СТАТЬИБИБЛИОТЕКА
Культура и Литература
Les Veillées des chaumières

Les Veillées des chaumières No. 3432

Le partage, la présence, la complicité et l'amitié. Toutes ses pages sont consacrées à la lecture, à la poésie, aux histoires…

Страна:
France
Язык:
French
Издатель:
Reworld Media Magazines
Периодичность:
Weekly
Читать больше
Специальное предложение: Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: DIGITAL40
ПОДПИСАТЬСЯ
3 208,75 ₽
26 Выпуск(ов)

в этом номере

2 мин.
à la gacilly, gros plan sur l’amérique latine

Pour cette 17e édition, le festival abrite 22 expositions, accueille 29 photographes et un millier de photos ! Autant dire que les déambulations dans les rues de la cité morbihannaise seront riches en sensations. C’est tout l’espace public qui devient gratuitement espace scénique, partagé et accessible à tous. Créé en 2004 par l’actuel maire de La Gacilly, Jacques Rocher, fils de l’industriel français de la cosmétique Yves Rocher, le festival affiche un engagement environnemental sans faille. D’où sa profession de foi : « Pour vivre en harmonie avec lui-même et avec la nature, l’Homme doit entretenir une relation durable avec la Terre.» Combien de grands noms de la photographie ont déjà vu leurs œuvres accrochées dans les petites rues du village? Raymond Depardon, Sarah Moon, Jacques Henri Lartigue, Yann Arthus-Bertrand, Elliott…

8 мин.
girault de prangey pionnier de la photographie

En 2003, chez Christie’s, à Londres, une photographie du temple de Jupiter à Athènes, prise en 1842, devient la photographie la plus chère de l’Histoire en atteignant la somme d’un million de dollars ! Si de nos jours ce daguerréotype ne figure plus dans la liste des 10 tirages les plus onéreux, d’autres du même auteur sont conservés dans les plus prestigieuses collections institutionnelles : la Bibliothèque nationale de France à Paris, l’université d’Austin au Texas ou le Louvre Abu Dhabi. On trouve, parmi les 130 œuvres majeures qui constituent la collection permanente du Louvre des sables, la plus ancienne photographie connue d’une femme voilée: Ayoucha, datée de 1843. Comme le temple de Jupiter à Athènes, prise l’année d’avant, elle est signée d’un certain Joseph-Philibert Girault de Prangey. Un nom…

18 мин.
mon grand-père, ce héros

Les coudes appuyés sur le rebord de la fenêtre ouverte, pipe vissée au coin de la bouche, le vieil homme contemplait d’un air rêveur la lune trônant au milieu du ciel étoilé. Ses rayons nimbaient les feuilles des arbres fruitiers du jardin d’une apaisante lumière argentée quelque peu irréelle. Le chant des grillons interrompait avec la régularité d’un métronome le silence nocturne. Une douce sérénité se lova au creux de la poitrine du vieillard. Il aimait le calme de ces soirées d’été, lorsque le soleil flamboyant déclinait progressivement et que les battements de la vie ralentissaient leur rythme. Il aimait le parfum de l’herbe et de la terre qui embaumait l’air. Un parfum dont il emplissait ses poumons avec un plaisir toujours renouvelé: il le laissait circuler dans tout son…

5 мин.
l’appel du 18 juin l’onde de choc de la résistance

Londres, le 18 juin 1940, en fin d’après-midi. Accompagné de son officier d’ordonnance, Geoffroy de Courcel, le général Charles de Gaulle descend d’un taxi. Sur le seuil de la Broadcasting House, le directeur de la BBC accueille les deux militaires. Puis les hommes gagnent le quatrième étage du bâtiment. Le patron de la station et le lieutenant de Courcel s’installent dans un petit salon, d’où ils pourront entendre l’allocution. Elizabeth Barker, une assistante de la BBC, conduit le général jusqu’au studio. Il s’approche de la table, retire ses gants blancs, puis les pose dans son képi. Apparemment impassible, il s’assied. Après lui avoir demandé un essai de voix, le speaker lui fait signe. L’une des plus importantes pages de notre Histoire est sur le point de s’écrire. Quatre jours qui changent…

7 мин.
isabelle le bourgeois : « j’aime profondément l’être humain »

Elle travaillait dans le domaine des assurances lorsqu’elle a eu une révélation le jour de Pâques 1981. Alors qu’Isabelle Le Bourgeois part acheter des croissants et du pain frais pour sa famille et ses amis, elle pénètre par hasard dans une petite église. Dix-sept ans après avoir déserté volontairement la religion catholique, elle décide de devenir religieuse. Treize ans plus tard, elle relève un nouveau défi : accepter le poste d’aumônier de la prison de Fleury-Mérogis, dans l’Essonne. Une expérience au cours de laquelle elle rencontre le Dieu des abîmes, sujet de son dernier livre. Avec beaucoup de bienveillance et d’humour, elle a accepté de répondre à nos questions. Les Veillées des Chaumières: Vous avez un parcours de vie atypique. Comment passe-t-on des assurances à la religion ? Isabelle Le Bourgeois : Je…

6 мин.
le cadeau

Aujourd’hui, 23 décembre, Marthe est revenue, à la nuit tombée. Entre elle et moi, c’était prévu depuis qu’elle avait quitté la place, et je l’attendais avec impatience. Notre scénario était prêt. Elle a sorti de son sac à main une belle édition numérotée, la plus rare de sa collection. Puis elle a mis une lettre avant la page de garde et enveloppé le tout dans un papier cadeau élégant et discret. Et nous avons attendu. Attendu qu’après une dernière répétition du Panis Angelicus par l’organiste aux doigts ailés, mes Inséparables sortent de l’église… Et qu’ils viennent sur mes planches poudrées d’une fine couche de neige admirer le ciel, serrés l’un contre l’autre. Marthe s’est approchée. C’est à eux deux, et à personne d’autre, qu’elle désirait demander une faveur. Demain, le soir de…