ZINIO logo
ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Nieuws & Politiek
L'Express

L'Express 22 Mars 2017

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

Meer lezen
Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Groupe Express Roularta
Verschijningsfrequentie:
Weekly
SPECIAAL: Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: BLACK2020
EDITIE KOPEN
€ 5,23(Incl. btw)
ABONNEREN
€ 42,70(Incl. btw)
26 Edities

in deze editie

3 min.
l’agaçante jérémiade des “petits”

Onze candidats, dont six n’ont aucune chance d’atteindre le second tour, dont deux autres conservent de maigres espoirs d’échapper à une simple figuration et dont trois seulement peuvent l’emporter au final : l’affiche de la présidentielle est badigeonnée d’inutile. Les petits candidats, parrainés par des élus que motivent la crédulité autant que la charité, la naïveté autant que l’équité, ne sont pas là par hasard, et chacun d’eux porte une part du désespoir national : le terroir à l’agonie appelle à l’aide par la voix rocailleuse de Jean Lassalle, les ouvriers en voie d’extinction hurlent avec l’extrême gauche, le citoyen qui ne sait plus ce qu’être français veut dire s’époumone dans le refrain souverainiste. Mais la présidentielle doit être un laboratoire d’avenirs, non un bureau des pleurs. Il y a dans…

2 min.
une présidentielle américanisée

Vous commencerez par dire que cela n’a rien à voir ; mais, après réflexion, vous changerez peut-être d’avis. A maints égards, l’élection présidentielle de 2017, avec son cortège de pseudo-révélations harassantes, ses mises en cause ininterrompues, son capharnaüm judiciaire, ses journalistes pleins de morgue et ses électeurs carrément dégoûtés, tourne au cauchemar. Osons le rapprochement : la présidentielle américaine qui, l’an dernier, a porté Donald Trump au pouvoir ressemblait trait pour trait à cela. Le premier point de comparaison tient à l’impression dominante que les principaux candidats ont tous des casseroles. Climat délétère, sensation de décomposition continue… Les primaires, idée importée des Etats-Unis par quelques grands cerveaux de la gauche (dont Arnaud Montebourg), ont transformé le choix du «monarque républicain » en jeu de massacre; de quoi finir de faire du…

3 min.
taxer les robots ? un non-sens

Karel Capek a utilisé le premier le mot « robot » dans une pièce de théâtre de 1920 intitulée R.U.R. Les robots s’y substituent à la main-d’oeuvre humaine, puis, las d’être commandés par des hommes, se révoltent et les tuent. Il y a un siècle, le créateur des robots nous promettait déjà la fin du travail et de l’humanité. Pas étonnant, donc, que certains veulent les taxer pour le mal qu’ils sont censés nous faire. Cette proposition de taxation prend aujourd’hui trois formes. La première émane de la députée européenne Mady Delvaux, qui le propose pour financer un revenu universel. Pour elle, le numérique, la robotique et l’intelligence artificielle (IA) vont raréfier les emplois. Le travail ne permettra plus à chacun de vivre décemment; il faut donc dissocier activité et pouvoir…

3 min.
ma génération doit se saborder

Contrairement à ce que chantait Georges Brassens, il y a, hélas, plus de vieux cons que de jeunes cons. Dans le futur, les neurotechnologies chercheront à maintenir la plasticité de nos neurones, mais, aujourd’hui, notre cerveau se sclérose inexorablement avec l’âge et s’accroche au passé. Sans tomber dans le jeunisme, les seniors aux postes de commande sont dépassés. Nous, qui sommes nés avant la loi de Moore énoncée en 1965 – laquelle théorise la révolution technologique –, sommes en décalage avec un monde qui s’est brusquement accéléré. Le futur dans lequel vont évoluer les nouvelles générations est différent du passé qui nous a formatés. Nous venons du monde d’avant les nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives (NBIC) et nous n’organisons rien pour faire face au tsunami technologique. Rien! Les jeunes…

3 min.
la clause molière

Un peu partout dans le monde, on voit surgir des règles imposant des préférences nationales. Chaque fois qu’une telle évolution a eu lieu, elle a été le signe annonciateur d’un retour de la violence. Souvent, cela a commencé par d’infimes signaux. Ainsi, vers 1780, partout en Europe, selon une consigne non écrite, il devint nécessaire d’écrire les livrets d’opéra dans les langues nationales et non plus, comme jusque-là pour l’essentiel, en italien. Ainsi, à la demande de l’empereur d’Autriche, Mozart s’appuya-t- il sur des livrets écrits en allemand pour composer, en 1782, L’Enlèvement au sérail et, en 1791, La Flûte enchantée, après d’autres chefsd’oeuvre en italien, comme Les Noces de Figaro. Peu après, commençait une période de vingt-cinq ans de nationalisme et de guerre en Europe. Certes, l’un n’est pas…

1 min.
le shopping

Vêtements de luxe et politiques, une longue histoire Vestis virum reddit : l’habit fait l’homme… et les ennuis! Jeudi 16mars, la justice a mené une perquisition chez le tailleur germanopratin Arnys, où François Fillon se serait fait offrir par un ami (l’avocat Robert Bourgi), selon Le JDD, pour 48500 euros de vêtements entre 2012 et 2017, dont une grosse partie payée en liquide. Selon Le Monde, le seul chèque, de 13 000 euros, avait été signé par lui. C’est peu dire que le candidat LR se serait bien passé de ce scandale autour de ses costumes à quatre smic (6000 euros pièce). Cela ne le consolera pas, mais il n’est pas le premier politique à se faire remarquer avec un vêtement ou un accessoire jugé trop luxueux. La montre PatekPhilippe offerte…