EXPLORARBIBLIOTECA
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Notícias & Política
L'ExpressL'Express

L'Express No.3555

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

País:
France
Língua:
French
Editora:
Groupe Express Roularta
Ler Maiskeyboard_arrow_down
COMPRAR EDIÇÃO
5,09 €(IVA Incl.)
ASSINATURA
41,52 €(IVA Incl.)
26 Edições

NESTA EDIÇÃO

access_time2 minutos
un g7 contre les inégalités

L’égalité, une passion française. La France, qui préside le G7 en 2019 et qui s’apprête à accueillir son sommet, à Biarritz, du 24 au 26 août, a dédié son mandat à la lutte contre les inégalités. Leur accroissement est un sujet que les puissants de la planète évoquent avec de plus en plus d’inquiétude. En effet, la mondialisation n’a pas réparti équitablement ses fruits. Certes, elle a permis de faire reculer l’extrême pauvreté: 10,7 % de la population mondiale vit aujourd’hui avec moins de 1,90 dollar par jour, contre 42,2 % il y a trente ans. Mais, en parallèle, la croissance a été d’une générosité sans pareille pour les plus riches. Ce que décrit clairement la fameuse courbe de l’éléphant, élaborée par la Banque mondiale à partir des données de…

access_time1 minutos
on en parle

A quoi sert le G7? Lancée en 1975 après le premier choc pétrolier, la réunion des pays alors les plus riches du globe (France, Grande-Bretagne, Allemagne, Canada, Italie, Japon et Etats-Unis) a pour but d’échanger sur les politiques économiques, mais a vite pris un tour diplomatique. Souvent contesté, ce rendez-vous est considéré, à l’ère Trump, comme un des moyens de sauvegarder le multilatéralisme. Pourquoi Biarritz? Le pays qui préside le G7 pour l’année organise le sommet. Depuis les heurts avec des altermondialistes à Gênes, en 2001, la rencontre se déroule dans un lieu plus facile à sécuriser qu’une grande ville. Et la Russie? Invitée à rejoindre le groupe à la chute de l’URSS, elle en a été exclue en 2014 après l’annexion de la Crimée. Les tentatives de réintégration de ce partenaire géopolitique de poids…

access_time3 minutos
les exclusifs

Protection controversée La présidente de la cour d’assises de Versailles, agressée à son domicile en juin 2019, a repris le travail moins d’un mois plus tard, comme L’Express l’a révélé, et bénéficie depuis d’une protection policière. Petit souci: selon nos informations, son escorte a été prélevée sur le contingent de la section antiterroriste de Paris. Un « scandale », résume un syndicaliste: « On a déshabillé un magistrat pour en rhabiller un autre, on n’a fait que déplacer le problème. » Contactée, la Place Beauvau n’a pas souhaité réagir. B. F. Soupçons de fuites à la DGSI Un livre publié fin avril 2019, titré Les Guerres de l’ombre de la DGSI (Nouveau Monde Ed.), fait l’objet d’une enquête du service de sécurité interne de la DGSI. Objectif: tenter de vérifier si, parmi les…

access_time3 minutos
le tour du monde revue de presse

Incertitude atomique The Economist (17 août) s’inquiète de la nouvelle doctrine nucléaire prônée par Elizabeth Warren, l’une des candidates démocrates les plus en vue pour les présidentielles américaines de 2020. Elle propose d’inscrire dans la loi le « No First Use »: l’Amérique n’usera jamais de l’arme atomique à moins d’être attaquée en premier. Or l’incertitude sur le recours américain au nucléaire contribue, selon l’éditorial, à la stabilité mondiale. Renoncer à cette ambiguïté encouragerait la prolifération: des pays comme la Corée du Sud seraient tentés de se doter de la bombe. L’article condamne toutefois aussi la doctrine de Trump, menaçant de répondre à une « attaque stratégique non nucléaire significative » par l’arme atomique. L’information en « Chinafrique » On entend beaucoup parler des grands projets industriels chinois en Afrique; mais on oublie…

access_time1 minutos
bras de fer entre free et altice

Depuis de longs mois, un conflit oppose les groupes Altice et Iliad au sujet de la rémunération pour la diffusion des chaînes du groupe de Patrick Drahi (BFMTV, RMC Découverte et RMC Story) sur les box de Free. Comme ses rivaux TF1 et M6, qui ont négocié ces dix-huit derniers mois des accords avec les fournisseurs d’accès à Internet en échange de la diffusion de leurs chaînes, Altice (qui détient 49 % de L’Express) veut désormais être rémunéré par Free. Ce dernier rechigne car il voudrait deux contrats distincts pour le direct et les services délinéarisés (replay, vidéo à la demande…). Lassé des atermoiements du groupe de Xavier Niel, Altice avait déjà, en avril, coupé brièvement le signal à Free, qui avait été forcé de cesser la diffusion vers ses…

access_time1 minutos
novak djokovic, la religion chevillée au court

Plus célèbre pour ses revers sur terre battue que pour ses opinions religieuses, Novak Djokovic est, on le sait peu, un homme très pieux. Le tennisman serbe de 32 ans l’avait pourtant déclaré en 2011: « Avant d’être sportif, je suis chrétien orthodoxe. » Si bien que l’ex-n°1 mondial, qui finance la rénovation de monastères dans son pays, vole aujourd’hui à la rescousse de la chapelle serbe de la Dormition, à Nice (Alpes-Maritimes). Il aurait craqué devant cette modeste bâtisse en péril, sise dans l’ancienne cave à charbon d’un immeuble de la rue Fodéré. « C’est une église très spéciale, écrivait-il peu avant Noël 2018, sur Instagram, où les familles serbes se réunissent et partagent des moments merveilleux. » Mais la propriétaire a trépassé et les six héritiers veulent tout…

help