EXPLOREMY LIBRARY
Food & Wine
La Revue du Vin de France

La Revue du Vin de France

No. 642

Grâce à son savoir-faire et ses experts, La Revue du Vin de France vous apporte une information riche pour connaître, choisir et déguster les bons vins, constituer votre cave et multiplier les plaisirs de la découverte.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Revue du Vin de France
Frequency:
Monthly
Read More
BUY ISSUE
$11.09
SUBSCRIBE
$95.31
10 Issues

in this issue

4 min.
nouveau départ

Les vignerons le savent, les hommes travaillent mais la nature reste souveraine. Année après année, ils subissent le joug de la météo, les étés radieux comme les affres du gel et de la grêle, les attaques du mildiou. Vos journaux et magazines, eux, se pensaient à l’abri de ces contingences. Ils ont été rattrapés ce printemps par les aléas du confinement, auxquels sont venues s’ajouter les défaillances du distributeur historique de la presse en France. En plus de nos excuses pour la livraison parfois erratique de La RVF qui a bousculé vos habitudes, nous vous devons quelques explications. Dès mars, le Covid-19 a entraîné la fermeture de nombreux points de vente dans le pays. Mais notre magazine a aussi subi les conséquences de la liquidation des filiales régionales de Presstalis. Un…

9 min.
ils ont profité du covid-19 pour faire du neuf

À présent, il livre des vins à ses clients en Harley ÀMetz, Emmanuel Ruiz a dû fermer son restaurant-cave La Quille (600 références de vins) durant le confinement. Devant le dépit de ses habitués brutalement privés de flacons, il s’est fait un devoir de les livrer, mais pas n’importe comment : en Harley-Davidson ! « D’abord, ça me fait plaisir, ensuite, ça me permet de nouer des liens avec les clients, d’autant que c’est moi qui choisis les vins qui leur seront livrés. Ça leur promet des surprises et de bonnes discussions », précise le biker. Depuis la réouverture de son affaire, Emmanuel Ruiz continue son périple à moto. Seul hic : il ne peut pas livrer plus de trois caisses à la fois ! À Saint-Étienne, les cavistes ont du cœur Six…

6 min.
après à la crise sanitaire, le vin s’adapte à marche forcée

Timide avant le confinement, la présence des vignerons français sur la toile s’est depuis considérablement étendue en quelques mois. « La filière était peu digitalisée, contrairement à ce qui se passe chez nos voisins, mais la crise a provoqué une conversion rapide du vin au web », résume Laurent David, président de la Wine Tech, qui regroupe une petite cinquantaine de start-up. DIGITALISATION DE LA FILIÈRE Première concernée, la nouvelle génération. En deux mois, bousculés par l’arrêt des livraisons par camions, étranglés par l’arrêt des visites au domaine, ils ont été des milliers à créer ou à développer une e-boutique. Une partie d’entre eux en a retiré un double bénéfice : limiter l’effondrement des ventes et capter une nouvelle clientèle. « Internet nous a permis de sauver un tiers du chiffre d’affaires…

3 min.
foires aux vins : coup de frein sur les grands crus

C’est dans un contexte incertain que s’organisent les foires aux vins d’automne. À quoi faut-il s’attendre pour cette édition 2020 ? L’offre de la grande distribution sera-t-elle suffisamment intéressante pour répondre à la baisse du pouvoir d’achat de ses clients ? Les grands raouts d’antan seront-ils au rendez-vous ? Calendrier, mesures de protection sanitaire, et surtout choix des vins : plusieurs points restent discutés. Gestes barrière obligent, les soirées inaugurales, très appréciées des amateurs de bonnes affaires, ne seront sans doute pas maintenues partout. Et le choix des dates agite le landernau de la distribution. Cette année, plusieurs enseignes pourraient démarrer plus tard leurs foires aux vins. Mi voire fin septembre, début octobre semblent les périodes privilégiées. C’est en tout cas celles retenues par E.Leclerc et Système U qui annoncent déjà…

3 min.
le très grand froid peut-il protéger la vigne ?

Alors que le vignoble méditerranéen est soumis à des épisodes de fortes chaleurs, la vigne du futur s’offre une thérapie à - 196° C. Depuis trois ans, des chercheurs de Montpellier expérimentent la cryoconservation, une technique qui expose les cellules à des froids extrêmes, pour soigner la vigne. Utilisée pour la conservation à long terme, cette technique assurerait plusieurs dizaines d’années de vie au matériel végétal plongé dans l’azote liquide. Mais une seule heure dans ce bain de jouvence suffirait pour éradiquer les viroses. « Nous avons montré dans nos conditions de laboratoire l’efficacité de la cryothérapie pour éliminer les virus du court-noué, de l’enroulement, à partir de plantes mères infectées », révèle Philippe Chatelet. LE FROID, ANTIDOTE À LA MALADIE Chercheur à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae),…

4 min.
muscadet : le concombre et ses serres chassent les vignes !

Là où il y avait des vignes, poussent désormais des concombres ! Dans le vignoble nantais, 1 250 hectares d’anciennes vignes sont aujourd’hui en friche ou à l’abandon sur les 7 000 hectares de l’AOP. Cette déprise viticole laisse le champ libre à l’insatiable appétit des maraîchers nantais, la nouvelle puissance agricole locale. « Les vignerons partent en retraite. La Safer réunit les voisins, mais personne ne veut acheter, ou pas au prix fixé. Arrivent les maraîchers. Quand on se réveille, c’est trop tard. Cette fois-là, ce sont les plus vieilles vignes du village qui ont disparu », soupire Pierre-Marie Luneau, vigneron au Landreau (domaine Luneau-Papin). « IL EST TROP TARD » Ces cinq dernières années, les habitants du vignoble nantais ont vu pousser, y compris sur des terres classées en AOP, des…