ZINIO logo
ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Nieuws & Politiek
L'Express

L'Express 28 Juin 2017

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

Meer lezen
Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Groupe Express Roularta
Verschijningsfrequentie:
Weekly
SPECIAAL: Économisez 50% sur votre abonnement!
EDITIE KOPEN
€ 5,23(Incl. btw)
ABONNEREN
€ 42,70€ 21,34(Incl. btw)
26 Edities

in deze editie

3 min.
macron contre le supermarché européen

On la nomme « Europe de l’Est », ce qui est déjà un mauvais début ; il serait plus juste de parler d’« Europe centrale », ce qui réserverait le premier terme aux pays qui bordent le monde russe (pays Baltes, Biélorussie, Ukraine, Moldavie). Toujours estil que cette partie du continent est indissociable de notre destin alors même qu’elle est devenue la source de tensions depuis l’élargissement de l’UE. Ces nations au passé valeureux – qui ont notamment démontré leur force de résistance sous le joug soviétique (Budapest, en 1956, Prague, en 1968, Gdansk, en 1980…) – ont chacune recherché un modèle spécifique susceptible de concilier leur brûlant souci d’identité nationale et leur décollage économique. A la différence de la RDA, qui a pu être tirée vers le haut par la…

3 min.
code du travail : soyons ambitieux !

La confiance ne suffira jamais à relancer à elle seule l’économie. Et pourtant, que n’a-t-on pas entendu ces dernières semaines. Le niveau record atteint par le moral des ménages ; l’image, redorée, c’est vrai, de la France à l’étranger ; l’engouement des entrepreneurs pour un président ouvertement probusiness. Tout cela ne devrait-il pas permettre à l’investissement et à l’emploi de s’envoler, car, comme on l’entend ad nauseam: « La confiance, c’est l’essentiel pour l’économie »? Eh bien, ce n’est pas si simple. Historiquement, le lien entre les indices de confiance et les performances économiques réelles est tout sauf régulier, pour une raison simplissime mais que l’engouement des milieux économiques pour le nouveau président a écarté (momentanément) de leur esprit : une confiance durable ne peut être fondée que sur des réformes…

3 min.
philosophes rabougris contre technologues enchanteurs

Les philosophes du XVIIIe siècle, le siècle des Lumières, décrivaient un bel avenir, plein de promesses. Demain serait beau : plus libre, plus moderne, plus éthique. A l’inverse, les informaticiens qui sont apparus à partir de 1950 ont toujours eu la réputation d’être des geeks polarisés, considérés – parfois à tort – comme des autistes de type Asperger. A partir des années 1980, les rôles se sont inversés. Les informaticiens sont devenus porteurs d’un discours enchanteur, magnifiant les pouvoirs futurs de l’homme. Nous deviendrions immortels, nous coloniserions le cosmos, nous déchif - frerions notre cerveau. Grâce à l’intelligence artificielle, nous maîtriserions notre avenir au lieu d’être les jouets de la sélection darwinienne aveugle et incontrôlable. Les jeunes géants du numérique ont fait émerger ce discours prométhéen que l’on qualifie de…

3 min.
cessons de parler d’ “environnement”

Les mots que nous employons tous les jours veulent dire plus que le sens qu’ils ont pris aujourd’hui ; et ils continuent de charrier leurs acceptions antérieures. Aussi est-il essentiel de s’intéresser à leur généalogie, qui va bien au-delà de leur simple étymologie. Le mot « environnement », par exemple, mérite d’être analysé dans ce contexte. Il est né il y a très longtemps, au moins au XIIIe siècle, en anglais et en français, dans le sens de « circuit », de « contour ». Puis, un siècle plus tard, il désigne « ce qui entoure ». Il faut attendre la seconde moitié du XXe pour qu’il commence à indiquer « ce qui entoure l’homme ». Et plus encore pour qu’il rassemble les enjeux de la nature. Depuis lors, il est devenu…

1 min.
canicule : le pire est à venir

La récente vague de chaleur a surpris les ingénieurs de Météo France par sa précocité. « Ce type d’épisodes se produit plus couramment en juillet ou en août, mais pas au milieu du mois de juin, s’étonne Michel Schneider, de la direction de la climatologie à Toulouse. Mais, heureusement, malgré le pic du 21 juin, il ne s’est pas prolongé dans le temps.2» Pour les spécialistes, une vague de chaleur se caractérise par sa durée, son intensité (la température la plus élevée) et sa sévérité (quantité de chaleur reçue tout au long de l’épisode). Ce qui s’est produit reste pourtant cohérent avec les observations des trente dernières années liées au réchauffement climatique2: «2Nous assistons à un élargissement des périodes de vagues de chaleur qui, selon certaines projections pour la fin…

1 min.
le mot sycophante

Lors de la conférence de presse suivant sa démission du gouvernement, François Bayrou a donné un coup de pouce aux défenseurs de l’apprentissage du latin et du grec. Des notions utiles, en effet, pour comprendre la référence aux « sycophantes », vilipendés par le maire de Pau. Formé à partir des mots « figue » et « découvrir », le terme désigne les délateurs de la Grèce antique. Ou plus précisément, selon le Littré,« ceux qui dénonçaient les voleurs (ou les exportateurs, chez Plutarque) de figues dans les bois sacrés de l’Attique ». Agrégé de lettres classiques, François Bayrou n’a pas non plus perdu son latin. A propos des révélations dans l’affaire des assistants parlementaires du MoDem, il a conclu son allocution par l’expression « Is fecit cui prodest ».…