ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
Diapason

Diapason

No. 702

Le numéro un de la musique classique et de la Hifi. Un regard expert sur l'actualité musicale.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Reworld Media Magazines
Frequency:
Monthly
$7.65
$66.98
12 Issues

in this issue

2 min
occupations durables

Le 12 mai, quatre directeurs de grandes scènes publiaient ensemble un « appel à lever les occupations » des lieux culturels ayant fleuri depuis la mi-mars. Aux côtés des patrons des théâtres de l’Odéon (Stéphane Braunschweig), de la Criée à Marseille (Macha Makeïeff) et de Nice (Muriel Mayette-Holtz), un intendant de maison d’opéra, celle de Lyon, Serge Dorny, a apposé sa signature. Alors que l’ouverture tant attendue des lieux aux publics sera autorisée le 19 mai, le quatuor s’alarme : sera-ce possible chez nous? Invoquant la prolongation pour quatre mois de « l’année blanche » permettant le maintien des droits à l’assurance chômage, les quatre directeurs tentent de raisonner les occupants et les interpellent : « Après huit mois de spectacles empêchés par la crise sanitaire, la culture risque désormais…

1 min
dans la presse

C’est un appel à l’aide que Simon Rattle a lancé mi-mai dans The Observer. Objet de sa vive inquiétude : l’avenir du London Symphony Orchestra, dont il est le directeur musical depuis 2017 et jusqu’en 2023, échéance à laquelle il prendra ses fonctions à la Radio bavaroise. Financièrement affaiblie par quatorze mois sans spectateurs en raison du Covid-19, la formation anglaise doit désormais faire face aux conséquences néfastes du Brexit sur ses activités internationales. Or les tournées du LSO lui apportaient 40 % de ses revenus avant l’épidémie. « Nous sommes bien sûr reconnaissants du financement public que nous obtenons, mais c’est une goutte dans l’océan de ce dont ce grand orchestre aura besoin pour survivre », a estimé sir Simon. Certes, le LSO est très présent au Festival d’Aixen-Provence cet…

5 min
ils nous ont quittés

CRISTOBAL HALFFTER Compositeur, né en 1930 Il était le neveu de Rodolfo et Ernesto Halffter, deux compositeurs dont l’influence décidera de sa destinée. Cristobal entre en 1947 au conservatoire de Madrid, après avoir connu l’exil pendant la guerre civile espagnole. Il a pour professeurs Conrado del Campo et Alexandre Tansman, mais c’est plutôt en autodidacte qu’il s’intéresse aux courants les plus progressistes de la musique européenne, en particulier la Seconde Ecole de Vienne. Une fois ses études terminées, il entreprend, au côté de son compatriote Luis de Pablo notamment, de renouer le fil d’une création musicale espagnole interrompu par le franquisme et le départ de nombreux musiciens, en particulier Manuel de Falla. De ce dernier, Halffter se chargera d’achever la cantate scénique L’Atlantide, créée en 1962, seize ans après la mort de…

2 min
la symphonie des symphonies

1800-1812 : en douze ans, Beethoven compose ses huit premières symphonies. 1812-1824 : en douze ans, il compose son ultime symphonie. Plusieurs chefs-d’œuvre émaillent cette douzaine d’années – les six dernières sonates pour piano, les Variations Diabelli, la Missa solemnis, la version définitive de son unique opéra, Fidelio, enfin promis au succès cinq mois après la création de la Symphonie n° 7. Mais composer désormais lui coûte. La surdité l’isole. Aux crises personnelles succèdent les crises familiales. S’il est devenu le premier musicien du pays, son rêve d’un monde transformé par l’art perd chaque matin de ses couleurs. Quand un beau jour de 1817 arrive une commande de la toute jeune Philharmonic Society de Londres. Deux symphonies nouvelles pour les bienfaiteurs du regretté Haydn : comme un second printemps. Quelques esquisses…

21 min
33 rendez-vous à ne pas manquer

1 Piano Passion Jusqu’au 30 septembre. Paris, église Saint-Julien-le-Pauvre. Créée par le pianiste Philippe Alègre et l’agent d’artistes Bettina Sadoux, cette nouvelle série, qui ambitionne de proposer 160 concerts par an, met à l’honneur comme son nom l’indique, le piano (mais aussi un peu de musiques de chambre et vocale, du gospel…). Après le coup d’envoi donné en juin par Michaël Levinas, les rendez-vous se succéderont à un rythme soutenu début juillet puis en septembre, dans l’écrin de l’église Saint-Julien-le-Pauvre, au cœur du Quartier latin. On y guettera quelques jeunes et prometteurs talents : Léo Pensel, Nour Ayadi, Camille Benbaruk, Rodolphe Menguy ou encore Aurélien Pontier, sont peut-être les maîtres du piano de demain. 2 Jeudis Musicaux Jusqu’au 16 septembre. Royan. Non, la route des festivals ne s’arrête pas à L’Assomption. Jusqu’à la mi-septembre, le…

3 min
diapason d’or

NOUVEAUTÉS ● CRITIQUE P. 78 ● PLAGE 1 MOZART « Mozart Momentum 1785 ». Leif Ove Andsnes, Mahler Chamber Orchestra. Sony. Le nouvel opus du pianiste norvégien fouille dans le détail trois concertos, un quatuor avec piano, une fantaisie pour clavier seul… tous composés par Mozart en 1785. ● CRITIQUE P. 94 ● PLAGE 2 MAHLER Das klagende Lied. Solistes, Chœur et Orchestre de l’ORF, Michael Gielen. Orfeo. Livrée en concert en 1990, une lecture électrisante du cycle malhérien, à ranger à côté de celle, viennoise elle aussi et non moins géniale, de Pierre Boulez. ● CRITIQUE P. 90 ● PLAGE 3 ISAAC Missa Wohlauff gut Gsell. Cinquecento. Hyperion. Avec la précision et l’extraordinaire plénitude dont il est coutumier, l’ensemble Cinquecento dévoile un bijou méconnu, projetant sur Isaac la lumière qu’il mérite. ● CRITIQUE P. 82 ● PLAGE 4 BRAHMS & GERNSHEIM Quatuors avec piano.…