Le Point 30 septembre 2021

L'hebdomadaire français d'information de référence.Avec rigueur, conviction et ouverture, Le Point analyse et prolonge en toute indépendance l'actualité politique, économique, sociale et culturelle en France et dans le monde.

:
France
言語:
French
出版社:
SEBDO
刊行頻度:
Weekly
¥501
¥7,530
26 号

この号

4
il n’y a pas que zemmour dans la vie

Depuis quand la France a-t-elle été coupée en deux à ce point ? Il faudrait remonter à la fin du XIXe, quand la république se construisait. Aujourd’hui, force est de constater que nous la déconstruisons. Si l’on additionne les intentions de vote en faveur de ceux qui vomissent le pouvoir et veulent une rupture, le camp des « antisystème » fait presque jeu égal avec ce qu’Alain Minc appelle le « cercle de la raison ». Le Pen + Zemmour + Mélenchon + l’escrologisme à la Rousseau + les poussières d’extrêmes, de droite ou de gauche = entre 45 et 49 %. Il en faudrait plus pour troubler la digestion de nos mollasses et consanguines élites. Si ça branle dans le manche, rien de grave, c’est la faute d’Éric Zemmour. Nos chers…

4
la france version « soupe aux choux »

Il existe plusieurs manières de rétrécir un pays. La première, c’est de ne rien faire. Dans le cas de la France, cela revient, par exemple, à s’indigner du traitement que nous ont réservé les États-Unis dans l’affaire des sous-marins australiens sans se donner les moyens de notre autonomie stratégique. Or la construction d’une Europe-puissance passe par l’Allemagne, qui hésite – et on la comprend – à lier son destin plus avant au nôtre : depuis la création de l’euro, elle se fatigue de nos cigaleries budgétaires, qui, quand on partage une même monnaie, reviennent à lui faire les poches. Nous oublions facilement tout cela, en France, mais « les créanciers ont meilleure mémoire que les débiteurs », selon la formule de Benjamin Franklin. Il est temps d’arrêter les bêtises, d’autant…

f0008-01
2
qui veut dîner avec éric zemmour ?

Robert Ménard, tous les soirs si possible ? Arnaud Montebourg, afin d’examiner les problèmes de vente du miel français ? Pascal Praud, pour le féliciter ? Marine Le Pen, à condition qu’il n’y ait ni caméra ni micro ? Le jury Goncourt, pour s’excuser auprès du candidat, qui n’a jamais eu le prix ? Éric Ciotti, pour faire barrage au macronisme, forme moderne et dégénérée du marxisme ? Stéphane Bern, pour le patrimoine ? Hélène Carrère d’Encausse, pour le patrimoine de l’Académie française ? Jean-Marie Rouart, pour la défense du latin et du grec ? Jean-Marie Bigard, pour rire ? Le coiffeur niçois Éric Zemmour, qui hésite à changer de nom et de prénom ? Marion Maréchal, qui s’éloigne de la politique tout en s’en rapprochant en même temps qu’elle l’oublie mais s’en rappelle ? Alain Duhamel, afin de comprendre et de…

f0011-01
4
les pièges de la nouvelle allemagne

Un chancelier dont le parti n’aura recueilli que le quart des suffrages exprimés, une coalition disparate comme jamais depuis la république de Weimar, un manque d’intérêt pour les enjeux internationaux à l’exception du changement climatique : l’élection du 26 septembre dessine une Allemagne introvertie, attachée au statu quo et qui va donner du fil à retordre au partenaire français. Les négociations pour former un gouvernement de coalition à Berlin vont être dominées par les exigences des libéraux et des Verts, partenaires potentiels du Parti social-démocrate (SPD) ou des unions chrétiennes (CDU-CSU). Or les deux faiseurs de roi défendent sur plusieurs dossiers clés des positions irritantes pour Emmanuel Macron. Les libéraux sont des fourmis, qui entendent contraindre les cigales à cesser de chanter. Pro-marché et pro-européens, ils sont très attachés à la…

f0012-01
4
l’argent n’est pas gratuit

La puissance d'une nation se mesurant notamment à la faculté qu'elle a de semer le chaos hors de ses frontières, celle de la Chine apparaît considérable. La déconfiture d'Evergrande, deuxième promoteur immobilier du pays, dans l'incapacité de rembourser sa gigantesque dette de 260 milliards d'euros, fait trembler les places boursières internationales, où chacun redoute qu'une pandémie financière en provenance de Shenzhen prenne le relais de celle de Covid-19 partie de Wuhan. Il faut du moins espérer qu'elle serve de piqûre de rappel à des États occidentaux eux aussi surendettés mais qui se croient parfaitement immunisés contre de telles défaillances. Une piqûre particulièrement nécessaire en France au moment où débute la campagne électorale et où les prétendants à l'Élysée font preuve d'une imagination débordante pour proposer des mesures destinées à booster le…

3
evergrande ou la fin des 40 glorieuses chinoises

Evergrande, deuxième acteur de l’immobilier chinois, se dirige droit vers le défaut de paiement. Sa dette se monte à 300 milliards de dollars. L'entreprise se trouve à la tête de 1,4 million d’appartements inachevés, son cours en Bourse a chuté de 90 % depuis le début de l’année, et elle n’est plus seulement confrontée à un stress de liquidités mais à une crise majeure de solvabilité. Evergrande et son fondateur, Xu Jiayin, dont la fortune a culminé à 45 milliards de dollars, sont les dernières victimes de l’offensive de Xi Jinping pour remettre sous la tutelle du Parti communiste le capitalisme et les riches. Ils doivent servir d’exemples afin de purger l’énorme bulle immobilière qui menace la cohésion sociale et la stabilité financière. La course folle de l’immobilier en Chine est…

f0014-01