie »), publié en 2002 et dans lequel…

6 min
« j’ai traversé beaucoup d’univers différents »

La lumière qu’aperçoit la religieuse Benedetta lors de ses visions mystiques et celle que trouve Michel, le héros malmené des Héroïques, au terme d’un parcours de vie chaotique, n’ont que peu en commun. Ces deux chemins de croix ont néanmoins donné envie à Clotilde Courau de croiser ces personnages forts, respectivement incarnés par Virginie Efira et François Creton. Dans l’effervescence cannoise, l’actrice prend le temps de nous raconter ses rencontres, tantôt fascinantes, tantôt riches en chaleur humaine : le rôle de mère de cette religieuse dans Benedetta, dont les amours interdites vont susciter un déchaînement de fureur dans l’Italie du XVIIe siècle, et celui de la compagne fatiguée de Michel, le père de son bébé qui, à 50 ans, tente de terrasser ses démons pour devenir enfin adulte. Un florilège…

3 min
la magie retrouvée

La première formule de la maîtresse de cérémonie sonne comme une évidence : « C’est beau de revoir une salle pleine à craquer. » Et de fait, le parterre assistant à la cérémonie d’ouverture du 74e Festival avait de quoi faire rêver. Marion Cotillard et Adam Driver, venus défendre Annette de Leos Carax, premier film de la compétition, mais aussi Jessica Chastain, Leïla Bekhti, Camélia Jordana, Carla Bruni, Lou Doillon, Soko, Andie MacDowell, Dame Helen Mirren…, qui ont pu gravir les vingt-quatre marches de ce tapis rouge menant au sommet du cinéma mondial. Le jury n’était pas en reste avec la présence électrique de son président Spike Lee, qui a fait sensation dans son costume fuchsia. Le cinéaste américain était entouré de Maggie Gyllenhaal, Mylène Farmer ou Tahar Rahim, à…