ZINIO logo

La Semaine Vol.17 no.18- June 4, 2021

Plus qu’un magazine dédié à la culture et au showbiz, La Semaine se démarque par son contenu varié qui rejoint tous les membres de la famille. De façon hebdomadaire, divers sujets y sont abordés : la beauté, la santé, la mode, les recettes, l’alimentation, les jeux et plus encore.

Country:
Canada
Language:
French
Publisher:
TVA Publications Inc.
Frequency:
Weekly
$5.61
$123.67
52 Issues

in this issue

5 min
des nouvelles de son amoureuse

Le 18 mai dernier, sur ses réseaux sociaux, Wilfred LeBouthillier a souligné la fin des traitements de radiothérapie pour sa copine, la comédienne Jézabel Drolet. «Elle a surmonté les étapes les unes après les autres comme une guerrière. Malgré les craintes et la peur, elle a toujours su garder le cap sur la petite lumière qu’il y avait au bout du chemin. Je suis fier d’elle.» À la fin de 2020, Jézabel avait elle-même révélé souffrir d’un cancer du sein. Elle a d’abord subi une opération en février dernier. Elle entreprendra sous peu des traitements en hormonothérapie. Gilbert Comtois s’est éteint Le comédien Gilbert Comtois est mort le 19 mai dernier, à l’âge de 83 ans. Actif depuis des décennies tant à la télé qu’au théâtre et au ciné ma, il avait récemment…

f0004-03
3 min
les coulisses du palais

Béatrice d’York Enceinte de son premier enfant! Et de 12! La reine sera arrièregrand-mère pour la 12e fois. En effet, la princesse Béatrice d’York — la fille du prince Andrew et de Sarah Ferguson — vient d’annoncer qu’elle était enceinte de son premier enfant. Rappelons que la princesse royale a épousé Edoardo Mapelli Mozzi il y a 10 mois, le 17 juillet 2020. La reine, qui a été informée de la grossesse avant l’annonce officielle, se dit ravie. S’il s’agit du premier enfant de la jeune femme de 32 ans, son mari est déjà père d’un petit garçon, Christopher, né d’une union précédente en 2016. Le bébé est attendu vers la fin de l’automne. Qui dit bébé royal, dit prédictions sur le prénom de l’enfant à venir, et les maisons de pari britanniques se…

f0006-03
3 min
au jour le jour

Elle n’était pas nécessaire, vraiment pas. Mais j’ai quand même tiré quelques constats de la pandémie. Par exemple, je pensais maîtriser assez bien le lâcher-prise dans ma vie; ce n’était pas le cas. On est sans doute quelques-uns à l’avoir constaté. Il faut dire qu’il y avait de quoi s’inquiéter. À certains moments, surtout durant les flambées de décès et de nouveaux cas de covid, on se projetait beaucoup vers l’avenir, qui nous apparaissait assez angoissant. La pandémie m’a aussi fait prendre conscience qu’on planifiait beaucoup nos vies. On en avait perdu le contrôle. Ça nous a pesé, de ne pas savoir ce qui allait se passer. Nous étions en territoire inconnu, à la grandeur de la planète, sans savoir quand ça irait mieux. On ne pouvait rien organiser ou prévoir.…

f0007-01
11 min
« j’espère me pardonner »

Annie-Soleil, ton horaire professionnel est-il toujours bien chargé? Oui, je suis à Salut Bonjour les vendredis, samedis et dimanches. Je suis aussi à Culture Club aux côtés de René Homier-Roy à la radio de Radio-Canada. J’anime aussi le balado District 31, tout le monde au poste! produit par Fabienne Larouche sur la plateforme OHdio. Je me trouve tellement chanceuse de travailler et d’être aussi active! J’ai aussi travaillé à un documentaire qui sera présenté sous peu. Un documentaire, semble-t-il, en lien avec ton amour pour les personnes âgées? Oui, c’est un documentaire d’une heure qui s’appelle La dernière maison. Ça fait plus de quatre ans que j’y travaille. J’essaie d’apporter des solutions et de l’espoir aux personnes âgées et à leur famille. J’ai eu l’idée de ce projet lorsque ma grand-mère a dû…

f0008-01
6 min
« avec l’arrivée d’èva, j’ai appris à déléguer»

Julie, vos derniers mois ont été occupés. Oui, j’ai tourné Elle a dit oui, présentée à ELLE Fictions, qui est la première production de la chaîne. J’anime ce talk-show, c’est un nouveau rôle pour moi qui suis comédienne. Je suis retournée au travail rapidement, mais c’est tellement un beau défi que j’étais heureuse de le relever. Ça met de la lumière dans ce qu’on vit. Et huit semaines après la naissance d’Èva (en novembre 2020), j’ai animé le variété 28 jours ensemble. C’était un retour rapide, mais j’ai vécu pire avec Sam… Vous maintenez le rythme d’une athlète olympique… J’essaie de me garder en forme, de garder la maison propre, de travailler… Pascal aussi. Il lui arrive de me demander pourquoi nous sommes fatigués… (rires) Èva est un bébé super facile. Avec Sam…

f0014-01
6 min
les deux complices se confient!

Livia, comment est-ce de travailler avec votre père? Livia: On a chacun notre personnalité, ce n’est pas toujours évident, mais c’est agréable d’œuvrer à un projet ensemble. On a du plaisir et on est dans une zone de confort. C’est une chance d’être aussi complice avec lui? L.: Vraiment! Depuis qu’on travaille ensemble, on a appris à mieux gérer notre relation. On n’a pas le choix! On sait mieux comment se parler et comment s’y prendre l’un envers l’autre. Ç’a été un plus, mais ça nous a pris du temps avant d’en arriver là où on en est. Les gens sont tous au courant de la vie compliquée de Maxim Martin! (rires) Mon père a commencé à être sobre quand j’avais environ 10 ans. C’est à partir de ce moment qu’on…

f0018-01