La revue des Montres No. 258

Voilà plus de dix-sept ans que ce mensuel présente toutes les nouveautés horlogères mais aussi de nombreuses sagas de marques ou l’histoire des modèles emblématiques. La Revue des Montres, référence incontournable des passionnés d’horlogerie comme des professionnels, est le leader de la presse spécialisée horlogère française.

Страна:
France
Язык:
French
Издатель:
Les Editions Jalou
Периодичность:
Bimonthly
380,42 ₽
1 692,87 ₽
5 Выпуск(ов)

в этом номере

1 мин.
zoom sur watches & wonders

Contrairement aux prévisions les plus optimistes, la crise sanitaire perdure, particulièrement en Europe. D’où l’annulation des salons horlogers suisses de début d’année sous la forme physique à laquelle les participants étaient habitués ces trente dernières années – à l’exception de 2020. Cette année encore, le salon Watches & Wonders ne se déroulera donc pas dans les halles de Palexpo, à Genève, mais prendra la forme d’un happening digital regroupant une petite quarantaine de marques, auxquelles on peut ajouter une dizaine d’indépendants qui organiseront un événement à la même période. À cette occasion, les exposants présenteront leurs dernières productions aux divers acteurs du marché, dans un contexte non encore stabilisé. Dans ce numéro de La Revue des Montres, vous pourrez découvrir une interview d’Emmanuel Perrin, président de la Fondation de la haute horlogerie,…

5 мин.
watches & wonders l’interview

Avec plus de deux fois plus de marques participantes, avez-vous été tenté d’allonger la durée du salon ? « Lorsque nous avons décidé d’ouvrir la plateforme digitale à d’autres marques, les dates d’un salon sur sept jours, compte tenu de l’arrivée de nouveaux entrants, étaient déjà annoncées. Notre volonté était de le maintenir aux mêmes dates, qu’il soit offline ou online, pour rassembler autour de ce temps fort, les principaux acteurs de l’horlogerie et assurer ainsi la continuité des affaires commerciales. » Watches & Wonders est un salon très qualitatif. Comment le faire passer à l’écran ? « Qu’il s’agisse d’un salon physique ou d’un salon digital, les critères d’excellence sont les mêmes. Notre objectif est celui d’offrir à nos invités l’expérience inédite d’un salon digital, tout en restant fidèle à nos valeurs,…

larevdesmonfr2104_article_010_01_01
2 мин.
bâle 2021: renaissance sur fond de pandémie

L’ère Covid 19 toucherait-elle à sa fin ? C’est ce qu’espère en tout cas la communauté horlogère et joaillière. Optimistes, les professionnels du secteur s’imaginent déjà sillonner les allées des salons. Ainsi, la première édition du salon organisé par HourUniverse se tiendrait à Bâle, en Suisse, en juin-juillet 2021 – en tout cas, l’organisateur s’est engagé à maintenir son événement. Même si, au final, c’est l’évolution de la crise sanitaire qui en décidera, ce rendez-vous pourrait être la lumière au bout du tunnel. « L’été 2021 est actuellement ciblé comme la première saison du spectacle, afin de garantir qu’il puisse se dérouler dans les meilleures conditions possibles », développe un communiqué de la plateforme. Et de poursuivre : « HourUniverse reste déterminé à organiser un événement cette année dans le…

larevdesmonfr2104_article_012_01_01
2 мин.
chanel: d’un château l’autre

Châteaux Rauzan-Ségla et Canon, deux propriétés viticoles emblématiques qui appartiennent à la maison Chanel. Dans l’ouvrage D’une rive à l’autre, cinq photographes et trois écrivains se sont penchés sur ces deux propriétés emblématiques de la maison Chanel. Une forme de dialogue où « les regards de chacun retranscrivent les émotions qui courent, du château Rauzan-Ségla, rive gauche, au château Canon, rive droite, et naviguent sur l’estuaire, alliance des deux rives bordelaises », développe un communiqué. Pour précision, il s’agit de deux appellations mythiques de bordeaux : Margaux, rive gauche, et Saint-Emilion, rive droite. « Autrefois cavalières solitaires, les propriétés viticoles de la maison Chanel marchent main dans la main dans une vision commune. D’une rive à l’autre met en lumière les liens qui unissent les châteaux Rauzan-Ségla et Canon, mais aussi…

larevdesmonfr2104_article_014_01_01
2 мин.
richard mille: une cavalière dans son écurie

Devenir champion, ça prend du temps. Et dans une compétition où chaque centième compte, Flore Giraud a pris de l’avance. «J’étais déjà à cheval avant même de naître ! », dit-elle dans un communiqué. « Petite, on ne pouvait pas me sortir des écuries. Je montais à cheval, m’occupais des animaux, nettoyais les box... J’y aurais même dormi si on m’avait laissé faire ! J’ai eu mon premier poney, un Shetland, à seulement 4 ans, et commencé la compétition à 8 ans. » À seulement 24 ans, le palmarès de Flore Giraud est plutôt fourni. Plusieurs succès dans des grand prix nationaux et internationaux comme Knokke, Equitalyon, Wellington en Floride ou encore le Longines Masters Paris 2019. Une championne, une montre Forcément, de telles performances attirent l’attention. En particulier, celle de Richard…

larevdesmonfr2104_article_015_01_01
1 мин.
le français briston ouvre un nouvel écrin parisien

Déjà bien présente dans le monde, Briston poursuit son ascension. La jeune marque horlogère, créée il y a moins de dix ans par Brice Jaunet, est distribuée dans près de 1 000 points de vente, à travers 50 pays. Rien qu’en France, elle compte plus de 150 points de vente en concept-stores, HBJO ou encore Grands Magasins. Sans oublier ses boutiques en nom propre. Et deux ans après l’ouverture d’un premier espace dans le Marais, la marque a inauguré un nouvel écrin, rive gauche, dans le VIe arrondissement (31, rue du Four). Contemporain du sol au poignet Dans ce petit espace de 40 m2 , sont présentées « les différentes collections horlogères de la marque dans un esprit à la fois sport chic et convivial », développe un communiqué. Le lieu est…

larevdesmonfr2104_article_016_01_01