ZINIO-logga
UTFORSKABIBLIOTEK
Hem och trädgård
Côté Ouest

Côté Ouest

No. 149

Du bocage normand aux forêts landaises, de la Pointe du Raz aux rivages du Connemara, Maisons Côté Ouest célèbre l'authentique et explore, pour vous, mille occasions de "vivre l'Ouest".

Läs mer
Land:
France
Språk:
French
Utgivare:
Cote Maison SAS
Antal:
Bimonthly
KÖP NUMMER
59,12 kr(Inkl. moms)
PRENUMERERA
301,17 kr(Inkl. moms)
6 Nummer

i detta nummer

2 min
destination europe avec tgv inoui

Milan, Turin, Francfort, Stuttgart, Munich, Genève, Zurich, Lausanne, Bruxelles, Luxembourg… autant de destinations mythiques en Europe et accessibles en train à grande vitesse. Il est toujours temps de projeter son prochain voyage, pour un week-end ou quelques jours de vacances. De visites culturelles en balades shopping, de musées en galeries d’art, d’architecture en design… on accède directement aux centres-villes des cités historiques d’Europe. L’expérience commence à bord d’un train TGV INOUI, garantissant confort, services et connexion. La convivialité s’illustre par une succession d’attentions renouvelées de l’équipe à bord, toujours très à l’écoute des voyageurs. Le confort s’expérimente aussi grâce aux larges fenêtres laissant apprécier la beauté des paysages, avec Le Bar proposant des produits bio et de qualité, mais encore avec la connexion WiFi gratuite durant tout le voyage, désormais indispensable…

2 min
l’édito

Chercher un sens à tout ce que nous vivons depuis le printemps conduit à se demander ce que nous faisons et ferons dans le futur, collectivement bien sûr mais surtout individuellement, de ce moment. La zone de turbulences que nous traversons nous incitera-t-elle, si ce n’est déjà fait, à changer nos modes de vie? Nos attentes? Notre façon de concevoir à la fois la nature, dont le manque a été cruellement ressenti pendant deux mois, et la fameuse « maison-refuge » qui, plus que jamais, doit accueillir des espaces à vocation aussi différente que le travail et la vie de famille ? Déjà, nous voyons dans les villes un glissement assez radical des mentalités, voire une inversion des tendances. Les mêmes qui, l’année dernière à peine, regardaient, circonspects ou moqueurs, le…

4 min
madeleine de proust

En renommant la station balnéaire Balbec, qui est le lieu le plus cité dans son oeuvre, Marcel Proust a immortalisé le Cabourg du début du siècle dernier. Elle est le décor de «À l’ombre des jeunes filles en fleurs» et «Sodome et Gomorrhe II». Entre travelling historique et jeu de piste littéraire, c’est une genèse doublement romanesque que livre Jean-Paul Signet sous le titre Proust et Cabourg. Car l’ancien maire de la ville du Calvados connaît non seulement son port d’attache et ses environs comme sa poche, mais il se passionne aussi pour l’Œuvre et la correspondance de l’écrivain. « Les lettres publiées depuis les années 1930 chez Plon ou Gallimard nous permettent de bien saisir quel était le quotidien de cet asthmatique chronique, devenu romancier génial», explique l’amateur d’histoire(s), qui…

3 min
canapés en vue

© 7. HERMAN MILLER, CHRISTOPHE DUGIED, SDP…

3 min
sereine porcelaine

On entre d’abord dans un jardin ravissant où des céramiques prennent le thé. Puis on pénètre dans l’atelier lambrissé où des tours attendent sagement leurs élèves. Sur les étagères, des Œuvres couleur pastel en attente de cuisson, joliment étiquetées. Bienvenue dans le petit monde de Cécile Garnier, dite Cécilon, une pause enchantée au pays de la céramique la plus sensible. « Lorsque j’étais enfant, j’allais voir le potier de mon village tourner tous les jeudis après-midi. J’ai toujours modelé, créé des choses de mes mains, beaucoup de mes cadeaux de Noël étaient faits maison», se souvient Cécile, amusée. Alors responsable du service commercial et marketing de la conserverie Groix&Nature, elle décide de se reconvertir et d’assouvir sa passion. Il y a sept ans, elle entre en formation auprès du potier…

3 min
sculptures des abysses

«Petit, je cherchais des crabes, je pêchais des crevettes dans les mares, ça doit être mon côté breton, l’univers marin m’a toujours plu», raconte William Geffroy, qui vit à quelques pas de sa galerie, dans son bateau amarré au port de plaisance de Lorient. Avec une dextérité étonnante, l’artiste donne naissance à un bestiaire qui couvre les fonds marins les plus abyssaux comme les littoraux les plus proches, de l’infiniment petit jusqu’aux baleines. Comment ce natif de Saint-Brieuc a-t-il acquis une telle connaissance du monde aquatique? Une première orientation vers la signalétique et les enseignes lumineuses le déçoit. Il demande alors à entrer en apprentissage chez un maître verrier, qui lui enseigne l’art du verre au chalumeau. Une filière traditionnelle peuplée de biches, un peu tombée en désuétude. Voileux depuis…