Le Point 4 novembre 2021

L'hebdomadaire français d'information de référence.Avec rigueur, conviction et ouverture, Le Point analyse et prolonge en toute indépendance l'actualité politique, économique, sociale et culturelle en France et dans le monde.

:
France
言語:
French
出版社:
SEBDO
刊行頻度:
Weekly
¥510
¥7,671
26 号

この号

4
et si c’était barnier?

Qui l’avait vu venir? Michel Barnier n’était le candidat de personne… ni peut-être de lui-même. Quand il s’est présenté, tout le monde – à commencer par votre serviteur – a pensé que c’était une vieille blague avant de retourner à ses occupations. Depuis, Barnier a marqué pas mal de points. Non qu’il soit folichon, charismatique ou particulièrement inventif. Rien ne lui convient comme le qualificatif que lui accolent les chers confrères: bonnet de nuit. Ce n’est pas une insulte. Angela Merkel en était un autre et ça lui a plutôt réussi. Le bonnet de nuit est de toutes les époques. Contrairement à la légende, il est électoral et peut même faire un carton au suffrage universel. Le général Eisenhower, ancien commandant suprême des forces alliées pendant la Seconde Guerre mondiale, avait été…

4
kundera, zemmour et la tragédie des « petites nations »

Dans le grand tremblement de l’Europe, culbutée par la renaissante Asie et malmenée par une Amérique autocentrée, chacun s’interroge sur ce qu’il pèse encore. Mais que nous disent ceux qui sont passés par cette expérience du rapetissement? Dans un long article intitulé « Un Occident kidnappé », publié en 1983 dans Le Débat et réédité ces jours-ci par Gallimard, Milan Kundera racontait la mélancolie de l’Europe de l’Est, oubliée derrière le rideau de fer. Il y soulignait son double effacement: par l’uniformisation soviétique et par l’indifférence de l’Ouest. Une tragédie d’autant plus terrible, selon lui, lorsqu’il s’agit de « petites nations ». « Un Français, un Russe, un Anglais n’ont pas l’habitude de se poser des questions sur la survie de leur nation, explique Kundera. Leurs hymnes ne parlent que de…

f0008-01
3
marc dolisi est charlie watts

Déjeuner à L’Alsace (39, avenue des Champs-Élysées, Paris 8e) entre anciens de VSD: Marc Dolisi, Patrick Talhouarn et moi. VSD – l’acronyme de « Vendredi, Samedi, Dimanche » – est aujourd’hui mensuel donc devrait s’appeler M comme mois. Ou bien changer de nom tous les 30 ou 31 jours: Janvier, Février, Mars, etc. On s’amusait bien, à VSD, au début des années 2000, quand Marc Dolisi était à la manoeuvre, Patrick à l’édition et moi au cinéma. Dans tout autre restaurant, on serait peut-être mélancoliques, mais à L’Alsace ce n’est pas possible: les grandes vitrines derrière lesquelles sont exposés les mangeurs et les mangeuses laissent entrer trop de lumière. Marc vit aujourd’hui à la campagne, pas trop loin de Paris, comme beaucoup d’anciens Parisiens. Patrick et moi, on s’accroche à…

f0011-01
5
préparons l’après-erdogan

La dérive autocratique et antioccidentale de Recep Tayyip Erdogan a connu une brutale accélération avec son annonce, annulée in extremis, d’expulser les ambassadeurs de dix pays censés être les principaux alliés de la Turquie, au premier rang desquels les États-Unis, la France et l’Allemagne. Cette stratégie de la tension est absurde, au moment où Erdogan tente de convaincre Joe Biden de lui vendre 80 avions de combat F-16 pour moderniser son armée de l’air. Elle constitue la dernière carte d’un régime aux abois, qui cherche à ériger l’Occident en responsable de l’effondrement économique et de l’isolement de la Turquie, alors que se profilent les élections législatives et présidentielle de juin 2023. Sur le plan intérieur, la liquidation de l’héritage de Mustapha Kemal, symbolisée par la transformation de Sainte-Sophie en mosquée, la…

f0012-01
3
réfugiés climatiques: pas de panique!

Alors que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a commencé de publier une nouvelle série de rapports et que la COP26 est réunie à Glasgow, en Écosse, on apprend d’une publication de la Banque mondiale qu’il pourrait y avoir plus de 200 millions de réfugiés climatiques d’ici à 2050. Allons-nous vraiment assister à de grandes migrations climatiques qui affecteraient jusqu’à 1 milliard de personnes dans le monde, chiffre régulièrement repris par les médias? C’est peu probable. La notion même de réfugié climatique pose problème au Giec, qui affirme qu’il est « difficile de catégoriser un individu particulier comme migrant climatique » et que l’emploi de ce terme « est scientifiquement et juridiquement problématique ». Ouragans, inondations et sécheresses peuvent engendrer des déplacements massifs. Mais comment discerner une catégorie…

f0013-01
3
on a oublié le commerce extérieur…

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a exprimé le 13 septembre sur LCI sa crainte d’« une campagne présidentielle à côté de la plaque ». On ne saurait lui donner tort. On peut s’étonner que le problème du chômage soit aussi peu abordé par les candidats. Comme s’il n’en était plus un, comme si la France, avec ses 3 millions et demi de chômeurs, était d’ores et déjà en situation de plein-emploi. Il est inquiétant aussi d’observer que les prétendants à l’Élysée se montrent plus diserts pour parler du permis à points que de la dette publique, qu’ils ont beaucoup de choses à dire sur la chasse aux tenderies du pluvier doré mais très peu sur la façon de réduire notre niveau record de dépenses sociales. Un sujet économique brille…

f0014-01