ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
Côté Paris

Côté Paris

No.74

Visites d'appartements parisiens qui font rêver, balades dans le Paris méconnu, découvertes d'adresses originales : shopping, galeries, expos, restaurants… Côté Paris vous révèle les secrets des amateurs et des initiés.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Cote Maison SAS
Frequency:
Bimonthly
$9.13
$46.51
6 Issues

in this issue

2 min
fondu enchaîné

Les collections de grès Marazzi offrent les conditions d’une réflexion sur le traitement de l’espace. Que ce soit dans le contexte d’une exigence pratique ou pour des raisons strictement esthétiques, l’application d’un même carrelage sur des sols et des murs à l’intérieur comme à l’extérieur est une option intéressante pour repenser des volumes à vivre. Visuellement, l’uniformisation d’espaces différents offre un lien de continuité naturel qui prolonge et dilate l’atmosphère. En raison de leurs caractéristiques techniques et de leur diversité de dimensions, les carreaux des collections Oltre, Alba, Carácter, Plaza, Stream, Art, Mystone… conviennent parfaitement à l’installation de ces combinaisons. Avec des grès cérame façon pierre naturelle ou imitation bois, ciment, résine, brique, marbre ou terre cuite, l’illusion est saisissante. Le beau et le pratique se déploient en ouvrant les…

2 min
fleurs de soleil

Adresses page 172…

2 min
parfum-parure

« La Collection N°5 est d’une ampleur inédite. La richesse du parfum et ses multiples aspects s’y prêtent. Et seule la maison Chanel pouvait se plier à cet exercice qui reflète un acte créatif puissant et affirmé, illustré par ce diamant exceptionnel de 55,55 carats que nous avons monté sur un chaton en forme de bouchon. Avec cette gemme spectaculaire, nous avons voulu que ce collier vive d’autant plus et diffuse sur la peau ses différentes facettes comme les effluves du parfum N°5 ». Avec cette pièce maîtresse, qui dessine le flacon du N°5, Patrice Léguereau, directeur du studio de création de la joaillerie Chanel, réalise un bijou à la dimension iconique du parfum. Quand Gabrielle Chanel imagine le N°5 avec le parfumeur Ernest Beaux en 1921, elle désire un…

4 min
biodiversité et poésie

Succession, rénovation, extrapolation. Le musée de la Chasse et de la Nature s’agrandit d’un tiers par l’aménagement de ses combles, communs aux deux hôtels de Guénégaud et de Mongelas qui le constituent. Cette montée au grenier relève du fantastique. Précédemment, le musée donnait déjà à voir un monde peuplé d’animaux aux alter ego artistiques, allant du Moyen-Âge à aujourd’hui. Dans une approche prospective, l’ancien directeur et conservateur des lieux durant vingt-trois ans, Claude d’Anthenaise invitait les artistes contemporains à dialoguer avec les collections, replaçant dans l’actualité ce vaste cabinet de curiosités. Théo Mercier, Erik Nussbicker, Mircea Cantor, Sophie Calle, Gérard Garouste… tous ont insufflé aux pièces parfois un peu poussiéreuses, peuplées de bêtes naturalisées, interrogeant par la magie de l’art, l’enjeu du vivant dans son ensemble, à l’ère de l’Anthropocène.…

5 min
architectes à la plage

Adresse page 172 « C’est un laboratoire d’expériences à ciel ouvert, un projet ouvert, comme une école sur le terrain. En pactisant avec les éléments, l’architecte construit une œuvre poétiquement forte, mais initie aussi une piste de réflexion pour une architecture durable. » Sous la forme d’un projet ludique, Tina Bloch interrogerait-elle la trace de l’homme à l’ère de l’Anthropocène? Question primordiale abordée avec malice. Elle propose aux architectes venus de tous les pays, reconnus internationalement, un retour à leurs fondamentaux, sans ordinateur ni bureau, juste des seaux, pelles et des râteaux. Et les place dans une situation inédite, à la fois libre par la dimension infinie de la page blanche et contrainte par la temporalité inexorable des éléments. « L’échelle disparaît, l’imaginaire est en marche, la photo terrienne et aérienne,…

4 min
art en grappes

1. Domaine La Courtade 2020 (bio) Une pépite de l’île de Porquerolles. L’étiquette est à l’effigie de l’Alycastre, la statue monumentale en bronze de l’artiste majorquin Miquel Barcelo placée à l’entrée de la Villa Carmignac, le centre d’art contemporain de la Fondation éponyme. Une référence à l’excellence, que l’on trouve dans la bouteille, fruit de l’assemblage de grenache, de mourvèdre et de rolle issus de sélections parcellaires parmi les plus vieilles vignes du domaine. 24,50 €. Accord : Tielle à la sétoise. 2. Roseline Prestige 2020 Depuis vingt ans, l’été venu, cette magnifique propriété des Arcs-sur-Argens, dont la chapelle reliquaire abrite une mosaïque de Chagall, un bas-relief de Giacometti et des vitraux de Bazaine, transforme ses vignes et son caveau en espace muséal. Une grande fraîcheur, de la tension, un nez superbe qui…