UTFORSKBIBLIOTEKBLADER
KATEGORIER
FREMHEVET
UTFORSKBIBLIOTEK
Kunst og arkitektur
Ideat

Ideat Mai - Juin 2018

IDEAT est un magazine lifestyle qui s'adresse à tous ceux qui trouvent leur personnalité dans toutes les formes de création. Magazine dédié au design, il met en scène les tendances pour le plus grand plaisir de ses lecteurs. Beaucoup de décoration contemporaine bien sûr, mais aussi de l'art contemporain, de la photographie, des city-guides exceptionnels des plus belle villes du monde, des hôtels incroyables, ... un magazine furieusement contemporain et résolument indispensable.

Land:
France
Språk:
French
Utgiver:
IDEAT EDITION
Les mer
KJØP UTGAVE
NOK45.02
ABONNER
NOK235.92
7 Utgaver

I denne utgaven

3 min.
id-nos contributeurs

Stevens Frémont Stevens Frémont a débuté sa carrière chez Syg ma, mais s’est intéressé très tôt à la presse lifestyle et déco. Il collabore depuis 2009 avec IDEAT. Pour ce numéro événement, il a été le témoin discret et attentif de la prise de vue de la série exclusive organisée par IDEAT avec la photographe norvégienne Anja Niemi en région parisienne(p. 248). Il est aussi le réalisateur du film retraçant ce moment de pure création (www.ideat.fr). Sabrina Silamo Diplômée en histoire de l’art et ex-rédactrice en chef adjointe d’Arts Magazine, Sabrina rend compte de l’actualité des artistes, musées et galeries (Télérama, L’Objet d’art). Elle qui nous conseille d’habitude les expos à ne pas manquer a, cette fois-ci, rencontré les fondateurs de Photo12 Galerie, à Paris (p. 210), et de The Little Black Gallery,…

4 min.
anja dans tous ses états

Les photos, c’est comme les personnes, on sait tout de suite si cela va connecter… ou pas ! La première fois que vous avez rencontré votre moitié, vous vous êtes dit : « C’est lui (ou elle), c’est sûr ! » Eh bien, pour la photo, c’est pareil ! Vous pouvez vous balader des heures dans les allées de Paris Photo ou dans les rues d’Arles, l’été, pendant les Rencontres, à un moment, vous vous arrêtez sur un tirage et vous entrez en connexion totale avec l’artiste. Immédiatement, vous comprenez ce qu’il a voulu (vous) dire… Vous entrez dans son cerveau. Tout vous plaît, ses couleurs, le graphisme, les gens photographiés, ce qu’ils dégagent, les meubles sur la photo, le format et même la tête de la galeriste qui a ce…

1 min.
id-news design

« La réussite d’une entreprise est aussi le fruit de sa rencontre avec des gens qui comprennent et parlent sa langue. Je crois que, dans la vie comme dans le travail, il y a des affinités électives ou, du moins, qu’il devrait toujours en être ainsi. »Alessandra Santi, Saba Pièces de joaillerie Le juste équilibre ? Montrer son savoir-faire sans en faire trop… Assurer le confort en restant attentif à l’évolution des usages. Provoquer l’émotion sans perdre de vue la fonctionnalité. C’est ce que la marque italienne Saba, née en 1988, parvient à faire avec brio, à travers des collections portées par l’enthousiasme d’Alessandra Santi, sa responsable de la communication, sans cesse à la recherche d’« affinités électives ». Au Salon du meuble de Milan 2017, on avait ainsi pu découvrir une…

2 min.
chez nanimarquina, la couleur du silence

Begüm Cânâ Özgür, designer de 29 ans basée à Istanbul, a d’abord étudié l’architecture d’intérieur avant de décrocher un master en design de produit à la Cranbrook Academy of Art de Bloomfield Hills, dans le Michigan – le Bauhaus de l’Amérique. Dès les années 40, les grands noms du design y ont enseigné : Eliel Saarinen, les Eames ou Florence Knoll, qui y fut étudiante. À force de tisser et de teinter – les étudiants disposaient d’un vrai atelier –, la jeune designer s’est petit à petit passionnée pour le textile. « Parmi tous les domaines étudiés en première année, comme le bois ou la céramique, le textile était mon préféré. La devise était un peu : fais les choses et pense-les après », se rappellet- elle. En 2015, Nani…

2 min.
borderline

Pour le grand public, Martin Szekely n’évoque pas grand-chose. Et pourtant, à l’instar du stylo BIC de Marcel Bich (1950) ou du tabouret Tam Tam d’Henry Massonnet (1968), le verre qu’il a dessiné pour Perrier en 1996 est devenu si populaire qu’il appartient désormais aux icônes du design industriel. En dépit de son caractère emblématique, l’objet n’a pas été retenu dans l’exposition qui consacre le designer en ce moment au musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux. Et pour cause. La quarantaine de pièces choisies se distancie des contraintes de la commande industrielle pour embrasser d’autres territoires où seule l’expérimentation conduit. « Le monde est ainsi fait qu’un résultat scientifique, vu comme une espèce de certitude au moment de son avènement, est relégué quelques années plus tard, et…

2 min.
bross, le haut des gammes

En 1988, le groupe de pop anglais Bros culmine au Top 50 avec When Will I Be Famous? (« Quand deviendrai-je célèbre ? »). Voilà bien une question que le label de design italien Bross (avec deux « s », celui-là) ne saurait reprendre à son compte ! Car ce n’est pas la célébrité que l’éditeur cherche à tout prix. Depuis sa création, en 1981, il a en revanche acquis une notoriété certaine en s’interrogeant sans cesse sur ce qu’on attendait d’une nouvelle pièce de mobilier dans une vie non pas ordinaire mais normale. Une vie où le fauteuil Nora du designer allemand Michael Schmidt, par exemple, promet sans effets de manches des lignes enveloppantes assorties d’un confort réel. Des accoudoirs légèrement inclinés, un aspect aussi protecteur que soigné, avec…