Aviación y Navegación
Voile Magazine

Voile Magazine No. 289

Voile Magazine est devenu très vite incontournable chez les plaisanciers. Parce qu’il propose des réponses concrètes, des solutions pratiques à leurs questions. Parce qu’il mène ses essais de bateaux et d’équipements en conditions réelles d’utilisation. Parce qu’il innove : reportages sur la restauration étape par étape d’un bateau remis complètement à neuf, ou encore élection du Voilier de l’année. Enfin, parce que Voile Magazine dialogue avec ses lecteurs. Ils sont au coeur de la vie du journal. Ils peuvent embarquer pour trois jours et trois nuits d’essais à l’occasion des « 100 milles à bord ». Voile Magazine : un nouveau souffle… 100% pratique !

País:
France
Idioma:
French
Editor:
Editions Lariviere SAS
Leer Más
SUSCRIBIRSE
USD55.41
12 Números

en este número

2 min.
ce besoin de faire des phrases

L’océan, son immensité, ses mystères, devraient imposer le silence aux humbles marins de plaisance que nous sommes. Il n’en est rien. Et ce n’est pas nouveau: depuis Homère, la mer fait écrire, parler, chanter, elle affole les poètes, inspire les romanciers, transporte les musiciens. Voyez la nouvelle livraison de livres maritimes qui déferle sur les librairies à l’approche de Noël: la mer fait toujours couler de l’encre. Y compris la nôtre, et ce mensuellement, douze mois sur douze! Voilà qui accrédite cette sentence célèbre signée Michel Audiard: « Curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases… » Souvenez-vous: la réplique, dite par Francis Blanche, vient en conclusion d’un superbe direct du droit signé Lino Ventura. En fait, ce lyrisme qu’Audiard prête aux marins s’oppose à une image d’Epinal, celle…

11 min.
les potins des pontons

RALLYE DES ILES DU SOLEIL Kriter VIII, grand vainqueur! Petit rallye deviendra grand! C’est tout ce que l’on souhaite au Rallye des îles du soleil qui emmène chaque année une petite flottille de La Palma (Canaries) à Marie-Galante en Guadeloupe en passant par Mindelo au Cap-Vert. Une transatlantique en deux étapes et quelque 3 000 milles franchis dans la bonne humeur par 22 voiliers de croisière, dont l’un des premiers RM 1180 disponibles à la location chez Open Sail. Ce n’est cependant pas le Voilier de l’année qui remporte ce rallye, mais un célèbre coursier bien plus grand de 23 m construit tout en aluminium au chantier Pouvreau en 1980. C’est en effet Kriter VIII (l’ancien voilier de Michel Malinovsky, le « cigare en alu ») – manoeuvré par un équipage familial…

2 min.
enbref…

ENVIRONNEMENT La COP25 sera-t-elle bleue? Ainsi baptisée en référence à la thématique de l’océan qui devrait y avoir une place de choix, la COP 25, qui s’est ouverte le 2 décembre à Barcelone, abordera d’autres enjeux comme la compensation carbone et la relève des engagements, dans un contexte politique marqué par un manque de leadership. Cette nouvelle COP doit permettre d’affiner certaines règles du jeu et de donner vie à l’Accord de Paris. LIMITATION DE VITESSE L’OMI a refusé d’imposer une limitation de vitesse aux navires de commerce comme l’avait proposé l’armateur Philippe Louis-Dreyfus soutenu par le gouvernement. C’est une victoire des grandes nations d’affréteurs (Etats-Unis, Brésil, Arabie Saoudite) alors que l’idée française avait le mérite d’être une mesure simple et immédiatement efficace pour réduire les émissions du shipping. TRANSAT EXPRESS Des navettes…

2 min.
la dernière photo de manureva?

LA DISPARITION d’Alain Colas lors de la première Route du Rhum en 1978 reste gravée dans les mémoires. Pourquoi y suis-je particulièrement sensible? Peut-être à cause d’un Polaroïd pris le jour du départ de la dernière course du navigateur le 5 novembre 1978, une image unique de Manureva avec la silhouette d’Alain Colas à la barre. Je n’avais que sept ans quand j’ai pris cette photo. J’étais sur le bateau de mes grands-parents, Apsara. Ils avaient décidé d’accompagner le départ de cette première édition de la Route du Rhum. Pour l’immortaliser, mon grand-père m’avait donné son Polaroïd. Je découvrais la photographie par la magie des instantanés. Nous avons suivi longtemps les bateaux. Mon grand-père, admirateur des Pen Duick de Tabarly, avait choisi de suivre Alain Colas. Je me souviens que…

2 min.
la vie des chantiers

A LA RELANCE Nouveau Wrighton, nouveau projet On l’avait déjà écrit dans notre numéro d’octobre, mais nous avons omis d’y revenir dans le Spécial Salon. Le chantier Wrighton, qui avait déposé le bilan l’an dernier, a été repris par un trio d’entrepreneurs qui ne manque ni d’énergie ni d’ambition. L’idée de la nouvelle équipe est de positionner les Wrighton en haut de gamme, en commençant par le Bi-Loup 109 qui devient Wrighton 36. Bien au-delà du travail de design – Pierre Frutschi ayant donné un tout nouveau style à l’intérieur –, le bateau a été entièrement repensé. Les quilles sont désormais en plomb moulé et rapportées, avec à la clé un sérieux gain en raideur à la toile. Une plateforme basculante a été ajoutée à l’arrière, une jolie delphinière à l’avant, un…

8 min.
course

IMOCA 60 Une étrave de scow pour Armel Tripon Après près de neuf mois de travail intensif, le chantier Black Pepper dévoilait fin novembre à Nantes l’Occitane, un IMOCA sur plan Samuel Manuard. Dans moins d’un an, Armel Tripon, prendra le départ du Vendée Globe sur ce foiler de dernière génération mais surtout premier 60 pieds à sauter le pas en adoptant une étrave dite de scow. Son architecte nous confiait avoir quelques certitudes quant au potentiel de son dernier-né: « Avec ce type de carène on rentre dans un cercle vertueux. Quand le bateau gîte, l’assiette joue peu, l’étrave ne pique pas du nez et les foils jouent à fond leur rôle sustentateur. En plus avec ce scow à l’avant, on peut espérer rester sur le haut de la vague. Certes…