ZINIO logo
ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Nieuws & Politiek
L'Express

L'Express 15 Mars 2017

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

Meer lezen
Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Groupe Express Roularta
Verschijningsfrequentie:
Weekly
SPECIAAL: Économisez 50% sur votre abonnement!
EDITIE KOPEN
€ 5,23(Incl. btw)
ABONNEREN
€ 42,70€ 21,34(Incl. btw)
26 Edities

in deze editie

3 min.
eloge du “système”

C’est la dernière étiquette à la mode, un peu comme la mention « sans gluten » apposée sur les paquets de biscottes : pour nourrir quelque espoir électoral, il faut s’afficher dans la campagne pré - sidentielle comme un candidat « anti-système ». « Anti-système » fournit une virginité rafistolée à un ancien Premier ministre bien habillé, dont la PME familiale, financée par nos impôts, a été mise au jour. « Anti-système » sert de fourre-tout à ceux qui veulent détruire l’Europe, les grandes écoles, les médias, la haute administration et les principales entreprises de ce pays. « Anti-système » fait aussi office de cache-sexe pour ceux qui n’ont pas de programme crédible, ou ne parviennent pas à convaincre plus de 3 % des électeurs par leurs éructations. Il y a,…

3 min.
erdogan dynamite l’europe

Au détriment de son pays, et sans grande pensée stratégique, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, est devenu une menace pour toute l’Europe. Adepte de la provocation des régimes démocratiques, il les défie à grand renfort de tapage médiatique pour faire monter la fièvre nationaliste auprès de ses partisans. Le samedi 11 mars, un sommet a été atteint : après l’annulation d’un meeting de supporters d’Erdogan par la municipalité de Rotterdam (*), le ministre des Affaires étrangères turc, dont la visite sur place avait fait l’objet d’une annulation préalable dûment signifiée à l’intéressé, a maintenu son déplacement et foulé aux pieds la souveraineté néerlandaise. Son avion a été interdit d’atterrissage; ce qui a permis à Erdogan de qualifier les Néerlandais, un des peuples les plus tolérants du monde, de «…

3 min.
dette publique : tous irresponsables

La France est ce pays masochiste où l’on se concentre sur les problèmes sans jamais se donner les moyens de les résoudre. Ainsi en est-il de la dette publique. Les sondages montrent que les électeurs ne sont pas complètement étrangers à cette question. Mais cette sourde inquiétude ne se traduit pas dans les intentions de vote puisque plus de la moitié des sondés s’apprêtent à voter au premier tour pour des candidats qui se moquent du sujet comme d’une queue de cerise. Chacun sait que la France cumule deux quasi-records parmi les pays de l’OCDE: celui de la dépense publique (57% du PIB, à égalité avec la Finlande) et celui des prélèvements obligatoires (un peu plus de 45 % du PIB, derrière le Danemark). Vu notre croissance économique structurelle (aux alentours…

3 min.
ariane : ne pas être le minitel de l’espace

Avec 76 lancements réussis depuis son dernier échec, Ariane est l’un des plus beaux symboles de la coopération technologique européenne. Mais ce modèle est en train de voler en éclats sous les coups de boutoir des start-up créés par les milliardaires de la côte Ouest des Etats-Unis. En 2002, un jeune Californien, Elon Musk, était venu expliquer au congrès aérospatial qu’il allait renverser la table. La salle, qui avait trouvé la présentation touchante de naïveté, avait souri. Chez les Européens d’Arianespace, de l’Agence spatiale européenne (ESA) et du Centre national d’études spatiales (CNES), plus personne ne rit aujourd’hui. Stéphane Israël, président d’Arianespace, a dû imposer, en urgence, une simplification drastique de l’organigramme industriel et de la gouvernance. Avec sa société SpaceX, Musk «Lvend » le kilo mis en orbite deux…

3 min.
voter ou devenir soi ?

Bien des gens sentent que c’est en se prenant en main qu’ils seront heureux Pour avoir depuis longtemps expliqué qu’il fallait se prendre en main et ne plus rien attendre des politiques, je serais assez tenté de ne pas attacher la moindre importance à l’élection à venir. Bien des gens sentent bien qu’elle ne va pas vraiment changer leur vie et que c’est en se prenant en main qu’ils seront heureux. Seuls ceux que j’ai appelés les « résignés réclamants », résignés à vivre une vie dictée par d’autres et réclamant quelques miettes de protection supplémentaire, peuvent attacher vraiment de l’importance aux campagnes élec- torales. Et de fait, c’est à eux, ou plutôt à ce qui, en chacun de nous, renvoie à cette pulsion, que les candidats s’adressent. Tout naturellement, le…

1 min.
l’étude

Les Français restent accros à leur auto, moins au covoiturage Quoi qu’on en dise, les Français conservent un attachement viscéral à la « bagnole ». Pas question, pour l’immense majorité d’entre eux (80 %), de la louer à un particulier, comme le propose Drivy, ou de l’échanger contre une autre. Seule pratique communautaire qui trouve grâce à leurs yeux, le covoiturage : 26 % l’ont déjà pratiqué, 24% seraient prêts à le faire. Mais uniquement dans la sphère privée : ils ne sont en effet pas plus de 8 % à être emballés à l’idée de partager leur trajet quotidien domicile-travail. Autre enseignement de l’étude GMV menée pour l’assureur Allianz, dont sont extraits ces chiffres, peu d’automobilistes sont conscients des dangers du téléphone au volant : à peine 14 % d’entre…