ZINIO logo

Le Journal du dimanche No 3896

Retrouvez tous les dimanches l'actualité nationale et internationale, politique, économique, sportive et culturelle...Le JDD vous permet de revenir sur les événements forts de la semaine, et de découvrir aussi les rendez-vous du week-end à ne pas manquer.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Lagardere Media News
Frequency:
Weekly
$1.29
$52.01
50 Issues

in this issue

3 min
les juges, le virus et la défiance

DEPUIS VENDREDI, la France est le seul pays au monde où un responsable public est traduit devant la justice pénale pour sa gestion de la crise sanitaire. L’épidémie de Covid-19 ayant frappé la quasi-totalité de la planète et les gouvernements l’ayant affrontée comme ils ont pu, avec des hésitations compréhensibles et des errements comparables, faut-il en déduire que nos dirigeants ont fait pire qu’ailleurs ou que nos juges sont plus perspicaces ? D’évidence, ce n’est ni l’un ni l’autre. Avec la mise en examen d’Agnès Buzyn, une étape nouvelle est franchie dans le conflit de pouvoir entre la magistrature et le monde politique. Contrairement à ce que croient les jobards et disent les démagogues, cette offensive ne nous place pas aux avant-postes mais à l’arrière-garde de la démocratie. Elle est…

6 min
de la santé à la défense

La justice aussi est un sport de combat. Fini le temps des larmes, comme face aux sénateurs de la commission d’enquête sur la gestion de la crise sanitaire fin septembre 2020 ; ou celui des regrets confessés au Monde le 17 mars 2020, après sa défaite aux élections municipales à Paris. Malgré sa mise en examen, vendredi, pour « mise en danger de la vie d’autrui » dans l’enquête de la Cour de justice de la République (CJR) sur la gestion de l’épidémie, Agnès Buzyn, ministre de la Santé entre mai 2017 et février 2020, aujourd’hui en poste à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève, serait à la fois très calme, très déterminée et très remontée. « Même Trump, qui a suggéré des injections d’eau de Javel pour guérir…

lejoudedimfr210912_article_002_01_01
1 min
l’ex-ministre menacée de mort

COMME L’ACTUEL MINISTRE de la Santé, Olivier Véran, ou son numéro 2, Jérôme Salomon, Agnès Buzyn est la cible régulière d’agressions verbales. Cet été, deux ont été très violentes, si bien que ses proches s’inquiètent. « C’est la vindicte populaire, rapporte son entourage. On lui dit : “Vous êtes responsables des décès ; 100 000 morts, faut assumer.” » Ces accusations sont souvent assorties d’attaques antisémites. Un homme soupçonné d'être l'auteur de plusieurs courriers menaçants portant des têtes de mort et des étoiles de David avait été identifié par son ADN, et Buzyn s'était portée partie civile. Mais il a réussi à convaincre le tribunal de Grasse (Alpes-Maritimes) qu’il n’avait fait que coller le timbre sur l’enveloppe, raison pour laquelle sa salive y avait été retrouvée. Le parquet a fait…

4 min
cinq témoins racontent leurs auditions

« Et toi, ça s’est passé comment ? » Depuis plusieurs mois, des membres de cabinets ministériels et des fonctionnaires de l’Administration – hauts gradés tels Marc Guillaume, secrétaire général du gouvernement entre 2015 et 2020, ou le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, mais aussi de simples chargés de mission – se racontent leurs auditions en qualité de témoins devant la Cour de justice de la République (CJR). Cette juridiction, seule habilitée à juger des ministres dans l’exercice de leurs fonctions, a mis en examen Agnès Buzyn, vendredi, pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Si les perquisitions menées mi-octobre 2020 notamment aux domiciles et bureaux de l’ancienne ministre de la Santé, de son successeur, Olivier Véran, et de l’ex-Premier ministre Édouard Philippe avaient été médiatisées,…

2 min
les masques au cœur de l’instruction

Emblèmes de l’épidémie, ils ont cristallisé la défiance envers les autorités dès le début de la crise. Les masques sont aussi au cœur de la mise en examen de l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn par la Cour de justice de la République (CJR), seule instance habiliter à juger des ministres dans l’exercice de leurs fonctions. Plusieurs des plaintes à l’origine de cette enquête sur la gestion gouvernementale de l’épidémie portent en effet sur la pénurie d’équipements de protection pour les soignants et la population, mais aussi sur les volte-face quant à la nécessité de les porter. Les trois magistrats de la commission d’instruction de la CJR veulent notamment comprendre comment les réserves ont fondu en une décennie, passant de près de 1 milliard de masques chirurgicaux en 2011 à 117…

5 min
fabrice di vizio, l’industriel de la plainte groupée

« Alors ? Ma plainte ? Toujours inutile et pour le buzz ? » Sur Twitter vendredi, Fabrice Di Vizio n’était pas peu fier. Lui qui pratique depuis un an « le harcèlement judiciaire », comme il le résume, savoure la mise en examen vendredi d’Agnès Buzyn par la Cour de justice de la République (CJR) pour « mise en danger de la vie d’autrui » alors qu’elle était ministre de la Santé. C’est lui qui en est à l’origine au nom d’un collectif de médecins qu’il a créé (C19). Les perquisitions chez Olivier Véran, successeur d’Agnès Buzyn, Édouard Philippe, ex-Premier ministre, ou encore Sibeth Ndiaye, ancienne porte-parole du gouvernement ? Lui aussi. La plupart des 16 500 plaintes déposées devant la CJR ? Encore lui. « Ces gens doivent rendre…

lejoudedimfr210912_article_004_02_01