ZINIO logo
ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Nieuws & Politiek
L'Express

L'Express 31 Mai 2017

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

Meer lezen
Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Groupe Express Roularta
Verschijningsfrequentie:
Weekly
SPECIAAL: Économisez 50% sur votre abonnement!
EDITIE KOPEN
€ 5,23(Incl. btw)
ABONNEREN
€ 42,70€ 21,34(Incl. btw)
26 Edities

in deze editie

3 min.
trump, la meilleure des publicités pour l’europe

Pour tous ses alliés occidentaux, il est devenu le président dont on se méfie, le leader mondial auquel nul ne se fie, l’homme qui transforme tout en défi. En neuf jours, qui l’ont conduit de Riyad à Taormina, en passant par Jérusalem, Rome et Bruxelles, Donald Trump a fait une entrée sur la scène internationale que l’on n’oubliera pas de sitôt. Son body language, qui dépasse de loin la seule signification d’un langage corporel, constitue l’expression même de sa vision du monde : un rapport de forces permanent, soit la pire des lignes, puisqu’elle induit une suite de coups de menton – entrecoupés de quelques courbettes. La succession des dernières séquences traduit la perception très basique que le président américain a des relations diplomatiques. A Riyad, en Arabie saoudite, Donald…

3 min.
le défi spatial

L’histoire technologique et économique de l’humanité peut s’interpréter comme le résultat de la volonté des individus de lutter contre les deux grandes contraintes qui s’imposent à lui : le temps et l’espace. Notre temps sur terre est compté. Notre capacité à nous déplacer est limitée. L’homme se voulant l’être libre par excellence, il n’est pas étonnant que, depuis des milliers d’années, l’innovation ait été largement concentrée dans les domaines de la santé et des transports. Le siècle de Périclès fut celui de la première mondialisation et d’Hippocrate. Le xvIe siècle fut celui de Magellan et d’Ambroise Paré. La révolution industrielle fut celle des chemins de fer et de Pasteur. A chaque fois, il s’agit de vivre plus longtemps, de se déplacer plus vite et plus loin. Rien d’étonnant donc à…

3 min.
huxley contre huxley

Le terme « transhumanisme » remonte aux années 1950, mais sa popularisation date des années 1990, lorsque les chercheurs commencent à cerner les promesses de la convergence NBIC : les nanotechnologies (N), la biologie (B), l’informatique (I) et les sciences cognitives (intelligence artificielle et sciences du cerveau – C) progressent et convergent de façon explosive. Les transhumanistes soutiennent une vision radicale des droits de l’humain. Pour eux, un citoyen est un être autonome qui n’appartient à personne d’autre qu’à lui-même, et qui décide seul des modifications qu’il souhaite apporter à son cerveau, à son ADN ou à son corps grâce aux NBIC. Ils considèrent notamment que la maladie et le vieillissement ne sont pas une fatalité : le désir d’immortalité est au coeur de cette nouvelle religion. Le « meilleur…

3 min.
eloge de la transgression

Un ces temps de changements politiques et de surprises idéologiques, de ruptures esthétiques et de dictature de l’immédiateté, de triomphes éphémères et de gloires vaines, il est temps de comprendre que la source des réussites vraies, des avancées significatives, des vies utiles est toujours la même depuis l’aube des temps : la transgression. De fait, chacun d’entre nous s’enferme trop souvent à l’intérieur de frontières invisibles, qui conditionnent nos vies, nos conceptions de la réussite et du bonheur. Des frontières qui condamnent tout progrès, tout succès, toute nouveauté à n’être qu’une apparence, une répétition du même, à quelques variantes dérisoires près. C’est en osant transgresser les règles qu’on fait avancer la société, le savoir et l’art Ces frontières sont rationnelles quand les chercheurs s’enferment dans un paradigme scientifique fermé. Elles sont esthétiques quand…

1 min.
l’embrouille

Ils s’affichent tous avec Macron… Cherchez les intrus ! Ils ne sont pas investis par La République en marche (LREM), et pourtant, ça en a tout l’air… Nombreux sont les candidats aux législatives qui, sur leurs tracts et affiches, jouent sur l’ambiguïté de leurs liens avec Emmanuel Macron. Des ex-ministres PS, n’ayant pas de candidat LREM face à eux, entretiennent le flou avec la mention «Dmajorité présidentielleD», comme Manuel Valls, Myriam El Khomri et Marisol Touraine (qui a même zappé le logo de son parti sur ses visuels). En Isère, le socialiste Erwann Binet, pourtant opposé à un macroniste, a opté pour une photo où il serre la main au chef de l’Etat. De 20 à 30 candidats se réclamant indûment de Macron ont été recensés par ses équipes, qui préviennent…

1 min.
la rencontre

Le tsar et le jeune monarque Un tableau retient l’attention. Pour leur première rencontre, le 29 mai, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ont inauguré l’exposition Pierre le Grand, un tsar en France, 1717, au Grand Trianon, à Versailles. Parmi les 150 oeuvres présentées, l’une dépeint une scène qui, à l’époque, avait marqué les esprits : en accueillant le roi Louis XV, Pierre Ier, faisant fi du protocole, prit spontanément dans ses bras le jeune monarque, tout juste âgé de 7 ans. Un tsar et un enfant-roi? Hormis peut-être les embrassades, toute ressemblance… LOUIS XV REND VISITE À PIERRE LE GRAND À L'HÔTEL DE LESDIGUIÈRES, LE 10 MAI 1717, PAR LOUISE MARIE JEANNE HERSENT (1838).…