ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Nieuws & Politiek
L'ExpressL'Express

L'Express HS Reussir No. 43

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Groupe Express Roularta
Meer lezenkeyboard_arrow_down
SPECIAAL: Économisez 40% sur votre abonnement!
EDITIE KOPEN
€ 5,81(Incl. btw)
ABONNEREN
€ 47,40€ 28,44(Incl. btw)
26 Edities

IN DEZE EDITIE

access_time1 min.
orientation sans boussole

Une nouvelle plate-forme d’orientation postbac, nommée Parcoursup, des métiers chamboulés par le numérique, des passerelles d’une formation à l’autre mal connues : pour les parents, si bien informés soient-ils, le paysage de l’enseignement supérieur a tout d’une terre inconnue. Or, le travail d’accompagnement à l’orientation commence de plus en plus tôt, dès la classe de seconde, à un âge où les adolescents ont encore du mal à discerner leurs compétences, leurs aptitudes et leurs aspirations. La perspective d’un choix d’études, à arrêter si tôt dans la vie de son enfant, suppose de bien connaître la réalité de l’enseignement supérieur, dans toutes ses dimensions : filières, critères de sélection, compétences acquises, perspectives de recrutement… Connaître cette réalité, c’est aussi être conscient que la génération qui s’apprête à passer son bac va mener ses…

access_time1 min.
les étapes d’une démarche d’orientation

Le jeune en est l’acteur principal. C’est à lui de décider. Pour cela, il peut s’emparer du programme qui suit, établi par l’association VA réussir : ● Se poser les bonnes questions. Quelle est ma situation ? D’où est-ce que je pars ? ● Se connaître. Quels sont mes rêves ? Qu’est-ce que je veux ? Je réfléchis à mes capacités, je fais le point sur ce que je pense savoir bien faire à l’école et en dehors, et je cherche ce qui me freine. ● S’informer sur les métiers, les secteurs, les formations. J’effectue des recherches documentaires, sur Internet, pour comprendre ce qui me rapproche ou m’éloigne d’une piste métier; je repère des informations sur ce qui me motive (tâches, conditions de travail, relations). ● Se rapprocher de la réalité. Je confronte mes…

access_time9 min.
comment aider son ado à s’orienter

« J ’avais choisi un bac S pour me laisser le plus d’options possible, je voulais faire médecine, mais j’ai changé d’avis en terminale. J’étais attirée par les matières littéraires, alors j’ai intégré une classe préparatoire dans cette filière, même si les débouchés me semblaient flous. » Inès a le parcours classique de l’étudiante bonne élève et indécise. Elle s’est laissé les deux années de la prépa pour réfléchir. Elle optera finalement pour une école de commerce, Audencia BS : « Je voulais voyager et entreprendre. » « Il existedes passerell es entreles différentes filières, il faut que les parents relativisent lorsque leurs adolescents hésitent. Chaque expérience, même si elle n’est pas menée au bout, est une étape dans la construction du projet », souligne Stéphane Boulay, directeur opérationnel du service…

access_time4 min.
où réussissent les es ?

L’université offre aux bacheliers ES des formations tout à fait adaptées à leur profil. D’ailleurs, la majorité des lycéens de cette filière optent pour la fac lors de leur première inscription dans l’enseignement supérieur. L’UNIVERSITÉ Une voie tracée Les bacheliers ES forment le gros des effectifs des licences de droit et d’économie, ainsi que des filières AES (administration économique et sociale). La licence de droit nécessite, au début, une forte dose de bachotage et d’apprentissage. Elle s’adresse aux ES qui ont le goût de l’écriture, une bonne capacité de travail et de la rigueur. En licence d’économie, la formation s’appuie sur le traitement des données économiques et nécessite une bonne capacité d’analyse. Attention : avoir suivi l’option maths est recommandé pour cette filière, car cette discipline y tient une large place. La licence AES…

access_time1 min.
« je suis une bosseuse »

Prune a d’abord hésité entre le bac ES et le bac S mais « la découverte des SES [sciences économiques et sociales] m’a beaucoup plu car l’enseignement est proche de l’actualité », précise la jeune fille. L’année de terminale a bien démarré malgré un rythme d’apprentissage « plus rapide », souligne Prune. Avec 13 de moyenne au premier trimestre, elle a eu les encouragements. Sa personnalité. Prune aime apprendre et raisonner : « Je cherche toujours des éléments pour mieux maîtriser le sujet. Je suis une bosseuse. » Spontanée, elle a le contact facile : elle adore être sur le terrain. Active et créative, elle touche à différents loisirs en dehors des cours. Et elle aide un parent sur les marchés : « Cela a développé mon goût du commerce et…

access_time5 min.
où réussissent les l ?

Contrairement aux idées reçues, la littérature, l’histoire, la géographie et les langues ne sont pas les seules filières postbac ouvertes aux littéraires. Et si l’université est la voie la plus couramment empruntée par les bacheliers L, les cursus sont de plus en plus diversifiés. L’UNIVERSITÉ Un débouché naturel Comme une évidence, à l’université, les littéraires choisissent d’abord et surtout les lettres et les langues. Dans la première filière, il est possible d’étudier en licence les lettres classiques (latin, grec, littératures et langues depuis l’Antiquité), les lettres modernes (littérature des origines à nos jours, littérature comparée, langue française, langue vivante et latin) et les sciences du langage. En ce qui concerne les langues, deux voies coexistent : la licence LLCER (langues, littératures et civilisations étrangères et régionales) pour ceux qui se destinent à l’enseignement,…

help