探検マイライブラリ
ボート・飛行機
Voile Magazine HS

Voile Magazine HS

HS Mouillage Bretagne 2016

Le Hors Série de Voile Magazine

:
France
言語:
French
出版社:
Editions Lariviere SAS
刊行頻度:
One-off
もっと読む

この号

2
la bretagne au septième ciel

A la barre, au rappel ou sagement calé dans le cockpit pendant un long bord de près, qui n’a pas envié le vol élégant du fou ou du goéland argenté ? Qui n’a pas rêvé de, comme lui, raser la crête d’une vague, puis de s’élever d’un simple coup d’aile à 600 ou 1 000 pieds pour voir enfin la mer de haut, le bleu profond du large, la transparence vert pâle du banc de sable, la côte et ses cailloux sournois ourlés de blanc ? Ce fantasme, nous l’avons en partie réalisé pour vous offrir ces images de la Bretagne vue du ciel. Le Robinson 44 est certes moins élégant – et plus bruyant – qu’un oiseau de mer en vol plané ou en stationnaire au-dessus de la falaise.…

13
le paradis de la croisière

L’histoire commence, paraît-il, avec la géographie, et celle du nautisme ne fait pas exception. Or ce n’est pas un hasard si, en France, la voile s’est popularisée avec Philippe Viannay et son école de voile installée en 1947 aux îles de Glénan, puis s’est développée avec les victoires éclatantes d’Eric Tabarly, victoires préparées au secret des chantiers de La Trinité ou de Lorient, et enfin à Port-la-Forêt et sa pépinière de champions, la fameuse « Vallée des fous ». Si l’histoire de la voile française est si intimement liée à cette région, c’est tout simplement parce qu’elle est bénie des dieux du vent et de la mer. Elle semble avoir été créée pour naviguer, son littoral découpé pour le bonheur des plaisanciers avec ses presqu’îles abritant de fabuleux plans d’eau,…

2
finistère sud de douarnenez au pouldu

Chaque hiver, les clichés des éléments déchaînés qui s’acharnent sur les phares du Finistère illustrent la violence sauvage d’une côte réputée hostile à la navigation et dont le raz de Sein fait figure d’épouvantail. Les hautsfonds, monstres de pierre à la gueule dégoulinante d’écume, sont accusés d’un paquet d’homicides involontaires. Le Bag Noz (« bateau de la nuit ») s’est forgé une réputation légendaire pour son activité de transport de passagers peu communs : les âmes des défunts dont les plaintes déchirent la nuit. Le rocher de Tévennec a fait couler autant d’encre que de bateaux. Les ouvriers qui ont participé à sa construction (entre 1869 et 1974) étaient épouvantés par les cris de bagarre, de démence et d’objets fracassés Impossible d’évoquer la pointe du Finistère Sud sans parler de…

5
douarnenez port d'iroise

Terrain de jeu fort apprécié des plaisanciers locaux, la baie de Douarnenez est un plan d’eau exceptionnel : des côtes franches et peu de courant et de dangers. Seuls le mauvais temps d’ouest et la houle associée peuvent jouer les trouble-fête. Parmi les dangers importants, citons le cap de La Chèvre qui ferme la baie, au nord. Celui-ci doit être contourné largement si l’on ne veut pas se frotter à ses cornes. Ces hauts-fonds (Corne NO et Corne SE de La Chèvre) qui prolongent le cap sont cependant assez inoffensifs (sonde 8 à 10 m). C’est surtout de la (Basse) Vieille qu’il faut se méfier. Celle-ci est signalée à + 0,8 m. La Basse Vieille qui veille sur sa Chèvre n’est cependant pas sournoise : sa présence est indiquée par…

3
autour de la pointe du raz

Premier abri en venant de Douarnenez : la baie de Pors Péron qu’on approche par le nord, en laissant sur tribord le rocher Kareg Toull (9 m de haut). Le mouillage de Brézellec est le territoire des petits bateaux de pêche sur corps-morts. L’anse a des équipements « tout confort » : une échelle et une cale bien raide. Cela dit, celleci ne peut rivaliser avec celle de l’anse de Vorlen, dont la cale est la plus raide de l’Ouest (breton). L’abri le plus proche du raz de Sein (hormis Vorlen qui oblige à rentrer dans la baie des Trépassés) est l’anse de Théolen. CRIQUES ET ANSES AU NORD DE LA POINTE DU RAZ Anses au sud de la pointe du Raz Les trois premiers mouillages au sud de la pointe du Raz…

5
l'île de sein

Pour franchir le raz de Sein, passage de 2 milles de large et d’environ 5 de long entre la pointe du Raz et l’île de Sein, quelques précautions d’usage sont à respecter pour en garder un bon souvenir. Comparé à nos intrépides aînés qui n’avaient que les cartes papier et leur sens marin pour s’orienter, nous sommes gâtés. Le GPS nous facilite drôlement la tâche, ne nous en plaignons pas ! Mais le piège serait de rester « scotché » à l’écran de la tablette. Une bonne lecture du paysage vous permettra de repérer facilement les principaux amers. Le premier sur la liste est Tévennec, source d’inspiration de nombreuses légendes bretonnes tout à fait morbides. Ne vous laissez pas impressionner par la beauté sinistre de ce sombre rocher. Le phare…