Le Point 26 août 2021

L'hebdomadaire français d'information de référence.Avec rigueur, conviction et ouverture, Le Point analyse et prolonge en toute indépendance l'actualité politique, économique, sociale et culturelle en France et dans le monde.

:
France
言語:
French
出版社:
SEBDO
刊行頻度:
Weekly
¥507
¥7,620
26 号

この号

4
quand la nuit est plus forte que le jour

Rarement rentrée fut plus bourdonnante. Faut-il parler des antivax qui, en France, tiennent toujours le haut du pavé ou de l’Afghanistan que l’Amérique, penaude, est en train de rendre aux talibans après les avoir chassés en 2001? Tel est, cette semaine, le dilemme de l’éditorialiste. Mais poser la question, c’est déjà y répondre:on a les guerres que l’on peut, et la tragédie afghane relativise celle que mène une partie des Français contre les vaccins anti-Covid. Le citoyen n’a plus que des droits et la société des devoirs: voilà ce qu’est devenu, en caricaturant à peine, le « modèle occidental », aujourd’hui au comble de l’épuisement. Si l’on met à part nos compatriotes qui sont tombés dans la grande pauvreté, nous voilà tous devenus à la fois des victimes et des enfants…

4
que pèse le parti de la bêtise?

Le délire, combien de divisions? C’est la grande question à l’aube de cette campagne présidentielle. Attention:« On ne ment jamais tant qu’avant les élections, pendant la guerre et après la chasse », disait Clemenceau. Il faut donc s’attendre à un lot conséquent de fariboles, de fumisteries et de calembredaines. Rien de nouveau. Mais la folie, la vraie, celle qui aurait des conséquences graves si elle était mise en oeuvre, que représente-t-elle? Le Frexit est un bon critère de mesure. Sortir de l’euro provoquerait assurément un cataclysme économique et un appauvrissement général, notamment des retraités, dont les pensions seraient, en termes réels, dévaluées. Ce serait en outre le synonyme d’une relégation civilisationnelle, avec la perspective pour la France de devenir à moyen terme un protectorat de puissances plus grandes. Or en…

3
heureux, damnés et retraduits

Le titre original du deuxième livre de Francis Scott Fitzgerald – The Beautiful and Damned (1922) – fut traduit en 1964, aux éditions Gallimard, par:Les Heureux et les damnés. Traductrice:Louise Servicen. Il y avait là deux contresens, comme me le disait souvent Frédéric Berthet (1954-2003) dont c’était une des obsessions:« beautiful » ne signifie pas « heureux » mais « beau »; et il n’y a pas les heureux d’un côté et les damnés de l’autre:les mêmes personnes sont à la fois heureuses et damnées. La traduction littérale, adoptée par la romancière et traductrice Julie Wolkenstein pour POL, est Beaux et maudits. La fidélité à Scott est quasi totale mais la trouvaille de Servicen la dépasse en poésie et en mystère. Comme il est grand d’être beau, et comme il…

f0009-01
4
gare à la révolte des pâtes!

L’envolée actuelle des cours du blé est politiquement et socialement explosive, notamment en Afrique du Nord, première région importatrice au monde. Les géants de la tech et de la pharmacie ne sont pas les seuls à voir leurs chiffres d’affaires dopés par la pandémie de Covid-19. Les grands fabricants de pâtes alimentaires aussi, dont la consommation a bondi de 24 % l’année dernière dans le monde. En France, elle a atteint un niveau record de 9,1 kilos par habitant en 2020, contre 8,3 kilos en 2019. Les périodes de confinement ont mis en évidence le statut d’aliment refuge des spaghettis, tagliatelles, coquillettes et semoules. On se souvient que, au début de mars 2020, les rayons des supermarchés en avaient été dévalisés en moins d’un week-end, faisant craindre qu’une pénurie durable…

f0010-01
4
comment parler des talibans et de la burqa quand on est « woke »

On reconnaît souvent les idéologies mortifères aux gros efforts qu’elles font faire aux cervelles de leurs adeptes pour les détourner de la plus évidente des réalités. La chose a son utilité sociale – on l’a vu, oser des propos enfreignant le sens commun est aussi vecteur d’attention, de statut, de gloire et de leurs ressources afférentes –, mais elle n’est bien sûr pas sans périls. Le plus basique, qui n’est pas pour autant le plus anodin, est celui de l’épuisement mental. Vos croyances extravagantes exigent tellement d’énergie qu’elles finissent par vous cramer le cerveau par les deux bouts et par vous rendre inapte à des tâches cognitives pourtant élémentaires. Pour le dire simplement, vous en devenez complètement demeuré. Un exemple de cette réalité, loin d’être réjouissante, nous a été donné voici…

4
l’échec afghan laisse l’otan moribond

Emmanuel Macron avait raison, avec deux ans d’avance. L’Otan est bel et bien en état de « mort cérébrale ». Estourbie par son échec en Afghanistan. Depuis vingt ans, elle consacrait l’essentiel de son énergie à tenter d’y construire une armée et une nation. Le bel ouvrage s’est effondré comme un château de sable cet été. L’Amérique est défaite stratégiquement et l’Europe, dans son sillage, aussi. Censée être l’alliance militaire la plus puissante qui soit, l’organisation transatlantique est en panne de raison d’être depuis la fin de la guerre froide. Elle croyait en avoir trouvé une en entraînant les soldats afghans à faire la guerre contre les talibans et en construisant des écoles pour filles sur les hauteurs de l’Hindou Kouch. Les Européens y ont cru dur comme fer. Ils ont…

f0012-01