Le Point 15 juillet 2021

L'hebdomadaire français d'information de référence.Avec rigueur, conviction et ouverture, Le Point analyse et prolonge en toute indépendance l'actualité politique, économique, sociale et culturelle en France et dans le monde.

:
France
言語:
French
出版社:
SEBDO
刊行頻度:
Weekly
¥507
¥7,620
26 号

この号

4
la chute de l’empire romain

Ne sentez-vous pas que le fond de l’air devient frais, en ce bel été, alors que le coronavirus menace de gâcher l’automne d’une France qui n’a pas atteint un taux de vaccination suffisant pour s’assurer l’immunité collective? Nous sommes à la traîne de l’Occident, qui lui-même n’est pas vaillant. L’effondrement de notre civilisation est annoncé depuis si longtemps qu’il semble loin derrière nous. Symbolisés par Huysmans et son roman À rebours, paru en 1884, les bien nommés « décadentistes » s’en amusaient déjà. Le Déclin de l’Occident, du philosophe allemand Oswald Spengler, fut ensuite l’un des grands succès de librairie au début du XXe siècle. Il y a cent ans, nos ancêtres, des deux côtés du Rhin, étaient déjà obsédés par le déclin. Grâces soient rendues aux éditions Gallimard d’avoir décidé de…

5
pourquoi la réforme des retraites est un enjeu de civilisation

Les retraites, ou l’histoire du plus gros et du plus coûteux mensonge de la Ve République… Tout a débuté en 1981, avec ce déni de réalité qui n’a pas grand-chose à envier à celui des anti-vaccins d’aujourd’hui: la retraite à 60 ans, à rebours de toutes les données démographiques. La faribole était déjà visible à l’époque: Jean-François Kahn, fondateur de L’Événement du jeudi et de Marianne, et qui n’est donc pas un suppôt de l’ultralibéralisme, comme on dit à gauche de la gauche, a raconté dans son dernier livre (1) qu’il avait refusé de voter pour François Mitterrand au premier tour en raison de sa « conviction que l’on ne se dépatouillerait pas du passage démagogique à la retraite à 60 ans ». Depuis, le bobard a été documenté jusqu’à l’écoeurement.…

3
de l’abstinence à l’abstention

«S’abstenir »: le mot-clé de la fin du XXe siècle et du début du XXIe. S’abstenir de fumer du tabac et de boire de l’alcool. D’avoir un comportement excessif en famille et des idées non conformes au café. De ne pas pratiquer au moins un sport et donc de ne pas prendre soin de sa santé. S’abstenir de polluer la planète quand on est agriculteur et de la détruire lorsqu’on est industriel. De lire des livres et des journaux non consensuels quand on est prof de fac ou pigiste sur Internet. Le nombre de choses qu’on ne doit plus faire depuis que la démocratie est devenue un culte et la République une icône: rouler en voiture non hybride, être trop de gauche ou trop de droite, manger salé, porter des…

f0009-01
4
zemmour, vrai fan des sixties

On a hâte qu’Éric Zemmour annonce sa candidature à l’élection présidentielle pour découvrir son programme économique et les mesures qu’il mettrait en oeuvre, une fois à l’Élysée, pour enrayer ce déclin de la France qu’il décrit de façon intarissable. On est impatient de connaître ses propositions innovantes en matière de fiscalité, de taxation des successions, d’impôts sur la production ou encore de crédit d’impôt en faveur de la recherche. Impatient de savoir à quel niveau il porterait le prix de la taxe carbone et de quelle manière il encouragerait la création de start-up dans le secteur de la biotechnologie. Comment il lutterait – ou pas, d’ailleurs, plus probablement – contre les inégalités salariales entre les hommes et les femmes. Comment, enfin et surtout, il s’y prendrait concrètement pour redresser la…

f0010-01
4
talibanistan, retour à la case départ

L’armée la plus forte que le monde ait jamais connue capitule devant quelques dizaines de milliers de combattants barbus, armés de leur foi en Dieu et de fusils d’assaut. Le retrait d’Afghanistan décrété par le président Joe Biden est le second fiasco de l’armée américaine en Asie depuis un demi-siècle. Sur les hauteurs de l’Hindou Kouch, comme à l’époque au Vietnam, les forces américaines ont guerroyé, en vain, pendant près de vingt ans. Les images du sauve-qui-peut de Saïgon, à l’aube du 30 avril 1975, restent le symbole du plus cuisant revers subi par les États-Unis pendant la guerre froide. Celles du départ de Kaboul ne sont pas moins humiliantes. Malgré les démentis de Biden, l’évacuation le 2 juillet du camp retranché de Bagram, principal point d’appui américain dans le pays,…

5
guerres, l’occident en échec

Les États-Unis et la France éprouvent la justesse de la formule de Machiavel qui rappelait qu’« on fait la guerre quand on veut, on la termine quand on peut ». Pour n’avoir pas réussi à faire la décision sur le plan militaire et pour avoir échoué sur le plan politique, les guerres d’Afghanistan et du Sahel s’achèvent par un retrait en forme de défaite contre l’islamisme. L’Afghanistan, en mettant en échec les États-Unis au XXIe siècle après l’Angleterre au XIXe et l’Union soviétique au XXe, confirme son statut de fossoyeur des empires. Avec le retrait des troupes américaines, Joe Biden laisse un pays promis à la guerre civile. Huit ans après l’opération Serval, Emmanuel Macron a rendu publique le 10 juin la fin de l’opération Barkhane. Fortes de 5 100 hommes,…

f0012-01