탐색내 라이브러리
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / 과학
Science & Vie JuniorScience & Vie Junior

Science & Vie Junior

NO. 355

Avides de découvrir, curieux d'explorer, soucieux de comprendre, les adolescents trouvent dans Science&Vie Junior la matière idéale pour répondre à toutes leurs envies. Chaque mois, ils abordent l'actualité scientifique et technique à travers plus de 100 pages mêlant brèves, reportages, dossiers richement illustrés, bandes dessinées, expériences...

국가:
France
언어:
French
출판사:
Societe Mondadori Magazines France
Read Morekeyboard_arrow_down
구독
₩48,777
12 발행호

이번 호 내용

access_time2 min.
double dose

LE CIEL VA LEUR ROULER SUR LA TÊTE! VAGUE DE BRUME Ce rouleau compresseur cotonneux a été photographié au large des falaises de Cornouailles, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Il s’agit d’un stratocumulus volutus, nuage reconnaissable à sa forme de long tube couché. Dans certaines régions du globe, il peut s’étendre sur plusieurs centaines de kilomètres!Selon l’auteur de cette photo, Dan Bourne, en vacances dans la région, la formation nuageuse avançait à vive allure, roulant sur elle-même depuis la droite de l’image vers la gauche. De fait, les volutus peuvent filer à 40 km/h sans perdre leur forme en tube. Comme tous les stratocumulus, ils se forment lorsque de l’air chargé d’humidité remonte brutalement et se refroidit en altitude. L’eau présente sous forme de vapeur…

access_time1 min.
la saison du grand blanc

À Belushya Guba, les ours polaires ont envahi les cours des maisons… (CAPTURES DR) … et les décharges où ils se goinfrent d’ordures! (D. J.COX/GETTY IMAGES) Quand on habite en Nouvelle-Zemble, un archipel russe vaste comme l’Irlande, perdu dans le cercle arctique (voir carte), on n’a pas l’habitude de croiser la même faune qu’en Bretagne. Mais en février dernier, c’est carrément une invasion… d’ours blancs qui a sévi à Belushya Guba! Dans cette localité militaire située au sud de l’archipel, les résidents ont vu une cinquantaine de plantigrades prendre possession des rues, des décharges et même de certaines entrées d’immeubles, au point que l’état d’urgence a dû être prononcé durant quelques jours. Ni les chiens, ni les klaxons, ni les coups de fusil en l’air n’impressionnaient…

access_time1 min.
la puce qui dit «tu pues!»

Quand ils ne se retrouvent pas truffe à truffe avec un chien sur le seuil d’un domicile… … les plus effrontés visitent carrément les halls d’immeubles! Pas rassurant pour les résidents. (DR) Ah, les odeurs de transpiration… Celles des autres nous indisposent, mais comment savoir si les nôtres ne sont pas pires ? Bonne nouvelle ! La société Arm travaille sur un circuit électronique souple (voir photo) qui alertera en cas d’odeurs corporelles trop fortes. Cousu sur un T-shirt, au niveau des aisselles, le circuit contient huit capteurs d’odeurs, chacun sensible à un gaz. Ils mesurent la concentration de ces gaz et ces données sont ensuite interprétées par le programme de la puce. Celui-ci est capable de déterminer si le mélange de gaz produit une odeur…

access_time1 min.
lego man

(PAU FABREGAT/ NATIONAL GEOGRAPHIC) David Aguilar est né avec une maladie, le syndrome de Poland. Son bras droit s’arrête au niveau du coude. À neuf ans, il s’est fabriqué une prothèse avec les briques d’un hélicoptère Lego. Il l’a ensuite améliorée au fil des ans pour aboutir à un avant-bras capable d’ouvrir et de fermer une pince à trois doigts. La version 2, baptisée MK2 (référence à Mark 2, un modèle de l’armure d’Iron Man), a été fabriquée en recyclant un avion Lego et intègre un moteur. L’été dernier, David a achevé la MK3 : il place le moignon de son coude dans un bracelet relié à un moteur. Quand il lève le coude, le moteur ferme la pince, quand il l’abaisse, le moteur ouvre la pince. Il lui a…

access_time2 min.
la chasse à la baleine

Salomé Gotreau 1. L’EXCEPTION JAPONAISE La CBI n’a pas pour but d’interdire la pêche à la baleine, mais de fixer des quotas. Toutefois, en 1982, elle a obtenu de ses membres un arrêt total de la chasse pour toutes les espèces de baleines en raison des menaces d’extinction qui pèsent sur elles. Pourtant, les Japonais ont profité des autorisations accordées au titre de la recherche scientifique pour poursuivre la pêche : chaque année, ils tuaient des centaines de cétacés dans des zones protégées. Soi-disant « pour la science » mais , en réalité, la viande finissait sur les étals des poissonniers. (KAZUHIRO NOGI/AFP) 2. LES CAUSES DU DÉPART (GETTY IMAGES) En 2014, le Japon est sommé par la Cour internationale de justice…

access_time1 min.
il ne manque pas de piquants!

Voici deux cornes fossilisées de B. pronuspinax . (PICTURE-ALLIANCE/AFP) La nature n’est jamais à court d’imagination, on le sait. Mais parfois, à voir l’extravagance des créatures qu’elle a produites, on se pince pour y croire. Voyez Bajadasaurus pronuspinax (vues d’artiste ci-contre), dinosaure vieux de 140 millions d’années, découvert tout récemment en Argentine. Cet herbivore géant portait le long de son cou deux rangées de cornes orientées vers l’avant. À quoi servaient-elles ? À se protéger, sans doute, des attaques des prédateurs, car le cou est une région vitale très vulnérable. On peut penser que les carnivores qui peuplaient le coin à cette époque lointaine devaient y réfléchir à deux fois avant de serrer leur mâchoire autour de la forêt d’épines de Bajadasaurus pronuspinax !…

help