EXPLOREMY LIBRARY
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Food & Wine
La Revue du Vin de FranceLa Revue du Vin de France

La Revue du Vin de France No. 627

Grâce à son savoir-faire et ses experts, La Revue du Vin de France vous apporte une information riche pour connaître, choisir et déguster les bons vins, constituer votre cave et multiplier les plaisirs de la découverte.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Revue du Vin de France
Read Morekeyboard_arrow_down
SPECIAL: Économisez 40% sur votre abonnement!
SUBSCRIBE
$88.59$53.15
10 Issues

IN THIS ISSUE

access_time4 min.
à lyon, chez maître georges

« BRAVO THÉO ! ON EST BIEN À CHAMBOLLE ! » On ne souligne pas assez le rôle des cavistes dans la transmission de la culture du vin. Je l’ai encore vérifié l’autre jour à Lyon, dans l’antique rue du Bœuf, près des quais de la Saône, en entrant chez Antic Wine, la cave de Georges Dos Santos. Élu caviste de l’année en 2010 par La RVF, Georges n’est pas d’un tempérament démonstratif. Plutôt du genre efficace. Un regard et l’on descend l’escalier séculaire qui mène à la cave voûtée. Là, à portée de main, sous la lumière crue des ampoules électriques, dans un joyeux guingois, une myriade de flacons poussiéreux : romanée-saint-vivant du domaine Leroy, richebourg du domaine de la Romanée-Conti, Clos Rougeard 2003, meursault Caillerets de Coche-Dury, vins fins d’Italie…

access_time10 min.
"l’avenir du champagne, c’est l’univers du luxe"

La Revue du vin de France : Nous dégustons une cuvée Sous Bois de Billecart-Salmon pour accompagner cet entretien. Pourquoi ce choix ? François Roland-Billecart : Ce vin possède une indéniable identité, ce qui est aujourd’hui fondamental pour se distinguer dans le monde du champagne où une standardisation du goût prévaut parfois. L’idée de trouver un terrain qui nous est propre est pour moi essentielle. C’est pour cela que nous venons de réaliser un investissement très important dans un chai à foudres en bois. Il ne s’agit pas là d’un caprice esthétique, mais d’une volonté de nous démarquer en matière de style. Cette cuvée Sous Bois a une personnalité forte et marche très bien. La RVF : Vous êtes un grand défenseur de l’élevage sous bois en Champagne. F. R.-B. : Absolument, c’est…

access_time4 min.
la vente de 20 % de pétrus pour 200 millions déconcerte ses voisins

Émotion dans le vignoble. Les ventes spectaculaires à répétition de domaines inquiètent les vignerons, surtout ceux qui, dans les appellations prestigieuses, préparent leur succession. Pourquoi ? Chaque vente au sein d’une appellation est enregistrée par la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (Safer) et sert à l’évaluation de la valeur des vignes lors des transactions à venir chez les voisins et du calcul des droits de succession. Dernier exemple en date : la vente de 20 % de Pétrus (superficie totale : 11,4 ha) pour 200 millions d’euros valorise l’hectare de vigne à un tarif stratosphérique : près de 87 millions d’euros. De quoi faire monter d’un cran les inquiétudes : en effet, si Pétrus est valorisé à ce prix, l’administration ne va-t-elle pas être tentée d’évaluer au même niveau le…

access_time2 min.
alcool : l’étude du lancet influencée par coca-cola ?

«C’est la dose qui fait le poison. » La formule de l’alchimiste Paracelse (1493-1541), fondateur de la toxicologie, s’est distillée dans les médias avec la parution l’été dernier, dans la revue médicale The Lancet, de la première étude mondiale sur la consommation d’alcool. L’idée majeure et ultra-médiatisée de cette méta-analyse de l’Institute for Health Metrics and Evaluation de l’université de Washington était que la consommation d’alcool est mauvaise pour la santé. Dès le premier verre. Des chiffres français erronés En analysant les données de 700 enquêtes réalisées de 1990 à 2016 dans 195 pays sur l’impact de la consommation d’alcool sur 23 pathologies, l’étude concluait que l’abstinence totale était la seule solution. Enthousiasme du lobby hygiéniste et des rentiers de la santé ! Sauf que depuis, de nombreux biais méthodologiques ont été…

access_time2 min.
bourgogne : les ambitions du clos de la commaraine

La première vendange sous pavillon américain vient d’avoir lieu au Clos de la Commaraine, en Côte de Beaune. Denise Dupré et Mark Nunnelly, les propriétaires américains des champagnes Leclerc Briant et du domaine Belleville à Rully font revivre ce clos du X siècle de 3,75 hectares, situé face au château de Pommard. L’histoire du lieu n’est pourtant pas si éloignée de celle des États-Unis : en 1787, déjà, Thomas Jefferson, alors ambassadeur des États-Unis en France et pas encore président de la jeune nation, en chantait les louanges. Conversion en bio L’an dernier, Denise Dupré a fait sensation en servant son vin lors de la Paulée de Meursault. Aujourd’hui, alors que les raisins sont en cave, c’est Louis-Michel Liger-Belair qui s’affaire à la vinification avec les deux œnologues maison, Isabelle Laurand et…

access_time5 min.
les grappillés

Cépages résistants : des espoirs en Languedoc En Languedoc, le délégué général du CIVL Bernard Augé suit de très près la croissance d’un lot de cépages résistants au mildiou, à l’oïdium et même à la sécheresse, plantés expérimentalement sur une quinzaine de parcelles. Des innovations génétiques majeures qui doivent beaucoup au chercheur de l’Inra Alain Bouquet, décédé en 2009. Asie : 800000 € de vin pour les Restos du Cœur L’association 12 de Cœur, créée en 2015 par des grands noms de la viticulture hexagonale (Pierre-Henry Gagey, Aubert de Villaine, Jean-François Moueix…), a réuni 800000 € au profit des Restos du Cœur lors d’une vente aux enchères à Hong Kong de 102 magnums offerts par les 102 domaines partenaires. Foires aux vins : la boutique éphémère de Lidl fait un tabac ! Carton plein pour…

help