СТАТЬИБИБЛИОТЕКА
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Искусство и архитектура
L'Officiel ArtL'Officiel Art

L'Officiel Art Juin 2016

Un voyage contemporain à travers une série de rencontres exceptionnelles se nourrissant d’autres pratiques culturelles (mode, design, architecture, lifestyle, cinéma, musique). L’Officiel Art ouvre ses pages en grand écran aux peintres, sculpteurs, photographes, architectes, designers, vidéastes, performers et à tous ceux qui les accompagnent dans cet élan. L’Art comme un style de vie et la vie comme art de vivre à fond son époque.

Страна:
France
Язык:
French
Издатель:
Les Editions Jalou
Читать большеkeyboard_arrow_down
ПОДПИСАТЬСЯ
1 583,45 ₽
4 Номера(ов)

В ЭТОМ НОМЕРЕ

access_time1 мин.
anatomie d’une couverture

“La couverture est une étude pour un projet en cours, un portrait d’Eminem en Slim Shady par moi-même. L’œuvre est un mélange d’images trouvées et d’images prises à l’aide d’un téléphone portable.” Alex Da Corte Alex Da Corte, Dead Roses, 2016, collage numérique. “J’ai voulu en savoir plus et m’impliquer dans ce qui se passait en Grèce. Les informations que j’avais étaient éloignées de ce que je savais du passé, de l’état de l’Europe aujourd’hui, de notre compréhension de la démocratie, de la dignité humaine, du comportement que l’on pourrait attendre au XXIsiècle…” Ai Weiwei, 2016.…

access_time4 мин.
é d i t o

TRAITÉ D’ANIMALITÉ A courte distance de l’attentat à double détente perpétré à l’encontre des réfugiés par une Europe prompte au déni de convictions, surgit la lancinante question du rôle de l’artiste dans la (re)construction du dialogue. Criminalité légale, donc, jouée en mode crescendo avec en acmé un “accord de la honte”. Suivant les mots d’Amnesty international. Ratifié le 18 mars dernier, entré en vigueur le 4 avril. Fin de non-recevoir. Prière d’aller mourir ailleurs. En pleine mer. Ou en Turquie, par exemple. Au faible empan déployé par des tenants d’un ordre autoproclamé – moral, religieux, social – répond la puissance évocatrice de l’œuvre. A un acte dicté par l’amnésie historique, l’opportunisme politique et la vulgarité, le créateur apporte une cinglante et pacifique réponse artistique. Incitation détournée à se souvenir ? Memento›:…

access_time4 мин.
les invités

FLORENCE DERIEUX Tour à tour commissaire au Palais de Tokyo, puis conservatrice au Musée Picasso à Antibes et au Musée des beaux-arts de Lausanne, elle devient directrice du Frac Champagne-Ardenne en 2008. Depuis 2016, elle est la nouvelle commissaire chargée de l’Art américain auprès de la Fondation Centre Pompidou installée à Los Angeles, et commissaire au Centre Pompidou. Pour L’Officiel Art, elle a interviewé Lara Schnitger, l’une des jeunes artistes dont elle avait déjà reconnu le talent et qui est exposée jusqu’en septembre à Los Angeles. ALEX DA CORTE Le jeune artiste au talent prometteur Alex da Corte, né en 1980 dans le New Jersey, est diplômé de la Yale School of Art depuis 2010. A travers ses installations à l’imagerie pop, abondant d’objets de consommation et empruntant au langage télévisuel, il joue…

access_time10 мин.
la danse des douze voiles

L’OFFICIEL ART : Dès l’inauguration de la Fondation Louis Vuitton, en 2014, Frank Gehry déclarait “Le principe de départ était de construire un bâtiment en mouvement. C’est comme un nuage, il change. L’idée que des artistes puissent intervenir entre les vitres et le bâtiment me plaît et j’espère que cela arrivera. Daniel Buren a déjà proposé de recouvrir le bâtiment, d’éliminer Frank Gehry et d’en faire le bâtiment Buren. Je pense que c’est une bonne idée.” Qu’est-ce qui vous a profondément intéressé dans ce projet et quels échanges avez-vous eus avec Frank Gehry ? DANIEL BUREN : Frank Gehry et moi sommes amis depuis le début des années 1970. Quelques mois avant l’ouverture de la Fondation Louis Vuitton, il m’a invité à réfléchir à une intervention. Je lui ai proposé de concevoir…

access_time3 мин.
le marteau et son maître

L’OFFICIEL ART : 2016 marque le dixième anniversaire de création par Sotheby’s des ventes d’art contemporain, aujourd’hui tenues à un rythme semestriel (juin et décembre). Au regard de ce laps de temps, quel constat établissez-vous en termes d’intérêt manifesté par le public ? STEFANO MORENI : Il est vrai que, même si Sotheby’s est installée en France depuis les années 1960 (notre premier bureau parisien a ouvert ses portes en 1967), ce n’est qu’avec l’ouverture du marché aux sociétés de ventes internationales entraînant la fin du monopole des commissaires-priseurs en France au tout début des années 2000 que nous avons pu commencer à organiser nos “propres” ventes aux enchères rue du Faubourg Saint-Honoré. Cela fait donc une petite quinzaine d’années que nous opérons sur le sol français, et tout juste dix…

access_time3 мин.
état de sièges

L’OFFICIEL ART : Comment situez-vous le travail de Pierre Paulin en regard de ses contemporains, et comment s’inscrit-il dans l’histoire du design du XXe siècle ? CHLOÉ PITIOT : Le travail de Pierre Paulin est partie prenante d’une histoire du design autant nationale qu’internationale. Inspiré par le design scandinave, notamment celui d’Alvar Aalto et par le design américain des Eames, Bertoia, Saarinen, son œuvre émerge, en France, dans les années 1950, à côté de celles de Marcel Gascoin, Joseph-André Motte, Michel Mortier, dans les années 1960, elle rejoint celle d’Olivier Mourgue puis suit dans les années 1970 un destin singulier à travers la première expérience de design global en France par l’intermédiaire de son agence ADSA. Dans les années 1980, il choisit le retour à l’ordre et au classicisme, à la…

help