EXPLORARBIBLIOTECA
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Famosos & Celebridades
Images du mondeImages du monde

Images du monde

No.67

Tout le luxe, le meilleur de l’art de vivre, les secrets des demeures et jardins exceptionnels, IDM est LE magazine qui vous invite à voyager dans un monde de rêve mêlant passion, héritage et histoire. IDM est votre rendez-vous privilégié. Un moment de bonheur, à chaque fois unique et surprenant.

País:
France
Língua:
French
Editora:
Groupe Express Roularta
Ler Maiskeyboard_arrow_down

NESTA EDIÇÃO

access_time1 minutos
idm patrimoine édito

Connaissez-vous l’église Saint-Pierre de Montmartre ou l’église Saint-Julien-le-Pauvre dans le 5e arrondissement ? La première a été construite en 1134 à la demande de LouisVI le Gros. Les travaux de la deuxième ont débuté vers 1160 sous le règne de Louis VII. L’une et l’autre sont les deux plus anciennes églises de Paris. Saviez-vous que les thermes de Cluny, même si leur construction date de l’époque romaine, ont connu leur heure de gloire au VIIe siècle ? Ils étaient alors le palais des monarques mérovingiens. Voilà une résidence royale en plein cœur de Paris que peu d’entre nous connaissent. Avez-vous déjà fait le tour des vestiges de la muraille de Philippe Auguste ? Paris en compte encore d’énormes pans, des deux côtés de la Seine… Et avez-vous déjà pensé à…

access_time1 minutos
lee radziwill

Le décor d’une légende Elle fut l’un des symboles de l’Amérique sophistiquée et élégante. Aussi à l’aise à Paris qu’à New York, les deux villes où elle avait un appartement, Lee Bouvier Radziwil (ici avec sa fille Anna Christina) était, encore plus que sa célèbre sœur Jackie, un trait d’union entre la France et l’Amérique. Cultivée, indépendante, dotée d’un goût très sûr, elle n’hésitait jamais à affirmer ses idées. Quitte à choquer : «J’abhorre ce concept très américain de changer radicalement de décor tous les quatre ou cinq ans en faisant le vide autour de soi. Si j’achète un objet, j’espère bien le garder toujours. » Au mois d’octobre, Christie’s dispersera donc ses « objets » de toutes tendances et catégories. Tableaux, meubles mais aussi bijoux, souvenirs, photos. © CECIL BEATON/CONDE NAST…

access_time1 minutos
ieoh ming pei

La collection d’un architecte Son épouse, Eileen, est morte au mois de juin 2014. Ieoh Ming Pei lui a survécu cinq années puisqu’il nous a quittés le 16 mai dernier. Suite au décès du célèbre architecte, l’impressionnante collection de tableaux du couple sera dispersée par Christie’s lors d’une série de ventes. New York et Hong Kong en novembre, pour les œuvres contemporaines, impressionnistes et asiatiques. Paris au mois de décembre pour d’autres œuvres contemporaines. Parmi les grands noms inscrits au catalogue : Alberto Giacometti, Henry Moore, Zao Wou-Ki, Willem de Kooning et Jean Dubuffet.…

access_time3 minutos
« a vanity affair»

Amours précieuses Chez Van Cleef & Arpels, on appelle cela une minaudière. En anglais, elles sont surnommées « vanity cases » ou « boîtes à vanité ». D’une manière générale on peut les désigner sous le nom de boîtes précieuses ou nécessaires. Soixante-quinze d’entre elles sont exposées chez Christie’s à Paris jusqu’au 16 septembre. Il s’agit d’une petite partie d’une collection qui comprend en tout 160 numéros. Toutes ces boîtes sont signées par les plus grands joailliers du monde, Cartier, Van Cleef, Lacloche, Boucheron, Tiffany’s. En outre, elles racontent une fabuleuse histoire d’amour, celle d’un couple qui souhaite rester anonyme. Depuis des décennies, mari et femme s’offrent réciproquement ces « vanity cases » dont certaines ont des provenances illustres comme la duchesse de Talleyrand, née Anna Gould, madame Paul Mellon ou…

access_time2 minutos
un maharadjah art déco

Nous sommes à la fin des années 1920 et un jeune prince indien, le maharadjah d’Indore, poursuit ses études à Oxford. Les diplomates britanniques, qui surveillent toujours de très près les souverains qui séjournent en Albion, ont négligé un détail. Un précepteur francophone, Marcel Hardy, a été nommé pour l’aider à parfaire son occidentalisation. Grâce à lui, le maharadjah découvre l’Art déco. Le dépouillement de ces lignes droites, la sobriété des matières, métal, verre, miroir, vont le séduire et il choisit de se faire construire un fabuleux palais Art déco: le Manik Bagh. Eileen Gray, Le Corbusier signent une partie du mobilier. Eckhart Muthesius est chargé des plans. Le palais est inauguré en 1933. Hélas, la vie privée du maharadjah n’est pas simple… Sa première épouse meurt à l’âge de…

access_time1 minutos
saint-germain-des-prés

Le goût parisien L’appartement est situé au cœur de Saint-Germain-des-Près et le collectionneur qui l’habite en a fait un temple du goût parisien au XXe siècle. Les moutons sont signés Claude et François-Xavier Lalanne. Les miroirs sont de Line Vautrin. Vingt-deux meubles acquis à la galerie Gladys Mougin ont été produits à exemplaire unique par André Dubreuil. Même l’orfèvrerie est parisienne puisque la collection comprend 52 vases, coupes, bijoux portant le poinçon de Jean Després. La pièce la plus remarquable est peut-être cette ménagère au modèle Écusson qui est datée de 1930. L’ensemble sera dispersé par Sotheby’s à Paris, le 25 septembre. Saint-Germain-des-Prés: Un goût pour le XXe siècle, Sotheby’s, à Paris, exposition les 20, 21, 23 et 24 septembre, vente le 25 septembre. ©SOTHEBY’S/ARTDIGITAL STUDIO, ADAGP, PARIS, 2019…

help