Top Santé No. 364

Des solutions efficaces pour mieux gérer la santé de toute la famille au quotidien

País:
France
Idioma:
French
Editor:
Reworld Media Magazines
Periodicidad:
Monthly
USD 2.30
USD 25.43
12 Números

en este número

2 min.
qui cherche, trouve…

Le 9 novembre, soit moins d’un an après le début de la pandémie du Covid-19, on a appris qu’un candidat vaccin donne des résultats positifs extrêmement encourageants dans un essai dit de phase III, c’est-à-dire la dernière phase de développement avant de pouvoir le commercialiser et donc y donner accès à l’ensemble de la population. Une annonce prudente mais exaltante. Et même si, pour l’instant, ce n’est encore qu’un espoir, on commence à se surprendre à rêver, au niveau mondial, de pouvoir enrayer la pandémie et, à notre niveau, de retrouver prochainement une vie normale. Un progrès majeur donc dans la lutte contre ce coronavirus grâce au travail acharné des chercheurs du monde entier. Car on l’oublie parfois, mais derrière chaque avancée médicale, chaque médicament, chaque geste salvateur, il y…

topsanfr2101_article_003_01_01
1 min.
le comité scientifique de top santé

Médecine Médecines douces Beauté Nutrition Être bien…

topsanfr2101_article_004_01_01
5 min.
top news

TOP! L’endométriose va être enseignée aux étudiants en médecine Le ministère de l’Enseignement a (enfin) ajouté l’endométriose au programme de médecine des étudiants de 2e cycle. L’association EndoFrance réclamait une formation initiale des médecins depuis 2005 afin de réduire l’errance médicale qui est actuellement de 7 ans en moyenne. FLOP Des millions de microparticules de plastique libérées dans les biberons Selon une étude publiée dans la revue « Nature Food », un bébé de 12 mois avalerait chaque jour en moyenne plus 1,5 million de microparticules de plastique détachées de son biberon. La température du lait et l’étape d’agitation joueraient un rôle important dans leur diffusion. Les chercheurs, qui ne connaissent pas leur impact sur la santé des bébés, recommandent toutefois de ne pas trop secouer le biberon et de ne pas le mettre au…

topsanfr2101_article_008_01_01
3 min.
news monde

COLOMBIE COVID-19 Une radio informe les Indiens d’Amazonie Depuis la fin du printemps, dans l’Amazonie colombienne, l’ONG Sinergías, qui agit pour la santé de plusieurs peuples d’Amazonie, anime une émission de radio Le Chant du toucan, diffusée en espagnol et dans les langues autochtones jusqu’au cœur des villages de la forêt tropicale. Elle informe sur le coronavirus et explique son incidence dans ces régions, ses modes de transmission et les recommandations sanitaires à l’extérieur des réserves. Objectif ? Sensibiliser les populations indiennes au Covid-19. Selon la sagesse populaire, dans le département colombien de Guainía situé en région amazonienne à l’est du pays, le toucan est un oiseau porteur de nouvelles qui chante juste avant le coucher du soleil pour communiquer la sérénité ou les dangers à venir aux êtres humains et aux…

topsanfr2101_article_012_01_01
5 min.
antibiorésistance, quelles solutions ?

Pourquoi est-ce aujourd’hui un problème de santé publique ? L’antibiorésistance, la capacité d’une bactérie à développer des mécanismes de défense contre un antibiotique (ce qui le rend inefficace), crée de graves difficultés en matière de santé publique pour plusieurs raisons. « C’est un phénomène mondial, qui impacte tous les systèmes de santé et remet en cause la capacité de soigner des infections bactériennes courantes, explique Alban Dhanani. Les infections bactériennes résistantes aux antibiotiques progressent globalement dans le monde de façon inquiétante, particulièrement ces dernières années. » Et ce n’est pas sans conséquence : 125 000 personnes développent une infection à bactéries multirésistantes chaque année en France et 5 500 décès sont attribuables à l’antibiorésistance. Peut-on espérer l’arrivée de nouvelles classes d’antibiotiques ? « Il n’y a pas ou peu d’innovation thérapeutique en antibiothérapie,…

topsanfr2101_article_014_01_01
1 min.
des prescriptions raccourcies

Dans le cadre de la feuille de route interministérielle en cours sur l’antibiorésistance, des recommandations sur les durées de prescription ont été proposées. « Un individu qui prend beaucoup d’antibiotiques, sur des périodes longues et à des posologies élevées va favoriser l’apparition de bactéries résistantes et sera plus vulnérable en cas de nouvelles infections », précise Alban Dhanani. L’objectif est donc de limiter la première prescription à 7 jours, et de renouveler seulement si besoin. Cette mesure cible surtout la médecine de ville, qui représente 93 % des prescriptions d’antibiotiques en France.…