EXPLOREMY LIBRARYMAGAZINES
CATEGORIES
FEATURED
EXPLOREMY LIBRARY
Food & Wine
La Revue du Vin de France

La Revue du Vin de France No. 639

Grâce à son savoir-faire et ses experts, La Revue du Vin de France vous apporte une information riche pour connaître, choisir et déguster les bons vins, constituer votre cave et multiplier les plaisirs de la découverte.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Revue du Vin de France
Read More
SUBSCRIBE
$90.37
10 Issues

In this issue

2 min.
l’orange, couleur de liberté

C’est le génie du vin de s’adapter au temps et aux époques, de se transformer pour mieux nous surprendre. Boisson sacrée des Grecs qui le servaient lors d’offices religieux, le vin est devenu le compagnon des ouvriers bâtisseurs de cathédrales parce qu’il était sain, le fortifiant des Poilus dans l’enfer d’Ypres et de l’Argonne, avant – c’est moins exaltant – que les meilleurs flacons ne soient commués en objets de spéculation sous l’effet de la mondialisation. L’ultime avatar de ce cycle millénaire apparaît sous nos yeux : c’est le boom des vins bio, biodynamiques, “nature”, oranges. Le mouvement du balancier qui oscille sous nos yeux est considérable. Au moment précis où les châteaux bordelais attisent la convoitise de compagnies institutionnelles, où certains bourgognes atteignent des prix inaccessibles, où les objectifs financiers…

11 min.
jean-marc grussaute « ma vision esthétique du vin est le fruit d’un long travail »

Pour cet entretien, vous avez choisi un vieux millésime de jurançon. Que représente-t-il à vos yeux ? Ce 1988 est mon premier millésime, juste après la reprise des vignes de mes parents qui fournissaient la cave coopérative. C’est un petit manseng moelleux aux notes très truffées. Je n’ai jamais refait un vin aux arômes aussi puissants de truffe. À l’époque, les vignes étaient cultivées de façon conventionnelle, le matériel en cave était très sommaire : un pressoir et quelques barriques anciennes. Le raisin était martyrisé avec des levures et du soufre, mais le vin est toujours en forme. Que signifie le nom de votre domaine, Camin Larredya ? “Camin” signifie chemin en béarnais et Larredya, l’endroit où l’onfabriquaitdesbardeauxdechâtaignier.Lenomaétérépertorié au XIVe siècle lorsque le prince Gaston Phœbus identifiait les fermes du Béarn pour faciliter…

4 min.
étiquetage des vins : pourquoi la réforme patine

Des étiquettes de vin plus informatives et transparentes : l’idée avance doucement. Jusqu’à présent, les boissons alcoolisées n’avaient pas l’obligation d’informer le public sur leur composition. Au contraire de tous les autres aliments, de la boîte de petits pois-carottes à la bouteille d’eau minérale. Cette sorte d’exception culturelle a pris fin en 2015, lorsque les lobbys anti-alcool et anti-obésité britanniques ont fait voter un rapport d’initiative au Parlement européen. Leur but : faire apparaître le taux de calories sur les bouteilles, afin que les consommateurs soucieux de leur ligne renoncent à un verre de cognac, de vin ou de bière… Une idée qui a vite hérissé le poil des producteurs. Après plusieurs tentatives pas toujours abouties de réglementation de l’étiquetage des alcools (1982, 1992, 1997, 2002, 2011…), la Commission européenne a…

2 min.
à san francisco, la nba s’offre un temple du vin

Les fans des Golden State Warriors, l’équipe de basket professionnel de San Francisco, sont vernis. Leur équipe a participé aux cinq dernières finales du championnat américain et en a remporté trois ! Pour célébrer cette réussite, une superbe salle flambant neuve de plus de 18 000 places a été inaugurée en 2017, le Chase Center, du nom de JP Morgan Chase, l’une des banques les plus puissantes des États-Unis, pour un coût estimé à environ 1,4 milliard de dollars. Mais ce qui fait l’originalité de ce nouvel écrin, c’est que le vin y est roi : Ainsi, les 27 stands de restauration de l’enceinte servent des vins au verre, en bouteille et même, on est en Californie, en canette. La salle a été inaugurée en 2017 avec un concert du groupe Metallica. Mais…

3 min.
georges dubœuf grand dégustateur et visionnaire

Avec la mort de Georges Dubœuf, décédé à 86 ans chez lui, à Romanèche-Thorins, le Beaujolais a perdu beaucoup plus qu’un homme : sa figure tutélaire. Né en 1933, peu avant la création des AOC, dans une famille vigneronne de Chaintré,en Mâconnais, il aura traversé toutes les époques qu’un vignoble puisse connaître : d’abord laborieuses, ensuite glorieuses mais aussi plus sombres sur la fin. Sa réussite de négociant, avec les excès du beaujolais nouveau, a parfois occulté ce qu’il a peut-être le mieux réussi dans sa vie : la promotion des vignerons du Beaujolais. C’est sous le titre d’embouteilleur à façon que Georges Dubœuf est enregistré pour la première fois au registre des métiers. Il imposera son nom en s’approvisionnant et en travaillant en direct avec 400 vignerons et une vingtaine de…

4 min.
le père de star wars en guerre contre ses voisins

La Force aurait-elle abandonné George Lucas ? Le milliardaire américain, célèbre producteur et père de Star Wars, fait face à la fronde inattendue d’une mystérieuse association de propriétaires du territoire californien de Nicasio(*) , manifestement tombée du côté obscur de la Force. George Lucas est vigneron depuis une trentaine d’années, notamment dans le Comté de Marin, au nord de San Francisco, où il a bâti le fameux Skywalker Ranch et planté des hectares de vignes pour produire son propre vin (des chardonnays et pinots noirs commercialisés sous le label Skywalker). Mais voilà que son projet de créer un nouveau vignoble de 624 acres (252 ha) au bord d’une route du territoire de Nicasio, à quelques kilomètres du ranch, se heurte à la bronca des charmants habitants des alentours. Selon le Marin Independent…