EXPLOREMY LIBRARY
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Culture & Literature
Guerres & HistoiresGuerres & Histoires

Guerres & Histoires

No. 51

Guerres & Histoires, le nouveau trimestriel de la gamme Science & Vie, met l’accent sur les principaux conflits qui ont marqué notre histoire. Il s’attache ainsi à livrer une explication claire sur les protagonistes des grandes guerres, leurs stratégies et leurs technologies d’armement.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Societe Mondadori Magazines France
Read Morekeyboard_arrow_down
SUBSCRIBE
$36.77
6 Issues

IN THIS ISSUE

access_time3 min.
edito

Le champ lexical de la politique européenne et américaine est encombré de références à la Seconde Guerre mondiale. C’est lassant, mais c’est ainsi. Un accord décevant, une concession douloureuse sur le plan moral devient avec désinvolture un « nouveau Munich ». Un temps de crise fait monter aux lèvres des commentateurs l’hyperbole des « sombres années trente ». En France, le coup de menton d’un homme politique qui veut se relancer prend aisément la forme d’un « appel », même si on le lance depuis un lit de l’hôpital Cochin et non de Londres en guerre. L’effondrement de 1940 constitue la référence ultime des déclinistes. Les analogies avec Hitler, les nazis et la Shoah sont si envahissantes qu’elles ont accouché d’une « loi » et d’un « point » qui…

access_time1 min.
guerres & histoires

Directeur de la rédaction : Jean Lopez • Assistante de la rédaction : Mireille Liébaux • Rédacteur en chef adjoint : Pierre Grumberg • Directeur artistique : Pascal Quehen Première secrétaire de rédaction : Guillemette Echalier avec Bruno Levesque • Service photo : Stéphane Dubreil • Documentaliste : Delphine Habauzit. Comité éditorial : Benoist Bihan, Laurent Henninger, Michel Goya, Yacha MacLasha, Éric Tréguier. Ont collaboré à ce numéro : Stéphane Béraud, Frédéric Bey, Benoist Bihan, William Blanc, Ronan Boëbion, Patrick Bouhet, Sylvain Gouguenheim, Laurent Henninger, Thierry Lemaire, Loïc Leymerégie, Frédéric Prenot-Guinard, Antoine Reverchon, Frank Stora, Éric Tréguier, Charles Turquin. DIRECTION ÉDITION Directrice du pôle : Carole Fagot • Directeur délégué : Sébastien Petit. MARKETING Responsable : Giliane Douls • Partenariats et communication : Mathilde Janier-Bonnichon. ABONNEMENTS et DIFFUSION Directeur marketing clients et diffusion…

access_time16 min.
se battre avec la france libre à tout prix (2/2)

G&H: Vous arrivez en Angleterre à la fin mai 1944 avec des éléments de la 2e DB… Jacques Modesti: Oui, je débarque à Liverpool avec le 501e régiment de chars de combat [voir encadré p. 8]. Un général anglais nous fait un discours de bienvenue. À la sortie du port, un train nous attend et on part aussitôt vers le nord-est. Il pleut sans arrêt. On arrive à Hull [en fait, il s’agit de Kingston upon Hull, voir carte p. 10, NDLR] dans le Yorkshire. C’est noir, triste, à moitié détruit par les bombardements. À l’arrivée, nos camions sont là! L’organisation est impeccable. Un peu de route, jusqu’au village de Hugate, et nous voilà dans un camp immense: une multitude de tentes rondes et pointues, impeccablement alignées… dans la boue. Sanitaires,…

access_time1 min.
le 501 e  rcc, de la crimée au débarquement

Créé en mai 1918 sous le nom de 501e régiment d’artillerie d’assaut, le régiment est équipé de chars lourds Schneider et de chars légers Renault FT-17. Après son retour de Crimée, où il appuie les blancs contre les bolcheviks, il prend son nom définitif de 501e régiment de chars de combat (RCC). Durant la campagne de 1939-1940, il est engagé dans l’Est après fractionnement en 4 bataillons de R-35 et de FT-17. Une de ses compagnies autonomes, la 342e , est de l’expédition de Narvik avant d’être rapatriée en Angleterre. Un noyau de 13 équipages issu de cette unité rejoint la France libre pour lui donner la 1re compagnie autonome de chars, qui sera engagée en Syrie, puis rééquipée de Crusader, à El-Alamein avec la 8e armée britannique. Le 501e…

access_time1 min.
un menuet à baccarat

À l’aube du 31 octobre 1944, sans préparation d’artillerie, les trois groupements tactiques (GT) de la 2e DB s’emparent de la ville de Baccarat, hernie défensive des Allemands située en avant de leur position de protection des Vosges (Vor-Vogesenstellung). En 24 heures, un ballet bien réglé a permis de déborder l’ennemi par le côté le moins défendu et de l’obliger à abandonner ses canons de 88 mm positionnés en bouchons sur toutes les routes menant à la ville. L’affaire offre à la 2e DB et à son chef, le général Leclerc, l’estime professionnelle des Américains. Le « menuet » ressemble comme deux gouttes d’eau à une opération allemande : excellente reconnaissance, surprise, vitesse, chef commandant de l’avant, autonomie de décision laissée aux commandants des GT. Il faut néanmoins ajouter que…

access_time1 min.
l’avis de la rédaction

Dans l’interview que nous a accordée Jacques Modesti, la part la plus importante a été dévolue à son épopée de Marseille au Maroc (voir G&H no 50). Sur la guerre, notre témoin a été beaucoup moins disert, sans doute parce qu’il n’en a rien aimé. Patriote engagé, mais homme profondément pacifique, sensible et humain, il a surtout retenu les épisodes illustrant ce que la Libération de la France a pu avoir de moins glorieux, comme les femmes tondues. De même, le respect pour ses camarades, son attachement à la légende de la 2e DB l’ont très certainement freiné dans l’évocation des aspects déplaisants de la conquête du Reich. Malgré la soif de vengeance ambiante, la compassion de cet adolescent courageux n’a jamais faibli.…

help