Ciência
Science & Vie

Science & Vie

Special No. 51

Premier magazine européen de diffusion de la science, Science & Vie consacre en réalité plus de 120 pages chaque mois à analyser et à décrypter les principales avancées de la connaissance. Dans notre monde formidablement riche en mutations les progrès scientifiques jouent plus que jamais un rôle de premier plan. A l'écoute de tout ce qui se découvre, s'invente, se discute, se construit, nos journalistes scientifiques mettent tout leur talent de vulgarisateurs au service de nos 3 millions de lecteurs qui souhaitent mieux comprendre et anticiper les transformations de la vie par la science. Nos articles sont abondamment illustrés, clairs, nets et précis.

País:
France
Língua:
French
Editora:
Reworld Media Magazines
Periodicidade:
Monthly
Ler Mais
COMPRAR EDIÇÃO
3,84 €(IVA Incl.)
ASSINATURA
32,17 €(IVA Incl.)
12 Edições

nesta edição

2 minutos
cent mille milliards d’étoiles

Il y a quelque chose des Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau dans le ciel que les astronomes explorent, dans le silence de leurs observatoires plongés dans la nuit. Une simple variation, sur quelques mots, sur quelques astres, mais une variation infinie, ou presque. Planète, étoile, amas, nébuleuse, galaxie, et puis Univers et trou noir, sept mots suffisent pour évoquer le monde, pour raconter le ciel. Mais comme le recueil de Queneau, jamais personne ne viendra à bout du livre Univers. La gravitation, la fusion et la fission nucléaires, la lumière et le magnétisme, ces liants invisibles entre les atomes et les astres, la rime cosmique, pourrait-on dire, nous offrent cent mille milliards et plus, une infinité peut-être, de mondes, de paysages, de ciels, à contempler là-haut. C’est l’objectif…

18 minutos
l’astronomie à son apogée

Le Soleil vient de se coucher sur l’immense plateforme battue par un vent glacial. Panoramique à 360°: le désert absolu avec, pour accrocher le regard, loin vers l’est, la ligne infinie des Andes, ses montagnes au dos rond, ses volcans aux altitudes stratosphériques. Vers l’ouest, d’où vient le vent qui fait chanter les câbles métalliques du mât météo, une mer de nuages éternelle cache l’océan Pacifique, que le Very Large Telescope (VLT), hautain, domine de plus de 2 400 m. C’est là, au sommet du Cerro Paranal, au coeur du désert d’Atacama, que se trouve le plus grand observatoire du monde. La plus grande concentration de télescopes. La plus grande usine astronomique. L’unité de richesse, ici, ce n’est pas l’or ou le cuivre, mais le photon, précieuse particule de lumière…

1 minutos
l’invisible photographié

C’est le grand paradoxe: l’immense majorité des myriades d’étoiles rassemblées en nuées colorées et des galaxies lointaines enlacées dans d’immobiles ballets cosmiques captées par les télescopes… personne ne les as jamais vues, personne ne les verra jamais. Bien sûr, elles sont invisibles à l’oeil nu. La plupart sont même invisibles dans des télescopes d’amateur. Mais surtout, les télescopes géants contemporains ne permettent pas de les observer, comme jadis, l’oeil collé à l’oculaire… Même si d’aventure – et c’est arrivé – un astronome jetait un oeil au foyer d’un télescope géant contemporain, il ne verrait que très peu des astres qui habitent ces pages. La faute au cerveau humain, qui “rafraîchit” les images que l’oeil perçoit environ 24 fois par seconde, ce qui explique la fréquence de prise de vues de…

2 minutos
trois étoiles voisines… et deux planètes!

On a longtemps cru que c’était elle, la soeur du Soleil, la plus proche étoile, brillant haut dans le ciel austral au beau milieu de la Voie lactée, non loin de la mythique Croix du Sud: Alpha du Centaure, troisième plus brillante étoile du ciel… Mais les astronomes, en contemplant le ciel austral avec les toutes premières lunettes astronomiques, découvrirent, dès 1689, que cette étoile est en réalité… double! Ce sont deux astres qui brillent là-bas, à 4,36 annéeslumière de chez nous: Rigil Kentaurus et Toliman. Deux étoiles assez semblables au Soleil, éloignées de 2,6 milliards de kilomètres, qui se sont fait voler la vedette, en 1915, par une autre, bien plus discrète et invisible à l’oeil nu, mais qui a pris le titre et le nom d’étoile la plus…

1 minutos
une premiere exoplanète en vrai

Impossible. En théorie, l’observation directe de planètes tournant autour d’autres étoiles que le Soleil, et situées des millions de fois plus loin que nos Mars, Jupiter ou Neptune, semblait impossible. Des 4 000 exoplanètes actuellement répertoriées, on ne distingue, à distance, que l’influence gravitationnelle ou les minuscules éclipses qu’elles provoquent sur leurs étoiles… Qu’on en juge: comment voir ou photographier des astres plusieurs milliards de fois moins brillants que leur étoile, et littéralement collés à elle? Imagine-t-on distinguer une luciole posée à côté d’un phare éloigné de 100 km? Pourtant, les astronomes ont réussi l’impensable: en 2004, avec le Very Large Telescope européen, ils ont photographié l’éclat de 2M1207 b, une jeune et chaude planète tournant autour d’une minuscule et pâle naine brune. Pour réaliser cet exploit, il a fallu…

3 minutos
six autres mondes

UN GRUMEAU DANS UN DISQUE DE POUSSIÈRE Depuis la découverte, en 1995, de la toute première exoplanète, c’est une véritable course qui s’est engagée entre les plus puissants télescopes du monde. Cette planète géante, photographiée dès 2003 avec le Very Large Telescope (VLT), n’a été détectée dans les données qu’en 2008. Mais son existence était soupçonnée depuis des années. Car l’étoile Beta Pictoris, située à 63 annéeslumière de la Terre, est entourée d’un disque de poussières, riche en comètes et en astéroïdes… Alors pourquoi pas des planètes? UNE GÉANTE BRÛLANTE C’est une planète monstrueuse, une dizaine de fois plus massive que Jupiter et portée à une température de 1 200 °C. Presque une étoile! HIP 65426 b, découverte avec le VLT, se trouve à 36 années-lumière de chez nous, et tourne autour d’un…