Le Point 18 novembre 2021

L'hebdomadaire français d'information de référence.Avec rigueur, conviction et ouverture, Le Point analyse et prolonge en toute indépendance l'actualité politique, économique, sociale et culturelle en France et dans le monde.

:
France
言語:
French
出版社:
SEBDO
刊行頻度:
Weekly
¥510
¥7,671
26 号

この号

4
ces bruits de bottes qui viennent du froid

L’Histoire repassera-t-elle les plats comme en 1914 ou en 1939 ? Il est permis de s’inquiéter : sur les marches de notre vieux continent complote sans discontinuer un quarteron de tyrans mégalomanes, prêts à tout pour conserver leur pouvoir, qu’on surnommera l’Elap : Erdogan (Turquie), Loukachenko (Biélorussie), Aliyev (Azerbaïdjan) et, au-dessus de cette sombre piétaille, Poutine, le nouveau tsar russe, de plus en plus répressif. À force de jouer avec des allumettes, les personnages de ce genre provoquent des guerres. Par narcissisme, hubris ou arrogance. Observez les provocations répétées contre la Pologne d’Alexandre Loukachenko, le tyran absurde de la Biélorussie qui semble sorti de la tête d’Hergé, tant il fait penser au sinistre général Tapioca des albums de Tintin. N’était le sang qu’il a sur les mains, il serait risible. Avec la…

4
gaspard koenig, un candidat pour les secouer tous ?

Le choc des cultures. On imagine avec délectation le débat du premier tour de l’élection présidentielle entre des politiques plus ou moins chevronnés mais attendus, et, au milieu, ce drôle de philosophe. Peut-être – qui sait – s’y rendrait-il monté sur sa jument Destinada, celle qui lui a permis, l’an dernier, de relier Bordeaux à Rome en passant par la Bavière, sur les traces du voyage qu’entreprit Montaigne au XVIe siècle… Gaspard Koenig n’est, certes, pas (encore) candidat. Il vient seulement de lancer son parti, Simple, dont l’objectif est de combattre la tyrannie des normes, la « camisole de force administrative », selon ses mots. Et s’il allait plus loin ? On s’amuse beaucoup, au Point, de cette perspective, car on connaît bien l’animal (pas la jument, le cavalier), qui sévit dans…

f0008-01
3
réapprendre le serbe

Historique, l’année 2021. Paraît, aux éditions Assimil, la première méthode d’apprentissage du serbe depuis la disparition de la Yougoslavie à la fin du siècle dernier. Naguère, on apprenait le serbo-croate, du coup les Français avaient l’habitude d’appeler les Yougoslaves des Serbo-Croates, nationalité qui n’a jamais existé. Désormais, les Serbes parlent le serbe et les Croates le croate. Ça fait deux langues au lieu d’une, qu’on étudie séparément. Apprendre le serbe coûte cher : 34,90 €. La méthode de croate, chez le même éditeur, ne vaut que 26,90 €. Penset-on, chez Assimil, que les Français voulant apprendre le serbe sont plus passionnés que ceux voulant étudier le croate ? Il y a pourtant plus de plages en Croatie qu’en Serbie, où les adeptes du croate sont plus nombreux. D’ailleurs, la linguiste…

f0011-01
4
quand les délinquants du climat font cause commune

La Chine et les États-Unis sont les pires émetteurs de gaz à effet de serre de la planète. Et les moins capables de lutter contre le réchauffement. Aucun des deux n’est enclin à mettre un terme à son addiction aux énergies fossiles. L’un comme l’autre sont peu fiables quant aux engagements qu’ils disent prendre sur le sujet. Le 10 novembre, en pleine conférence des Nations unies sur le climat (COP26), à Glasgow, ils ont pourtant créé la surprise en dégainant une déclaration commune visant à « renforcer l’action climatique ». Même creux, même incantatoire, ce communiqué de trois pages a, par effet d’entraînement, contribué à faire advenir l’accord mondial conclu le 13 novembre à la COP26. Et surtout, cinq jours avant le sommet virtuel qui a réuni Joe Biden et Xi…

f0012-01
4
il nous faudrait un raymond barre !

Le 22 septembre 1976, Raymond Barre, nommé Premier ministre un mois plus tôt par Valéry Giscard d’Estaing, en remplacement de Jacques Chirac, avait présenté à la télévision un plan de rigueur destiné à lutter contre l’inflation et stopper la dérive des comptes publics et extérieurs – les âmes nostal giques peuvent revoir un extrait de son intervention sur le site de l’INA (1). « Il faut que nous comprenions que la raison essentielle de la situation que nous connaissons tient en une seule formule : la France vit au-dessus de ses moyens. Les revenus augmentent plus vite que la production, le crédit est distribué de façon trop abondante, les dépenses de l’État excèdent ses recettes et le déficit du budget sera cette année de l’ordre de 15 milliards de francs, ce…

4
l’éthiopie, une syrie africaine ?

En 2019, l’Éthiopie illustrait le renouveau de l’Afrique. Son économie s’industrialisait, progressant de plus de 10 % par an, ce qui avait réduit de moitié la pauvreté et porté l’espérance de vie de ses 115 millions d’habitants de 40 à 65 ans. Son Premier ministre, Abiy Ahmed, figure de proue des réformes libérales, avait reçu le prix Nobel de la paix pour avoir mis fin à la guerre de vingt ans contre l’Érythrée. Aujourd’hui, l’Éthiopie a suspendu sa Constitution et est de nouveau livrée au fracas des armes et aux atrocités de masse. La responsabilité de la tragédie qui a transformé l’une des locomotives du continent africain en champ de bataille incombe à Abiy Ahmed. À l’égal d’une autre Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, complice du génocide des…

f0014-01