EXPLOREMY LIBRARY
Crafts
Ferrovissime

Ferrovissime No. 96

Une documentation technique béton, une dimension historique essentielle, des photos de haute qualité et une mise en page adaptée pour les mettre en valeur, c'est Ferrovissime, le magazine mensuel de ceux qui aiment les trains.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
LR Presse
Read More
BUY ISSUE
US$1.06
SUBSCRIBE
US$37.54
6 Issues

in this issue

1 min.
quand l’actualité se réfère à l’histoire

Cette fin d’année est marquée par le centenaire de l’Armistice de 1918. Pour les ferroviphiles, le mot Armistice évoque les locomotives que l’Allemagne a remises à la France au titre des dommages de guerre. La dotation n’était pas symbolique, puisque près de 70 types différents de machines sont attribués aux grands réseaux. Et nous ne prenons pas en compte les locomotives qui, comme les 1-232 TC, sont des machines acquises au cours de la période où les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de Moselle étaient rattachés à l’Empire allemand. Avant la seconde guerre mondiale, le parc « Armistice 1918 » est partagé entre tous les grands réseaux puis régions de la SNCF. Mais seules les plus grandes séries passeront le cap des années 1940. Elles sont alors, pour la plupart,…

1 min.
des machines françaises en hongrie

Pour leurs 20 ans, les BB 36001 à 30 appartenant au loueur Akiem bénéficient progressivement d’une opération mi-vie réalisée dans les ateliers Alstom de Belfort (voir le reportage dans Ferrovissime n° 93). Si sept locomotives (36007, 10, 11, 12, 13, 15, 23) continuent d’être exploitées par Thello sur des trains de voyageurs France/Italie, les autres sont désormais inutilisées après leur retour du Maroc (36001 à 6 et 8) ou après leur restitution par Fret SNCF, en raison de leur impossibilité de circuler en Belgique liée à l’absence de système de sécurité valide (ERTMS ou TBL1+). Leur transformation en 36300 pour circuler en Italie n’étant pas d’actualité, des essais ont débuté le 8 juin dernier en Hongrie pour les homologuer dans ce pays équipé de caténaires 25 000 V. Les modifications nécessaires portent…

1 min.
les bb 17000 font de la résistance

La série 17000 est née en 1965 avec une forte ambition : remplacer toutes les séries de locomotives à vapeur employées entre Paris-Saint-Lazare et Le Havre. Des Pacific Etat 3-231 D et G des Batignolles engagées sur les rapides et express aux 141 R fuel de Sotteville affectées aux trains de marchandises lourds, en passant par les 3-141 TC et TD assurant l’intense trafic de banlieue. Et les BB 17000 y ont presque réussi! Seuls les rapides circulant à plus de 140 km/h leur ont échappé, à cause de leurs bogies monomoteurs à court empattement engendrant des mouvements de lacet incessants - ces fameux mouvements qui leur donneront leur surnom de « Danseuses » ! Aujourd’hui, avec 58 années de service, la série se dirige inexorablement vers la réforme définitive. Le 4…

1 min.
nouvelles régions sur les flancs des automoteurs bimodes

Depuis la reprise de la gestion de la ligne 4 de l’Est par la région Grand Est au 1 janvier 2018 est apparu, sur les flancs des rames Coradia B 85000, le logo de cette nouvelle région administrative. Dans l’immédiat, le changement se limite au logo. Mais il n’est pas impossible qu’une livrée entièrement nouvelle voie le jour par la suite. Rappelons que les B 85000 sont des automoteurs bimodes électriques + diesel. Appartenant à la famille Coradia conçue par Alstom, ces B 85000 remplacent des trains Corail sur des lignes non électrifiées. À l’ouest, c’est l’unification de la région Normandie qui impose l’adoption d’un logo unique sur l’ensemble du parc régional de matériels, en remplacement des anciennes marques « Haute-Normandie » et « Basse-Normandie ». Le nouveau logo unique est donc…

2 min.
clap de fin pour les tgv pse sur le sud-est

La fin se rapproche pour les rames TGV Sud-Est. Livrées entre 1978 et 1985 en 109 exemplaires (plus 3,5 rames postales) avec leur célèbre livrée orange, elles ont bénéficié d’une première modernisation entre 1994 et 2001 pour se mettre au niveau des TGV Duplex (vitesse portée à 300 km/h, nouveaux aménagements intérieurs, livrée Atlantique). Pour leurs 30 ans, un tiers du parc bénéficie d’une seconde rénovation (nouveaux sièges, livrée Carmillon), tandis que les autres rames sont progressivement radiées entre 2012 et 2017. Le parc résiduel est partagé entre l’axe Nord (19 rames, ex-Rénov2 : 1, 3, 4, 6, 7, 8, 9, 12, 13, 14, 17, 19, 23, 31, 39, 40, 41, 42, 60) et l’axe Sud-Est (15 rames, ex-Rénov1 : 2, 5, 11, 15, 16, 18, 20, 21, 24, 25,…

1 min.
une tranche de bb 7200 condamnée à disparaître

Parmi les 240 BB 7200 livrées entre 1976 et 1985, 68 unités sont équipées d’origine pour la circulation en UM avec un rapport de réduction de 2,807 limitant leur vitesse à 100 km/h. Livrées en 1981-82 et affectées à Villeneuve, les BB 7343 à 7380 permettent d’augmenter les tonnages remorqués sur l’axe Villeneuve/Miramas par Limoges ou Lyon. Les bons résultats obtenus conduisent à commander les BB 7411 à 7440 qui apparaissent en 1984-85. Ces 30 locomotives bénéficient d’évolutions techniques, avec le freinage par récupération, la commande des circuits de traction par microprocesseur et de nouveaux hacheurs de courant. Basées à Chambéry, elles sont spécialisées au trafic France/Italie entre Dijon et Modane, où elles peuvent monter 1 600 t sur les rampes de la Maurienne, soit 200 t de plus que…