ZINIO logo
ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Nieuws & Politiek
L'Express

L'Express 08 Mai 2017

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

Meer lezen
Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Groupe Express Roularta
Verschijningsfrequentie:
Weekly
SPECIAAL: Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: BLACK2020
EDITIE KOPEN
€ 5,23(Incl. btw)
ABONNEREN
€ 42,70(Incl. btw)
26 Edities

in deze editie

3 min.
place au jeune

Au fil du temps se glissent insidieusement dans une vie ces instants, ces moments subtils où l’on touche du doigt les années qui passent. La première déclaration d’impôts, le crédit immobilier qui vous endette pour quinze ans, la première fois qu’une jeune fille vous appelle «Monsieur », le supérieur hiérarchique qu’on tutoierait bien parce qu’il a notre âge, l’aîné qui passe son bac. Vient alors le jour où, sans y prêter trop d’attention au début car on se croit encore très frais, on se surprend à plier dans l’enveloppe un bulletin de vote au nom d’un candidat à l’élection présidentielle bien plus jeune que soi. La prise de conscience, le choc presque, est rude : on ne se sent vraiment pas vieux, pourtant ! Pire, ce mouvement, je ne fus pas…

3 min.
l’ange et le funambule

En 1925, alors qu’il rend visite à Picasso en son immeuble, Jean Cocteau est saisi d’une vision dans l’ascenseur et entend une voix susurrer : « Mon nom est sur la plaque. » Puisqu’il y est écrit « ascenseur Heurtebise », le poète crée la figure de l’ange Heurtebi se, qui va hanter son oeuvre. Muse, figure divi ne et présence obscure à la fois, Heurtebise a un visage d’innocence et un coeur ténébreux. Le président Macron, friand de poésie et sans illusion sur le pouvoir, est le nouvel ange Heurtebise. Les Français l’ont trouvé dans l’ascenseur national, qui dégringole à grande vitesse. Pour le poète, cet ange n’est ni gardien ni déchu, il ne parle au nom d’aucun dieu et n’est que le double de l’Homme. De même, le plus…

2 min.
trump vers l’orient compliqué

Apropos de certains sujets, on ne demanderait qu’à le croire. Par exemple, sur la résolution du conflit israélo-palestinien, Donald Trump déploie tout l’optimisme que lui accorde avec largesse son incompétence : « Honnêtement, c’est peut-être moins difficile que ce que les gens pensent depuis des années. » Deux mois et demi après avoir reçu le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, le président américain a accueilli le chef de l’Autorité palestinienne, qui en a profité pour réaffirmer son attachement à la solution à deux Etats – dont Trump semblait justement vouloir s’écarter. Il faut suivre, car le facétieux hôte de la Maison- Blanche, qui avait déclaré, bien avant son élection, « je soutiens Israël à 100 % », a aussi laissé des espoirs à Abbas en lui déclarant : «Nous y…

3 min.
haro sur la primaire?

Sans surprise, il aura suffique François Fillon et Benoît Hamon, tous deux vainqueurs de primaire, soient éliminés dès le premier tour de l’élection présidentielle pour que ce mode de sélection des candidats, largement plébiscité depuis des années, se voie voué aux gémonies. Pour une fois unanimes, droite et gauche n’auraient désormais qu’un credo : les primaires, plus jamais ! Non seulement elles n’ont pas permis de désigner le prochain président de la République, mais elles seraient même la cause de tout, semant la division au sein des familles politiques qui les ont adoptées et conduisant à un échec annoncé. C’est François Hollande, pourtant élu en 2012 après avoir remporté en 2011 une primaire dont le succès avait converti les plus réticents, qui planta le premier clou dans le cercueil en affirmant,…

3 min.
macron et la bataille du qi

Les Français ont élu un président, jeune, ouvert, extrêmement intelligent, favorable au progrès et à la science, europhile, schumpétérien, libéral et tolérant. Nous les intellectuels, nous les innovateurs, nous les startuppers, nous les managers, nous les scientifiques, nous les élites mondialisées, nous avons gagné. Nous évoluons comme un poisson dans l’eau dans cette société qui vient. Cette accélération du futur qui densifie nos vies, multiplie les émotions, les changements, est réjouissante. Garry Kasparov, le champion d’échecs, se félicitait récemment de l’explosion de l’intelligence artificielle (IA) : « Les machines intelligentes vont mener notre vie mentale vers plus de créativité, de curiosité, de beauté et de bonheur », expliquait-il. Il a raison : nous vivons la période la plus enthousiasmante, exaltante, fascinante, vertigineuse que l’humanité ait connue. Des chantiers inimaginables s’ouvrent…

3 min.
joie, inquiétude, défis, et mea culpa

Au-delà de l’immensité de la joie que je ressens ce soir, et des immenses enjeux qui attendent le nouveau président, j’aimerais, à chaud, tirer sept leçons de cette campagne présidentielle. Sept leçons sur l’importance de choses dont je ne mesurais pas assez la gravité, et qu’il ne faudra pas oublier, en particulier pour les élections législatives à venir. 1. Le pays va très mal : la misère y est énorme; la précarité, gigantesque; la méritocratie, en panne. Nous en avons eu dans cette campagne des démonstrations innombrables, bien au-delà des statistiques sur le chômage et la pauvreté. 2. Le pays souffre terriblement : bien des gens s’angoissent de cette misère, même s’ils ne la vivent pas eux-mêmes. Parce qu’ils la craignent pour euxmêmes pour plus tard, ou pour leurs enfants, ou parce…