EXPLOREMY LIBRARY
News & Politics
Le Journal du dimanche

Le Journal du dimanche

No 3828

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Lagardere Media News
Read More
SUBSCRIBE
$48.26
50 Issues

in this issue

12 min.
gérald darmanin, ministre de l’action et des comptes publics « je veux peser»

Il a choisi son moment. Réélu hier maire de Tourcoing (après avoir remporté la municipale au premier tour le 15 mars, avec 60,9 % des voix), Gérald Darmanin entend s’affirmer en poids lourd de la majorité. Seul ministre d’Emmanuel Macron à diriger une grande ville – « une ville populaire », précise-t-il toujours –, il est aussi désormais l’unique exception à la règle fixée par le chef de l’État et le Premier ministre pour interdire le cumul d’une fonction gouvernementale avec un mandat exécutif local. « S’ils ne l’avaient pas autorisé à cumuler, il était prêt à quitter Bercy en attendant son heure », confie un de ses proches. Mais Macron et Philippe pouvaient-ils se passer de lui quand le gouvernement semble à bout de souffle, la majorité parlementaire tiraillée…

1 min.
darmanin, de sarkozy à macron

Fils d’une femme de ménage et petit-fils de harki, Gérald Darmanin a pris sa carte au RPR à 17 ans. Collaborateur du député européen Jacques Toubon, du député du Nord Christian Vanneste puis du ministre des Sports David Douillet, il est élu député en 2012, puis arrache à la gauche la mairie de Tourcoing (Nord). Il se rapproche alors de Xavier Bertrand, dont il sera le directeur de campagne pour les régionales de 2015 dans les Hauts-de-France puis le vice-président à la Région. C’est pourtant lui que Nicolas Sarkozy choisit comme directeur de campagne pour la primaire de 2016. Après la défaite de Sarkozy, Darmanin se détourne du candidat LR François Fillon avant de rejoindre Emmanuel Macron. En mai 2017, il est nommé ministre de l’Action et des Comptes publics…

1 min.
la participation, le rêve du général

Présentant en 1967 le dispositif instaurant la participation des salariés aux bénéfices des entreprises, le général de Gaulle annonçait « un ordre social nouveau ». Malgré les résistances du patronat et des milieux financiers, qui y voyaient une atteinte au capitalisme, et celles de la gauche et des syndicats, qui s’inquiétaient d’une « collaboration de classes », la mesure fut adoptée par ordonnances sous le gouvernement Pompidou. Elle imposait la participation dans les entreprises de plus de 100 salariés et le blocage des sommes distribuées dans une réserve spéciale durant cinq ans. Cette règle a été étendue en 1990 aux entreprises de plus de 50 salariés. En 2015, la loi Macron a renforcé les avantages fiscaux dont la participation est assortie. En 2019, la loi Pacte en a assoupli certains…

5 min.
édouard, gérald, bruno et les autres...

Décembre 2018. Gérald Darmanin et Édouard Philippe posent côte à côte. Épuisé par la crise des Gilets jaunes, le Premier ministre a les traits tirés, le regard préoccupé. Le chef du gouvernement n’a pas remarqué qu’à côté de lui son ministre des Comptes publics fait le pitre, grimaçant à l’intention du photographe. Ce soir-là, on est entre amis. Avant la trêve de Noël, et alors que Philippe traverse l’une de ses périodes les plus éprouvantes à Matignon, c’est tout naturellement qu’ils se sont retrouvés pour un dîner au ministère de la Culture, chez Franck Riester. Le député LREM Thierry Solère et le fidèle conseiller du Premier ministre, Gilles Boyer, sont aussi là. Le 12 mars, Emmanuel Macron vient d’annoncer la fermeture des écoles pour cause de coronavirus, et c’est Thierry Solère,…

1 min.
sévères avec macron, les français saluent le rôle joué par philippe

C’est un sondage qui risque de crisper les relations entre l’Élysée et Matignon. Alors qu’Emmanuel Macron voit sa popularité chuter de trois points en un mois, avec 39 % de satisfaits selon notre baromètre mensuel Ifop, son Premier ministre, Édouard Philippe, en gagne deux, pour atteindre 46 % de bonnes opinions. Dans leurs commentaires, les Français saluent la gestion de la crise du coronavirus par le chef du gouvernement et apprécient ses discours clairs et son ton juste. Philippe vit « un petit état de grâce », selon le directeur général adjoint de l’Ifop, Frédéric Dabi. Il est apprécié par les plus jeunes (61 % de satisfaits) comme par les plus de 65 ans (50 %), par les sympathisants LREM (92 %) et LR (64 %), mais aussi par ceux du…

4 min.
la majorité en plein brouillard

Macronistes, combien de divisions ? Trois ans après que s’est installé à l’Assemblée nationale un groupe LREM pléthorique détenant à lui seul une confortable majorité absolue, cette dernière vient cette semaine de lui échapper, à une voix près. Trois années qui ont vu un groupe majoritaire composé « en même temps » de gens venus de la gauche comme de la droite et de parfaits novices en politique s’étioler peu à peu. Jusqu’à quel point ? Cette semaine, le groupe majoritaire, initialement fort de 314 élus, n’en compte plus que 288. Une étape supplémentaire de la désagrégation d’un collectif qui, promettaient ses dirigeants, ne connaîtrait pas de « frondeurs »,contrairement au précédent quinquennat… Un premier groupe, à la fibre sociale, s’était déjà créé dès l’hiver 2017 autour de l’exsocialiste Brigitte Bourguignon.…