ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Nieuws & Politiek
L'Express

L'Express No.3583

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Groupe Express Roularta
Verschijningsfrequentie:
Weekly
Meer lezen
EDITIE KOPEN
€ 5,23(Incl. btw)
ABONNEREN
€ 42,70(Incl. btw)
26 Edities

in deze editie

4 min.
courrier

Le scandale du centre du don des corps Daniel Roucous, Paris. J’ai choisi de donner mon corps au centre du don Paris-Descartes parce que je l’ai jugé utile et généreux pour la science. Et voilà que L’Express révèle, dans une enquête sérieuse et fournie, que ce centre est « un charnier au coeur de Paris » (L’Express du 27 novembre 2019). Il révèle aussi que les responsables de ce centre ont organise un trafic de cadavres, un défilé de mode et des soirées mondaines. Jeudi 27 février, des familles ont manifesté devant ce centre après avoir porté plainte à juste raison. Les cadavres de leurs proches n’ont pas servi à la science ; pis, ils ont été laissés sans sépulture pour finalement être incinérés à des fins sanitaires ! Certes, les familles…

1 min.
le suivi de l’actualité, tous les jours sur lexpress.fr

L’épidémie du coronavirus, le débat sur les retraites, la présidentielle américaine… Tous les jours, dès 6 heures du matin, sur notre site et notre application mobile, la redaction de L’Express couvre l’actualité en temps reel mais prend aussi le temps de l’approfondissement pour décrypter les grands enjeux auxquels notre société est confrontée. Si vous êtes déjà abonné à notre magazine, vous pouvez créer un compte et avoir accès à 100 % de nos contenus exclusifs. Vous pouvez aussi recevoir les notifications sur votre mobile pour être prévenu des dernières nouvelles ainsi que des informations recueillies par nos journalistes. Tous les matins, sept jours sur sept, recevez notre lettre d’information Réveil Express, avec les cinq actualités à ne pas manquer. Et bien sûr le contenu du magazine, à retrouver en intégralité…

4 min.
coronavirus : le moment de vérité

C’est un rapport comme les institutions onusiennes savent en produire : sérieux, étayé, préfacé par des personnalités éminentes, et avec un titre suffisamment alarmiste pour attire l’attention : « Un monde en danger ». Ce document, publié en septembre dernier par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ne pouvait mieux tomber : trois mois plus tard apparaissaient les premiers cas de grippe dans la ville chinoise de Wuhan. Dans la conclusion de ce premier rapport annuel sur la preparation de nos sociétés aux risques aigus d’épidémie ou de pandémie, l’OMS n’y va pas par quatre chemins : non, le monde n’est pas prêt à faire face aux situations d’urgence sanitaire, seulement un tiers des pays étant dotés des capacités requises par le règlement sanitaire international. Depuis, le coronavirus s’est emparé d’une…

4 min.
et le césar du malaise est attribué à…

« Malaisant ». Définition : qui cause un malaise, une situation d’inconfort face au comportement d’autrui. Depuis quelques mois, ce nouvel adjectif a envahi les réseaux sociaux. Pour un peu, on aurait l’impression qu’il a été spécialement inventé pour la 45e Nuit des Césars, qui s’est tenue vendredi dernier. Une cérémonie très malaisante, en effet, marquée par le départ spectaculaire d’Adèle Haenel à la suite de l’attribution du césar du meilleur réalisateur à Roman Polanski. Le port altier de la comédienne sanglée dans sa robe bleue a déjà fait le tour du monde. Point d’orgue de cette cérémonie qui ressemblait plus à un concours de vertu qu’à une célébration du 7e art, ce départ théâtralement parfait a pourtant lui aussi quelque chose de malaisant. Non pas sur le fond, bien sûr,…

2 min.
en finir avec l’influence turque ? pas si simple !

En déplacement à la mi-février à Mulhouse, Emmanuel Macron a fait de la disparition des Elco à la rentrée 2020 l’une des mesures phares de son plan contre le communautarisme – pardon, contre le séparatisme. Derrière cet acronyme énigmatique se cachent des « enseignements de langue et de culture d’origine », créés dans les années 1970 pour permettre aux enfants des travailleurs immigrés de garder le lien avec le pays de leurs parents dans la perspective d’un retour. Le temps a passé, le dispositif est resté. Devenus le symbole d’un prosélytisme jugé d’autant plus grave qu’il s’exerce à l’égard des enfants, les Elco ont été partiellement réformés par Najat Vallaud-Belkacem en 2016, mais jamais supprimés. En réalité, derrière les Elco, c’est l’ingérence de la Turquie que vise le président de la…

2 min.
en afghanistan, le mirage d’une paix durable

La fête n’aura pas duré longtemps. Deux jours après avoir signé un « accord » avec les Etats-Unis à Doha (Qatar), le 29 février, les talibans ont repris leurs combats contre les forces afghanes. Trois civils ont été tués dans la province de Khost, dans l’est du pays. Trois frères. Trois nouveaux morts qui rappellent à cette population éreintée par la guerre civile qu’une paix durable reste une chimère. Même si les Américains retirent leurs troupes, comme ils s’y sont engagés, il leur faudra convaincre le president afghan, Ashraf Ghani, de respecter un point clef de l’accord de Doha : la libération de 5 000 prisonniers talibans. C’est mal parti. En conflit ouvert avec le n° 2 du régime, Abdullah Abdullah, le chef de l’Etat afghan cherche plus à se…