ZINIO logo
ONTDEKKENBIBLIOTHEEK
Nieuws & Politiek
L'Express

L'Express No.3619

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

Meer lezen
Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Groupe Express Roularta
Verschijningsfrequentie:
Weekly
EDITIE KOPEN
€ 5,23(Incl. btw)
ABONNEREN
€ 42,70(Incl. btw)
26 Edities

in deze editie

3 min.
courrier

Résistance et constance Jean-Claude Albert, Mudaison (Hérault) Dans une des salles voûtées de la tour de Constance, à Aigues-Mortes (Gard), le visiteur curieux pourra lire le mot « résister », gravé dans la pierre en 1730 par la protestante Marie Durand. Emprisonnée durant trentehuit ans par Louis XIV, elle a toujours refusé d’abjurer sa foi. C’est à elle que j’ai pensé en achevant la lecture du magnifique article d’Anne Rosencher (L’Express n° 3618 du 5 novembre), qui s’ouvre (et se conclut) par une invite identique adressée à chacun d’entre nous : résister, au nom des droits de la conscience. Pour ce faire, l’arme absolue dans la défense de notre liberté de citoyens républicains est la souveraineté du peuple. Le droit en est, à la fois, le glaive et le bouclier. Encore faut-il…

1 min.
laïcité : l’express s’associe au site libanais daraj et à caroline fourest

L’Express est fermement engagé dans la défense de la laïcité, un concept parfois mal compris à l’étranger. A la demande conjointe de L’Express et du site libanais Daraj, l’essayiste française Caroline Fourestarédigé une« lettre » pourtenterde dissiper les malentendus, texte publié en français sur notre site et en arabe sur celui de Daraj. Lancé en 2017, ce journal en ligne libanais se distingue dans le monde arabe par ses enquêtes de haute qualité et sa capacité à aborder sans tabous tous les sujets. « Entant que démocrates arabes, nous nous sentons concernés par le débat qui agite la France autour des caricatures de Charlie Hebdo et des crimes qui ont suivi, explique son directeur, Hazem al-Amin. Pour cette raison, Daraj a senti l’urgence de demander à une voix française de…

4 min.
quatre ans pour réconcilier l’amérique

Cela n’aurait pas dû être une surprise, tant les sondages l’avaient donné gagnant depuis des mois : Joe Biden deviendra, le 20 janvier prochain, le 46e président des Etats-Unis. Et pourtant, que ce fut long, pour l’ancien vice-président de Barack Obama, qui fêtera dans quelques jours son 78e anniver jour pour jour, après sa première élection comme sénateur du Delaware, pour enfin décrocher la timbale présidentielle (après deux tentatives), mais, surtout, il aura dû affronter les menaces et les multiples tentatives dedéstabilisation d’un président sortant et mauvais perdant. Fort de ses 75 millions de voix, Joe Biden devient le président le mieux élu dans toute l’histoire des Etats-Unis. Avec sa colistière, Kamala Harris, le voilà aux portes du pouvoir dans une Amérique à feu et à sang. Le feu politique, sur lequel…

2 min.
pourquoi avoir nommé un conseil scientifique si ses avis ne sont pas écoutés ?

Le président Emmanuel Macron et son ministre de la Santé le martèlent : il n’y a pas eu de manque d’anticipation face à la reprise de l’épidémie. Il est pourtant permis d’en douter. Pour comparer la réactivité des Etats durant la première vague, la commission indépendante chargée d’évaluer la gestion de la crise en France avait retenu un indicateur : le nombre de morts par million d’habitants au moment où les mesures ont été prises dans les différents pays. L’Express a examiné les récentes décisions de couvrefeu et de reconfinement à l’aune de ce critère. Et, de fait, ces mesures ont bien été lancées plus tard en France que dans plusieurs autres pays (voir aussi le Sonar page 18). Ainsi, le reconfinement a été instauré alors que nous comptions déjà 6,3…

1 min.
europe : les anglais s’en vont, l’anglais reste

C’est un fâcheux paradoxe : alors que, depuis le Brexit, seuls Malte et l’Irlande – soit 5 des 448 millions de citoyens que compte l’Union européenne (UE) – ont encore l’anglais pour langue officielle, celui-ci triomphe plus que jamais à Bruxelles. Tel un symbole, le tout nouveau parquet européen vient de choisir cet idiome comme langue de travail. Pis encore : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, bien que germanophone et franco phone, a prononcé l’essentiel de son discours sur l’état de l’Union en anglais. Ces deux évenements constituent un sérieux revers pour le français. Certes, depuis une vingtaine d’années, notre langue nationale ne cesse de perdre des points dans les institutions des Vingt-Sept : le nombre de documents rédigés en français par la Commission, qui…

4 min.
« populisme » : les pièges d’un mot

Qu’est-ce qu’il a encore fait, celui-là ? En écoutant France Inter, l’autre matin (1), alors que l’humoriste matinale employait – au jugé – une dizaine de fois le terme « populiste » dans son billet, je me demandais, l’oreille distraite, ce qu’avait encore fait « le peuple » pour que sa racine latine vienne nourrir tant de courroux. Il était question, cette fois, du comportement aberrant de certainsfaceauCovid-19, etnotammentceluides« anti-masques ». Le diagnostic était sans appel, qui taillait un costume – en soi justifié – aux rebelles du FFP2 : il s’agissait de « populisme scientifique » etde« populismesanitaire »… Etqu’importesiunerécente enquête de la Fondation Jean-Jaurès a montré que, parmi les antimasques, les cadres et professions intellectuelles supérieures sont largement surreprésentées (36 % des personnes interrogées, pour 18 % dans…