ZINIO logo
ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Nieuws & Politiek
L'Express

L'Express 14 Juin 2017

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

Meer lezen
Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Groupe Express Roularta
Verschijningsfrequentie:
Weekly
SPECIAAL: Économisez 50% sur votre abonnement!
EDITIE KOPEN
€ 5,23(Incl. btw)
ABONNEREN
€ 42,70€ 21,34(Incl. btw)
26 Edities

in deze editie

3 min.
le moyen-orient ne nous décevra jamais

En 1981, sous la pression des Etats-Unis, six Etats encore peu influents (Arabie saoudite, Koweït, Oman, Emirats arabes unis, Bahreïn, Qatar) décidèrent de rapprocher leur destin, à la fois pour défendre leurs intérêts économiques, appelés à connaître un essor sans précédent, et pour affirmer leur modèle de société, mélange d’archaïsme tribal et de technologie de pointe. Ces pays formèrent alors le Conseil de coopération du Golfe (CCG), avec le souci de préparer l’avenir en commun, mais aussi en entretenant une ambiguïté fondamentale : parmi ces pétromonarchies, le poids lourd ne pouvait être que l’Arabie. C’est ce déséquilibre que Donald Trump est venu fortement renforcer, lors de son voyage en Arabie, les 20 et 21 mai derniers. Le président américain a encouragé Riyad à assumer plus fermement le leadership de la région…

3 min.
il faut revoir le financement des syndicats

Une économie ira toujours mieux avec des syndicats représentatifs, réformateurs et responsables. Les chefs d’entreprise fantasment souvent sur une politique parfaitement libérale (ou parfaitement proentreprise, ce qui n’est pas exactement la même chose) décidée d’en haut par un président de la République lui-même parfaitement compétent. Mais, comme Tocqueville a montré que la démocratie fonctionne mieux avec des contre-pouvoirs, l’économie s’accommode parfaitement des syndicats. Depuis longtemps, les économistes ont même noté que les Etats dont le marché du travail est le plus efficace – on pense à l’Allemagne ou aux pays scandinaves – sont ceux dans lesquels le dialogue social est le plus développé. Alors d’où vient cette impression que, en France, les syndicats sont un problème? Remarquons d’abord que, chez nous, le taux de syndicalisation est faible, inférieur à 5 %…

3 min.
donald trump : une maladie de pick ?

Les médias américains ont parlé d’impeachment – c’est-à-dire de destitution – dès la première semaine du mandat du président Trump. Nixon avait dû attendre la sixième année de sa présidence, au milieu de son second mandat… Le président Trump a toujours été exubérant, mégalomaniaque, égotique, fanfaron et hystérique. Cela le rend-il inapte à occuper le poste le plus important de la planète? Dans une lettre, un groupe de psychiatres et de psychologues soulignent que « le discours et les actes de Monsieur Trump démontrent une incapacité à tolérer des points de vue différents du sien, qui débouche sur des manifestations colériques. Ses paroles et son comportement suggèrent une profonde inaptitude à l’empathie. Les individus dotés de ces caractéristiques déforment la réalité afin de la rendre conforme à leur état psychologique,…

3 min.
qui a le droit de vie ou de mort sur un enfant ?

Une fois de plus, une histoire tragique, très intime, soulève une question fondamentale qui doit tous nous interpeller. Qui nous concerne tous. Une fois de plus, elle est liée à un enjeu majeur pour chacun de nous : doit-on s’acharner à soigner un malade que les médecins disent condamné? Ici, il s’agit d’un enfant. Au Royaume-Uni, où, depuis plus d’un mois, malgré le Brexit et le chaos qui a suivi les élections perdues par Theresa May, l’opinion est très mobilisée autour du cas de Charlie Gard, un enfant de 10 mois atteint d’une maladie génétique rare qui affaiblit progressivement ses muscles et détruit son cerveau. Charlie, depuis sa naissance, n’entend pas, ne voit pas, ne pleure pas, n’avale pas. Et ses poumons ne sont animés qu’artificiellement. Devant l’impuissance des médecins de…

2 min.
le rattrapage

Elimin�s ˆ la primaire de leur parti ou battus ˆ lÕ�lection pr�sidentielle : ils avaient tout mis� sur les l�gislatives. Au premier tour, ils ont connu des fortunes diverses. EN BONNE VOIE Humilié à la primaire de novembre dernier, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a presque déjà pris sa revanche dans l’Eure. Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont également connu une soirée électorale prometteuse, respectivement dans le Pas-de-Calais et à Marseille. Les voyants sont aussi au vert pour les ex de la primaire de gauche : Manuel Valls est en passe de sauver sa tête dans l’Essonne, tout comme Sylvia Pinel dans le Tarn-et-Garonne et François de Rugy en Loire-Atlantique. EN RADE Jusqu’à la lie. Pour à peine 80 voix, l’ex-candidat du PS à la présidentielle, Benoît Hamon, échoue dans les…

1 min.
la percée

Les scores records de la République en marche La plupart des candidats de lÕ�curie pr�sidentielle partaient certes de z�ro. Mais, au premier tour des l�gislatives, certains r�alisent des performances surprenantes, y compris dans des circonscriptions dites Ç en or È pour le PS ou LR. Dans celle qui fut longtemps le fief dÕHenri Emmanuelli (Landes), Boris Vallaud (PS) est ainsi distanc� de pr•s de 10 points par Jean-Pierre Steiner, ex-chef de la division �conomique et financi•re de la direction interr�gionale de la police judiciaire dÕAquitaine. A Paris, Val�rie Bougault-Delage a 8 points dÕavance sur le maire du XVIe, Claude Goasguen (LR); Olivia Gr�goire manque de 3 points la majorit� face au maire du XVe, Philippe Goujon (LR). Dans les Hauts-de-Seine, Jacques Maire et Christine Hennion fr™lent lÕ�lection d•s le premier tour.…