La Revue du Vin de France No. 647

Grâce à son savoir-faire et ses experts, La Revue du Vin de France vous apporte une information riche pour connaître, choisir et déguster les bons vins, constituer votre cave et multiplier les plaisirs de la découverte.

Land:
France
Taal:
French
Uitgever:
Revue du Vin de France
Frequentie:
Monthly
€ 7,46(Incl. btw)
€ 64,05(Incl. btw)
10 Edities

in deze editie

3 min
c’était magnifique !

Ce fut assurément l’une des plus belles dégustations de l’année. Des échanges rassérénants en plein Covid. Nous redoutions que le confinement n’amollisse les âmes. Ce fut le contraire, tout le monde a répondu présent. Alexis Goujard, le plus assidu, arrivé le premier chaque matin en vélo ; Roberto Petronio entre deux Partagas ; Karine Valentin rentrée du Brésil pour l’événement ; Jean-Emmanuel Simond, prêt à quitter sa datcha normande et sa cave sympathique pour la jubilation de la découverte. Ils et elle n’ont pas manqué une séance. L’affiche le méritait : il s’agissait de goûter le meilleur des vins français élaborés en biodynamie. Fait rare, les étiquettes estampillées Demeter et Biodyvin, les deux organismes certificateurs officiels, étaient réunies côte à côte sur la table. Les grands domaines comme les plus modestes.…

revuevinfr2102_article_003_01_01
13 min
jean-baptiste lécaillon «restons dignes des terroirs que nous cultivons»

Nous avons le plaisir de déguster deux bouteilles de Cristal 1999. L’une dégorgée d’époque et la version Vinothèque, vieillie près de huit ans sur lattes puis huit ans sur pointe. Que recherchez-vous par ce long vieillissement ? Quand j’ai repris le poste de chef de cave, la cuvée Cristal vieillissait cinq ans sur lattes et aujourd’hui nous sommes à sept ans. On nous a longtemps reproché de sortir cette cuvée trop tôt, notamment Olivier Poels (membre du comité de dégustation de La RVF, ndlr). J’ai alors commencé l’expérience d’un vieillissement prolongé de Cristal avec quelques centaines de bouteilles du millésime 1995. Dans sa bouteille couchée sur lattes, grâce au phénomène d’autolyse, les lies nourrissent pleinement le champagne en gras, en intensité et en complexité aromatique. Le vieillissement se poursuit sur pointe,…

revuevinfr2102_article_008_01_01
4 min
vent de fronde contre le classement des crus bourgeois

Encore un classement bordelais devant le tribunal administratif ! Plusieurs recours ont été déposés pour contester le nouveau palmarès des 249 châteaux officialisés “Cru bourgeois” l’an passé. Au total, 56 Crus bourgeois “supérieur” et 14 “exceptionnel” avaient été distingués. Las ! Une poignée de plaignants réclament l’annulation de cette mention dorénavant quinquennale (valable jusqu’en 2025). Il est vrai que les juges girondins ont l’habitude de ces feuilletons judiciaires dans une région où les mentions ont valeur de Tables de la Loi. CINQ CONTESTATAIRES EN LICE En tête de la contestation, deux personnages bien implantés dans le Médoc. Jean Guyon, un des premiers propriétaires de la région avec six châteaux, dont le fameux Rollan de By. Et Jean-Philippe Cazaux. Moins connu des amateurs, il est négociant et propriétaire du château La Grave. Tous…

revuevinfr2102_article_014_01_01
2 min
texas : “docteur conti” est sorti de prison !

Il a fasciné l’élite des collectionneurs avant de passer de longues années à l’ombre. Rudi Kurniawan fut longtemps considéré comme un gourou en matière de vins rares, jusqu’à ce que son redoutable système de contrefaçons ne lui explose à la figure. Au cours de séances de dégustation somptueuses, il faisait goûter d’authentiques bouteilles mythiques à de riches amateurs émerveillés, puis, plus tard, leur revendait à prix stratosphériques les mêmes cuvées, mais trafiquées à la perfection. Destin hors normes que celui de ce Chinois natif d’Indonésie roulant en Lamborghini et dont la carrière a été narrée dans une production Netflix ! L’ARDOISE DU “DOCTEUR CONTI” Fin 2020, en pleine crise du Covid-19, l’affaire a très discrètement connu un nouveau rebondissement : “Docteur Conti” (son surnom à l’époque de sa gloire) a été libéré…

revuevinfr2102_article_015_01_01
4 min
l’institut pasteur arrête le vin en beaujolais

Quatre-vingt-trois ans de cohabitation entre un domaine viticole et l’institut de recherche médicale le plus célèbre du monde s’achèvent ! Fin 2020, le château des Ravatys, au pied de la colline de Brouilly, Saint-Lager, exploitation réputée en Beaujolais (28 ha de Brouilly et Côte de Brouilly), était sur le point d’être cédé par son propriétaire, l’Institut Pasteur. Juste avant Noël, la fameuse fondation confirmait à La RVF qu’une « promesse de vente » avait été signée, sans révéler encore le nom de l’acheteur (toujours inconnu au moment où nous bouclons ces pages). L’ensemble avait été mis en vente pour 6,9 millions d’euros l’été dernier auprès de l’agence spécialisée Vinea Transaction Bourgogne Beaujolais, chargée de trouver un acheteur pour cette vaste propriété de 56 hectares au total, dont 5 500 m² de…

revuevinfr2102_article_016_01_01
3 min
plageoles : le kamikaze de la lambrusque

La vigne sauvage vitis sylvestris peut-elle remplacer les porte-greffes américains ? C’est ce qu’affirme l’érudit vigneron Robert Plageoles dans son dernier livre, Vignes premières, vignes de demain (Éditions Tonnerre de l’Est). À 86 ans, voilà un demi-siècle que la figure du Gaillacois piste les lambrusques, la vigne sauvage à l’origine de nos plants actuels, dans la forêt de Grésigne (Tarn). Avec une idée en tête : comprendre comment, pendant la crise du phylloxéra, ces lianes forestières d’avant la domestication par l’humain ont résisté à l’attaque du puceron qui ravageait le vignoble. Comme tous les puristes, Robert Plageoles regrette que les porte-greffes américains, solution miracle contre le phylloxéra, aient fait disparaître la vigne franche de pied et tué la recherche sur les lambrusques. Problème, le Cathare Robert Plageoles ne rallie pas les scientifiques.…

revuevinfr2102_article_017_01_01