ZINIO Logo
EXPLORARMI BIBLIOTECA
Caza y Pesca
Le Chasseur Français Hors Série

Le Chasseur Français Hors Série

HS No. 110

Des dossiers complets et variés sur la chasse et la pêche avec des conseils pratiques et des astuces pour une parfaite réussite.

Leer Más
País:
France
Idioma:
French
Editor:
Reworld Media Magazines
Periodicidad:
Bimonthly

en este número

2 min.
et si c’était lui, le meilleur ami de l’homme?

Comme nous vous avions présenté les capitales armurières d’Europe il y quelque temps, nous nous intéressons ici aux bassins couteliers français au sein desquels se perpétue un savoir-faire envié par le monde entier. Nos entreprises coutelières et nos couteliers artisans dessinent un patrimoine exemplaire et affûtent notre fierté. Ustensile incontournable, usuel et durable, objet du quotidien dont on ne saurait se passer, le couteau ne laisse jamais indifférent. Posé sur la table, il est bien souvent à l’origine d’une rencontre, prétexte à la discussion. Offert à l’un de ses enfants, il fait naître une authentique émotion, traditionnellement paternelle. Transmis, il décuple cette émotion. Seul objet au monde à être donné en échange d’une pièce symbolique, il suscite un lien que les mots ne peuvent décrire. Aux côtés du téléphone portable…

1 min.
à propos de l’auteure

C’est au Country Show International en 1988, alors responsable des exposants artisans d’art, que Caroline Richter-Bonini découvre le talent de forgerons et de couteliers d’art. Elle apprend la technique de forge du damas auprès de l’un d’eux, Raymond Rosa, puis écrit son mémoire de maîtrise en ethnologie sur le sujet. Elle forge plus tard un couteau pour son père chasseur, avant de réaliser un film de fin d’études en cinéma anthropologique sur les différentes étapes de création du damas. Depuis 2016, elle rédige les pages couteaux de La Chasse en Alsace et récemment celles de TirMag. On lui doit un précédent hors-série du Chasseur français sur les capitales armurières d’Europe, écrit avec son père, Charles Richter.…

4 min.
la coutellerie française, un fabuleux patrimoine

Quels couteaux? Nous traitons ici de l’outil et de l’objet d’art et laissons volontairement de côté les armes tactiques et les couteaux étrangers qui feront peut-être un jour l’objet d’une autre parution. Nous n’avons pu, même en nous restreignant sur le sujet, décrire entièrement le vaste monde de la coutellerie française, mais nous vous invitons à faire preuve de curiosité en allant à la rencontre de ses hommes et femmes de talent, artisans ou industriels, et surtout… à vous équiper d’outils qui coupent et tranchent correctement ! C’est avant tout ce que l’on demande à son couteau. Il ne faut pas oublier de se faire plaisir avec un bel objet, évocateur d’événements heureux, qui deviendra au fil du temps un compagnon indispensable. Un couteau raconte l’histoire du lieu et du moment…

3 min.
artisan coutelier, un choix de vie

Installé Cour des métiers d’arts à Pont-Scorff, dans le Morbihan, David Tcherné nous accueille dans son atelier et sa forge, L’Âme du feu. Qu’est-ce qui a motivé votre choix? La volonté d’être libre dans l’organisation de mon travail et dans son exécution. Autodidacte, j’ai fait mon apprentissage en continu tout en étant créatif. Ce qui est accompli reflète la personne. Je ne produis que des pièces uniques et mon style n’est jamais abouti, il évolue chaque jour. Je ne cherche pas l’élitisme, mais plutôt à être populaire. Je forge des couteaux pliants accessibles à tous, des couteaux de cuisine et de table. Pourquoi avoir choisi plus particulièrement la coutellerie de cuisine ? Parce qu’en tant qu’ancien cuisinier, je sais à quel point c’est essentiel d’avoir une bonne lame ! La demande est là, il…

3 min.
la saga opinel 130 ans d’histoire

Dans la famille Opinel, on était forgeron de père en fils. L’histoire débute avec Joseph Opinel, homme de conviction, visionnaire, insatiable travailleur qui crée en 1890 le premier couteau de poche. Au fil de la lame et de génération en génération, chacun travaille à inscrire cet objet dans la contemporanéité du design à la française tout en respectant la tradition coutelière familiale. Joseph, le précurseur 1890, Gevoudaz, hameau d’Albiezle-Vieux. Au cœur de sa Savoie natale, Joseph Opinel, alors âgé d’à peine 18 ans, travaille dans l’atelier de taillanderie familial. Son esprit créatif et sa passion pour les machines et les nouvelles technologies l’amènent à fabriquer son propre appareil photo. Ce sera son premier succès : il devient le photographe des mariages et des événements de son pays. Mais Joseph Opinel rêve d’inventer…

1 min.
un emblème historique

☛ En 1565, le roi de France Charles IX avait ordonné à chaque maître coutelier d’apposer un emblème sur ses fabrications afin d’en garantir l’origine et la qualité. En 1909, reprenant cette tradition, Joseph Opinel choisit pour emblème une main couronnée. Un choix très symbolique puisqu’il s’agit de la main bénissante du saint Jean-Baptiste qui figure sur les armoiries de Saint-Jeande-Maurienne. Joseph Opinel a ajouté une couronne pour rappeler que la Savoie était un duché. Depuis lors, toutes les lames des couteaux et outils Opinel sont poinçonnées “La Main couronnée”.…